L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

CORRECTIVE MEASURES : Cela partait d’une bonne intention, mais… (REVIEW SANS SPOILER)

Vous avez entendu parler de ce film ?

7 articles à lire avant “Doctor Strange in the Multiverse of Madness”

bénéficie de la promo jusqu’au 29 mai !

MADNESS pour 60% de réduction sur ta première année de Jeune Titan, Fantastique Gardien ou Lanterne de la Galaxie


Tout le monde parle du dernier The Batman ou du tout récent Doctor Strange in the Multiverse of Madness. Et pourtant, il y a un autre film adapté de comics qui est sorti ce 29 avril dernier sur la plateforme Tubi, adapté du comics éponyme d’Arcana Comics : Corrective Measures. Mais que vaut ce film ? Vaut-il la peine d’y consacrer une soirée ? Décortiquons cela ensemble.

Corrective Measures raconte l’histoire d’une prison conçue pour les super-vilains dans un monde dans lequel les personnes avec des pouvoirs pullulent. Il sdécrivement même le phénomène comme une épidémie tant leur nombre grandit rapidement, et bien sûr tout le monde n’est pas gentil, et il fallait trouver une solution pour incarcérer les criminels avec des pouvoirs. Tout le film se déroule ainsi dans cette prison spécialisée de San Tiberion alors que de nouveaux détenus y sont incarcérés, tout en suivant la vie des gardiens et autre personnel de la prison, dont le superviseur Warden Devlin en tête.


Le comics DC à ne pas louper en ce mois de mai !

Pars pour l’espace sans plus attendre avec la nouvelle Green Lantern dans Far Sector


Ce qui était présenté comme une histoire impliquant un policier tentant de démanteler les réseaux criminels de l’intérieur n’a au final rien à voir avec cela. Le concept d’avoir une histoire se déroulant exclusivement en prison n’est pas dérangeant et même rafraichissant, mais avoir un film qui s’écarte tellement de son synopsis est relativement déroutant au début. Le concept est sympa mais s’avère rapidement mal mis en pratique.

Il est rapidement difficile de déceler quelle est l’intrigue principale, tant toutes les mini-intrigues secondaires semblent ne pas aboutir. Le film offrira tout de même une conclusion, mais le spectateur ne ressentira jamais réellement de tension afin de comprendre qu’il s’agissait de l’intrigue principale du film. Il est en réalité compliqué de sortir un personnage du lot comme personnage principal, malgré ce que le casting pourrait nous laisser penser.

Le casting, parlons-en, car celui-ci est loin d’être dégueulasse. Avec des Bruce Willis, Michael Rooker ou encore Tom Cavanagh à l’affiche, le film peut se targuer d’avoir attiré des grands noms. Pourtant, ce sont parfois les plus “petits” noms qui démontrent une qualité dans leurs rôles interprétés, amenant une véracité et une compréhension de leur personnage. Le trio Willis-Cavanagh-Rooker est loin d’être mauvais – entendons-nous bien – mais a sans doute été mal dirigé. Trop laissé dans l’interprétation de leur personnage, chacun des trois acteurs connait le même problème semble parfois surjouer tant il y a un contraste entre leurs personnages et le sérieux des autres acteurs. Willis, Rooker et Cavanagh ont certainement dû s’éclater sur le plateau de tournage, mais cela s’en ressent un peu trop dans le produit fini.

Côté emballage, le tout est un peu confus, tantôt bon, tantôt digne d’un film amateur. Le décor et les costumes sont crédibles et cohérents mais les acteurs portant des masques ou des prothèses pour imiter des déformations de leur apparence dues à leurs pouvoirs, sont parfois à la limite du risible tant laquait desdites prothèses laisse à désirer. Quant à la musique, celle-ci est de manière générale assez bonne, mais le spectateur aura du mal à trouver une cohérence entre les musiques “super-héroïques” sur les scènes avec des pouvoirs, et les chansons de southern rock. Ces dernières montrent certainement la volonté – et réussissent dans ce cadre – de donner une ambiance particulière au film, mais le mélange des deux styles fait parfois tache.

En résumé, Corrective Measures est un bon divertissement mais souffre de quelques défauts qui enlèvent à celui-ci un aspect de produit fini professionnel, auquel on aurait peut-être pu s’attendre sur Netflix ou Prime Video par exemple. Le film démontre beaucoup de bonnes volontés, en mettant en avant une histoire originale d’un comics indépendant dans un cadre rafraichissant et centré uniquement sur des vilains, incluant de très bons acteurs au casting, et en faisant des tentatives de création de sa propre identité par le choix des musiques. Malheureusement, à côté de ces bonnes volontés, l’exécution ne suit pas forcément, voyant une histoire à l’intrigue floue et aux sous-intrigues anecdotiques, des acteurs trop laissés à eux-mêmes, des masques/prothèses dignes d’un film amateur et un mélange musical incohérent. Ceci est peut-être dû au fait qu’il s’agisse de la première expérience à la réalisation pour Sean O’Reilly et du premier film original de la plateforme.

Corrective Measures n’obtiendra donc pas plus de 2/5 dans la cote de L’Univers des Comics. On vous le conseille toutefois si vous êtes fans de Bruce Willis, vu qu’il s’agit d’un de ses tout derniers films. Le film reste quoi qu’il arrive un bon divertissement sans prétention.

Corrective Measures est disponible sur la plateforme Tubi.


Découvrez aussi nos dernières reviews :

Publicités

Et toi, quel super-héros es-tu ?