Synopsis et preview de “Happy!” 1×05, “White Sauce? Hot Sauce!”


 

C’est avec un pincement au coeur qu’il faut se rendre à l’évidence: les fêtes de fin d’année, c’est déjà du passé. Pas d’inquiétude, notre bon vieux Nick Sax nous sort son buffet froid : foie gras, dinde mi-pruneaux mi-marrons et trio de fritures de yakuzas. 

Happy! est de retour ce soir sur FX et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’ils ont bien fait de nous laisser une petite trêve pour digérer l’excellent quatrième épisode intitulé The Year of the Horse. Avant d’entrer dans une brève étude de cet épisode, on vous balance un avant-goût des prochaines aventures de Nick et Happy, c’est l’heure de la preview de White Sauce ? No Sauce, titre on ne peut plus équivoque semblant sortir tout droit d’un flow de Big Shaq. 

Les répercutions de l’épisode précédent se font déjà ressentir dans la bande-annonce. Après avoir veillé sur Hailey, Happy s’est avéré être le partenaire indispensable de Nick: traducteur, vomitif saugrenu et garant de démence, notre petite licorne forme avec l’ex-flic un tandem (pas si chic) de choc. Dans un monde chaotique et désabusé, où surnaturel et cynisme se mêlent au latex, la sueur et le stupre, Happy est là pour rappeler à Nick -et de facto au spectateur- que l’espoir ne meurt jamais. Les deux visions du monde, l’optimiste de Happy et la triste de Nick coexistent car, tel le Yin-Yang Fish, tout n’est qu’une question d’équilibre, de survie… et de cuisson. 

L’épisode précédent nous a également introduit à deux nouveaux personnages. La soeur de Mr. Blue et l’étrange Mr. Bugs. L’arrivée de la première, inconnue dans le comics, fait ici sa première apparition. Star de Secret of my Sussex, une téléréalité aux relents de The Real Housewives of New Jersey, la quadra au foyer est bien décidés à venger ses quatre fils, au service de son frère, assassinés par Nick. Happy!  nous a démontrer à plus d’une reprise qu’elle portait un oeil critique à la fois sur la portée du regard, les limites du voyeurisme ainsi que sur le consumérisme et ses dérives. Chaque semaine, Happy! porte un coup à un cas concret: l’entertainment abêtissant pour les enfants et le merchandising qui en découle, le reality-show à la Jerry Springer, la téléréalité, la soif du quart d’heure de gloire de ces parents qui enferment leur fillette dans leur grenier pour attirer l’attention. Plutôt que de nous distraire de l’action, ces apportés parfois hallucinatoires est un miroir aux sombres reflets de notre propre société. Le discours de Mr. Blue semble résumer le point de vue des auteurs, selon lui, nous seront un jour punis pour les agissements précités. Comme l’écrivait Shakespeare, l’enfer est vide et les démons sont déjà parmi nous. 

En parlant de démons, nous avons entrevu, en la figure de Mr. Bugs, l’enfer rampant et glauque qui se tapis derrière le pouvoir. Personnage surréaliste déguisé en insecte géant sadomasochiste (bienvenue dans Happy!), il semble être le marionnettiste derrière les agissements de Mr. Blue et les enlèvements des enfants par le Vilain Père Noël. The Year of the Horse a également vu le retour de Mr. Smoothie, l’électron libre de la série. Entre la nurse attentionné et le tortionnaire maniéré, il continue de nous ravir dans une scène aux accents de Scarface qui a mis un sourire (d’ange) sur nos visages. D’excellente facture, Happy! multiplie d’ailleurs les hommages et clins d’oeil à 7eme art et aux grandes oeuvres de la télévision. Citons, entre autres, Shining,The Soprano, Indiana Jones, Little Trouble in Chinatown ou encore Casino

Avant de nous quitter sur un happy-ending dévoilant le synopsis de l’épisode White Sauce ? No Sauce, je me dois d’ajouter que Happy! réussi avec brio ses sorties du récit original et annonce un avenir certain à la série dans l’éventualité où elle serait renouvelée pour une seconde saison. 

Suite à une réunion de famille plutôt explosive, les chemins de Happy et de Nick se séparent; Merry est quant à elle interrogée par les Affaires Internes; Hailey et les enfants sont emmenés vers une prison bien plus terrifiante que la précédente.

A ce soir sur FX


A propos de Ishu

Ishu est un des auteurs de L'Univers des Comics, retrouvez-le chaque mois dans sa chronique "Crisis of Infinite Reboots"

Laisser un commentaire