L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

THE KING’S MAN : Un spin-off génial et sur-mesure (REVIEW)

Découvrez nos avis sur le film The King's Man !

7 articles à lire avant “Doctor Strange in the Multiverse of Madness”

bénéficie de la promo jusqu’au 29 mai !

MADNESS pour 60% de réduction sur ta première année de Jeune Titan, Fantastique Gardien ou Lanterne de la Galaxie


Après de très nombreux décalages, le film spin-off de l’univers des films Kingsman est sorti au cinéma et il est temps de retrouver notre review approfondie du film ! Le film raconte la création de l’agence d’espionnage britannique avec, notamment, les personnages incarnés par Ralph Fiennes, Harris Dickinson, Gemma Arterton et Djimon Hounsou. Le film suit donc cette petite équipe luttant contre un mal obscur grandissant et avançant ses pions afin de mettre en place un conflit mondial : la Première Guerre mondiale. Après Kingsman: The Secret Service et Kingsman: The Golden Circle, place à The King’s Man !

Le film est très réussit, parvenant à nous happer dès les premières minutes, forgeant le caractère des personnages principaux. Pour ce qui est de l’histoire du film en tant que telle, elle est très bien amenée et logique, s’ancrant sur des personnages historiques et des évènements réels pour donner une nouvelle dimension à l’univers Kingsman. Car s’il y a bien une notion que nous n’avions pas spécialement dans les autres films, c’est cet aspect historique avec des personnages comme Raspoutine, incarné à merveille par un Rhys Ifans ébouriffant et ébouriffé. Sans les citer, plusieurs personnages, plus ou moins connus et plus ou moins importants, viennent compléter un scénario dépaysant qui nous fait voyager à plusieurs endroits du globe.

Envie d’un conseil de lecture ?

Tu aimes les évènements massifs avec pleins de personnages comme Doctor Strange in the Multiverse of Madness ! On te propose Infinity ? Commande-le sans plus attendre !


Très bien écrit, le film nous a même surpris à plus d’un moment, nous expulsant presque de nos sièges. On retrouve donc très bien l’esprit Kingsman même si moins affirmé que dans les précédents opus, puisque l’organisation n’est pas encore créée au début du film. Cependant l’un des gros points forts du film sont bien sûr ces personnages attachants et dégourdis que l’on suit tout le long du film avec à leur tête un Ralph Fiennes très juste et humain là où ses ennemis le paraissent bien moins. Cependant tous les acteurs sont très bons et talentueux ce qui fait que pas une seule seconde on ne décroche du film.

Au niveau du rythme, il est très bien géré, laissant place à certains moments de repos alors que la majeure partie avance très vite, offrant des scènes très bien réalisées et impressionnantes. Cependant on reste assez loin des scènes à couper le souffle de l’église dans Kingsman: The Secret Service ou de la scène du diner américain dans Kingsman : The Golden Circle. The King’s Man reste cependant très beau visuellement offrant des scènes spectaculaires et tout de même très bien chorégraphiées, notamment une scène de combat avec Raspoutine que l’on retrouve en partie dans la bande-annonce.

Pour ce qui est de la musique elle est un peu moins mise en avant que ce que l’on avait pu découvrir précédemment mais elle est intéressante, différente et amène quelque chose de nouveau avec des thèmes originaux.

Une grande partie du film se base également sur des références, qu’elles soient historiques ou propre à l’univers Kingsman. Elles jalonnent tout le film nous laissant prendre un malin plaisir à retrouver les liens entre le film et ses suites, temporellement parlant. Cependant le film sait aussi faire la part des choses et ne nous propose pas non plus du fan service.

De plus le film se démarque aussi par ses enjeux forts qui permettent d’ancrer le film dans la réalité et qui ne sont autres que ceux de la Première Guerre mondiale ! Malheureusement l’histoire est tout de même desservie par des sortes de “mini-méchants” pas forcément aussi impactants que ce que l’on pourrait croire, chapeautés par un méchant principal surprenant mais pas si inattendu que cela.

Vers la fin, le film perd donc un peu de son éclat mais reste néanmoins un très bon film d’espionnage donnant des origines très convaincantes et plausibles à cette agence dont on a pas fini d’entendre parler puisque sept films et une série télévisée sont prévus par le réalisateur des trois premiers films : Matthew Vaughn. On a donc hâte d’en voir plus !


Découvrez aussi nos dernières reviews :

Publicités

Et toi, quel super-héros es-tu ?