ZACK SNYDER’S JUSTICE LEAGUE : Hallelujah (REVIEW SANS SPOILER)


Une fois de plus, l’année 2021 nous avait promis de belles adaptations de comics avec les nombreuses sorties ciné/TV que proposaient les grands studios et les plus petits. Parmi ces adaptations, une seule avait fait l’office de pétitions par les fans. Vous le savez sans doute, Zack Snyder’s Justice League est un film qui a une histoire complexe, retracée dans un de nos derniers focus. Tout d’abord réalisé par Zack Snyder, qui a dû quitter le projet suite au suicide de sa fille, le film trouve en Joss Whedon un nouveau réalisateur. Cependant, le film qui sort dans les cinémas en 2017 est détruit par le public et la critique, les deux visions des réalisateurs ne s’accordant pas, et le film ayant de très nombreux défauts. Nait alors une pétition grâce aux fans des personnages et du réalisateur. Ainsi, le #ReleaseTheSnyderCut voit le jour sur internet et est même soutenu par des acteurs du film. Quelques années plus tard, il est annoncé que le film existe bel et bien et qu’il sortira sur HBO Max aux Etats-Unis le 18 mars 2021. Mais ce film, que vaut-il au final ?

Commençons directement par un avis global : le film est une réussite totale, que cela soit au niveau de l’histoire, que des personnages ou des effets visuels. Sur plus de 4h, cette nouvelle et bien plus intéressante version de la Justice League nous fait voyager, frissonner, pleurer et vivre des dizaines d’émotions. Aucune longueur ne vient assombrir le tableau épique proposé par Snyder.

Les personnages, qui étaient une des grandes faiblesses de la première version, sont bien plus élaborés, devenant plus tangibles et réalistes, mais également plus fidèles aux comics. Ce sont notamment les personnages de Flash et Cyborg qui sont les plus mis en avant, leur donnant enfin une back-story intéressante, leur permettant de retrouver la substance qu’ils avaient perdu en 2017. Cela donne lieu à des passages bien plus marquants pour les personnages, des ralentis sublimes et une histoire solide. L’apparition d’autres personnages comme Darkseid ancrent encore plus le récit dans l’univers si dense de DC Comics.

Le scénario, d’ailleurs, est bien plus complexe et peaufiné que les hyper-simplifications présentes dans le Justice League de Whedon. Il nous emmène à Gotham, à Themyscira, à Atlantis, à Metropolis et bien au-delà tout en prenant le temps d’introduire les actions que l’on y voit, à l’inverse de Justice League. Le scénario est particulièrement bien servi par la musique de Junkie XL qui reprend son travail débuté au tout début de la préproduction de la première version, avant d’être remplacé par Danny Elfman. Si Elfman est sans aucun doute un grand compositeur, son travail sur Justice League avait perturbé les fans, offrant des musiques en décalage total avec les passages sombres du film. De ce côté-là, Junkie XL signe une musique à la fois épique par moments et intime par d’autres. Il revient avec des thèmes déjà entendus, comme ceux de Wonder Woman et Superman, mais qui sont bien mieux intégrés au film. Cette bande originale n’a rien à envier à celle de Batman v Superman: Dawn of Justice ou à celle de Man of Steel qui sont devenues des références en matière de composition de musiques de films de super-héros.

Et si l’on retrouve le parallèle particulièrement intéressant entre Superman et le Messie que l’on avait découvert dans Batman v Superman, ainsi que d’autres thématiques comme la paternité qui fait probablement écho chez Zack Snyder, l’aspect visuel du film n’est bien évidemment pas laissé de côté et nous apporte des éléments sublimes à nous faire frissonner. Les jeux de couleurs, les ralentis propres à Snyder, la photographie si particulière, tout y est. Le film nous livre des frames figées dans le temps qui resteront des références tant leur qualité n’est plus à prouver. Par exemple, l’apparition du Black Suit de Superman ci-dessus que l’on voit dans les bandes-annonces et qui joue avec les lumières et avec la symbolique du paradis en blanc et de la mort en noir.

Snyder nous offre une fois de plus un film d’une qualité exceptionnelle où la qualité du scénario vient côtoyer celle des visuels si léchés et de la musique si puissante et enivrante. Zack Snyder’s Justice League ? C’est LE film que vous devez voir en 2021 !


Découvrez aussi nos dernières reviews :

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.