L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

The New 52 : Batman sous Scott Snyder – PubliStory of Batman 5/7

Parcourons les années 2011 à 2016 !

C’est parti pour un nouveau numéro de PubliStory ! La deuxième saison se centre sur celui qui est incontestablement l’un des personnages les plus populaires de DC Comics : Batman. A travers 7 numéros, nous nous penchons sur l’historique des publications du Chevalier noir. Retrouvez l’intégralité du concept et du programme dans notre sommaire, ainsi que les premiers numéros ci-dessous, que nous vous conseillons de lire au préalable.

Bienvenue dans…

Vous voulez en apprendre plus sur Karl Urban ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Karl Urban <=

PUBLISTORY OF BATMAN

Chapitre V : The New 52 – Batman sous Scott Snyder (2011-2016)

Nous sommes arrivés au début des années 2010 dans notre histoire des publications de Batman. Le personnage, en plus de 70 ans d’histoire à ce moment-là, a déjà vécu une popularité en dents de scie, mais n’avait pas encore connu une médiatisation telle qu’il a connue durant les années 2000. C’est cette période qui mènera inévitablement à un reboot dans les pages de DC Comics, mais le mieux cela reste encore de vous expliquer.


The Dark Knight, le reboot de Batman au cinéma

Batman dans les années 2000 : le Chevalier noir n’aura jamais aussi bien porté son surnom

Batman a clairement atteint le statut d’un des personnages les plus populaires de la pop culture au début des années 2000. Il faut le dire, les quatre films réalisés en partie par Tim Burton, et en partie par Joel Schumacher, auront énormément aidé à populariser le personnage auprès du public mainstream. Du coup, il n’y aura aucune raison de s’arrêter en si bon chemin.

Un cinquième film par Joel Schumacher ne verra cependant jamais le jour, surtout à la suite des critiques assez négatives du quatrième, Batman and Robin. Warner Bros et DC s’orienteront alors davantage vers un reboot complet de la franchise au cinéma, avec une toute autre direction. Faites place au Batman qui a du succès dans les comics, le Chevalier noir sombre et solitaire de Gotham, avec à sa réalisation l’un des réalisateurs visionnaires de notre époque : Christopher Nolan. Ainsi, un tout nouveau film sort en 2005 et relate pour la première fois les origines de Batman au cinéma, avec Batman Begins, premier film à voir Christian Bale endosser le costume de l’homme-chauve-souris. Un deuxième volet sortira ensuite avant la fin des années 2000, en 2008 plus précisément : The Dark Knight, et avec lui son lot énorme de succès.

Côté animation, alors que le DC Animated Universe connait un franc succès, Batman bénéficiera d’un coup de frais là également. La série The New Batman Adventures prend fin, mais la série futuriste Batman Beyond introduira un tout nouveau Batman, Terry McGinnis, successeur de Bruce Wayne au titre de Batman dans le futur. La série durera trois saisons entre 1999 et 2001. Bruce Wayne continuera toutefois d’apparaitre en tant que Batman dans son présent au sein des séries animées à succès Justice League entre 2001 et 2004, puis Justice League Unlimited entre 2004 et 2006. A vrai dire, Batman n’aura pas trop à se plaindre côté animation, car l’idée des origines du personnage s’empare aussi de ce medium, où il est également en vedette d’une série animée The Batman entre 2004 et 2008 (en-dehors du DCAU), et ensuite Batman: The Brave and the Bold de 2008 à 2011.

Côté jeux vidéos, Batman est aussi de plus en plus présent, et à travers toutes les plateformes. Après des jeux sans grande intention ou des adaptations des films, une série de jeux débutera en 2008 avec un énorme succès : Batman Arkham Asylum. Sa suite, Batman: Arkham City, sortira en 2011 et donnera le ton du jeu Batman moderne.

Et alors que tous les media s’approprient Batman en racontant ses origines ou en amenant les spectateurs et joueurs plus près de ce qui a fait son succès dans les comics, les comics justement iront encore plus loin dans les années 2000 en tuant Bruce Wayne. Absent des publications pendant près de deux ans, Bruce Wayne reviendra finalement, mais ce ne sera que pendant quelques mois avant l’arrivée d’un reboot en 2011 : The New 52.


Batman : The Court of Owls

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire OLD BUT GOLD: Love and Rockets <=

The New 52 : nouvel univers, nouvelle team créative, nouvelles histoires

En 2011, DC Comics décident de complètement relancer leur ligne éditoriale, comme n’a encore jamais été réalisé dans le passé. On ne parle pas ici d’un simple relaunch de quelques titres mais d’un reboot complet de l’univers DC et de l’annulation de l’intégralité des séries de comics en cours dont, comme on l’expliquait dans le numéro précédent, les séries originelles Batman et Detective Comics, présentes dans les comic book stores depuis la fin des années 1930.

A la place, DC Comics lancent 52 nouvelles séries de comics, toutes avec un nouveau numéro 1. Concernant Batman, le protecteur de Gotham sera tout de même en vedette de quatre séries différentes en solo ou en duo. En tête de liste, on retrouve naturellement une toute nouvelle série Batman, avec une team créative qui marquera l’histoire de Batman : Scott Snyder au scénario et Greg Capullo au dessin. Scott Snyder vient à l’époque de percer de la plus belle des manières dans l’industrie des comics en pondant American Vampire et en écrivant ensuite le dernier arc narratif de Detective Comics. De son côté, Greg Capullo a un peu plus de bagage, mais rien de comparable à ce qu’il produira sur Batman, malgré des runs notables sur Quasar chez Marvel et Spawn chez Image. Snyder et Capullo resteront tout simplement pour l’intégralité de cette série Batman, c’est-à-dire pendant cinq ans.

A côté de Batman, on retrouve trois autres séries mensuelles lancées au début des New 52 : une toute nouvelle série Detective Comics, écrite et dessinée par Tony S.Daniel, qui avait déjà oeuvré sur le personnage par le passé en écrivant et dessinant sur les dernières années de la première série Batman, mais aussi la mini-série Batman: Battle for the Cowl ; une deuxième série Batman: The Dark Knight, qui suit directement après la première lancée plus tôt dans l’année, optant pour la continuité avec toujours David Finch à la fois au scénario et au dessin, mais co-écrivant cette fois-ci le scénario avec Paul Jenkins, connu pour ses runs sur Hellblazer et chez Marvel sur Peter Parker: Spider-Man et Spectacular Spider-Man ; et enfin, en duo, une nouvelle série Batman and Robin, mettant en vedette Bruce et Damian Wayne, avec là aussi la continuité de ce qui se faisait sur la série originale plus tôt dans l’année, avec Peter J. Tomasi au scénario et Patrick Gleason au dessin. Hormis ce dernier duo qui durera quatre ans, la plupart ne resteront qu’un an sur leurs titres respectifs.

En effet, dès 2012, Tony S. Daniel quitte Detective Comics et cède sa place à John Layman au scénario et Jason Fabok au dessin. Le premier était connu pour ses runs sur Outsiders, Black Adam: The Dark Age ou encore Green Lantern Corps, tandis que le second sera connu par la suite pour d’autres titres de Batman ou encore la mini-série The Man of Steel et le Swamp Thing Winter Special. A côté, Gregg Hurwitz, auteur de polars, remplace le duo Paul Jenkins/David Finch au scénario de Batman: The Dark Knight, tandis que Finch se voit remplacé au dessin par Ed Benes, qui avait précédemment travaillé sur Birds of Prey et Justice League of America. Ces deux nouveaux duos ne resteront tels quels qu’un an sur leurs titres respectifs.

L’année 2012 lancera aussi une cinquième série mensuelle de Batman, avec une nouvelle série Batman Incorporated. A l’instar de la première, qui fut de courte durée en 2011, celle-ci est alors écrite par celui qui avait marqué le personnage de son empreinte dans les années 2000, Grant Morrison. Au dessin, Morrison est à nouveau accompagné de Chris Burnham. Autre nouveauté, une série digital-first hebdomadaire, une nouvelle Legends of the Dark Knight, qui fonctionne comme une anthologie avec divers auteurs et artistes et est republiée en version papier sur un rythme mensuel. Legends of the Dark Knight et Batman Incorporated ne seront toutefois que de courte durée, se terminant déjà en 2013.

Batman Incorporated et Legends of the Dark Knight laisseront place à une nouvelle série mensuelle qui rejoint Batman, Detective Comics, Batman: The Dark Knight et Batman and Robin. Cette nouvelle série est une nouvelle série team-up Batman/Superman. Celle-ci est alors écrite par Greg Pak, auteur ayant beaucoup travaillé chez Marvel sur les X-Men (notamment X-Treme X-Men) et Hulk (notamment World War Hulk), et dessinée par Jae Lee, qu’on a notamment pu voir sur Inhumans et Namor the Sub-Mariner. A côté de cette nouveauté, c’est aussi en 2013 qu’Ed Benes quitte déjà Batman: The Dark Knight, qui est remplacé par Ethan Van Sciver au dessin, notamment connu pour son travail sur les différents titres Green Lantern. La collaboration entre Van Sciver et Gregg Hurwitz ne durera cependant qu’un an, Batman: The Dark Knight prenant fin en 2014 en tant que la première des quatre séries initiales des New 52 à se terminer.

L’année 2014 verra aussi d’autres changements dans les équipes créatives. John Layman et Jason Fabok quittent Detective Comics après un peu plus d’un an sur le titre et sont remplacés par Francis Manapul (scénario et dessin) et Brian Buccellato (dessin), qui s’occupaient précédemment du comics The Flash des New 52. Du côté de la plus récente série, Batman/Superman change de dessinateur avec le départ de Jae Lee, qui est remplacé par Ardian Syaf, qui avait préalablement travaillé sur Brightest Day ou encore la série Batgirl, mais qu’on connaitra malheureusement plus tard pour sa controverse sur le titre X-Men Gold chez Marvel. Syaf collaborera avec Greg Pak pendant environ un an.

Si The Dark Knight se termine en 2014, un nouveau titre s’ajoute toutefois au line-up aux côtés de Batman, Detective Comics, Batman and Robin et Batman/Superman. Enorme concept, Batman Eternal est une maxi-série de 52 numéros publiée sur base hebdomadaire et regroupant ainsi une équipe impressionnante d’auteurs et d’artistes. Alors que les dessinateurs s’alternent sur quasiment chaque numéro, l’équipe d’auteurs reste la même, à un changement près, sur toute la série. L’équipe est menée par l’auteur de la série Batman, Scott Snyder, et inclut également l’un de ses étudiants, James Tynion IV (qui s’avèrera lui aussi plus tard être un auteur régulier de Batman et surtout un auteur de talent, en atteste ses deux titres consécutifs de meilleur auteur aux Eisner Awards), Ray Fawkes (l’auteur à l’époque de Justice League Dark et Constantine), Tim Seeley (qui écrivait Grayson en même temps) et l’ex-auteur de Detective Comics John Layman. Layman sera remplacé à la moitié de la série par Kyle Higgins, l’auteur de la série Nightwing qui connait actuellement un succès dingue avec son MassiveVerse chez Image Comics.

Après ses 52 numéros, Batman Eternal prend fin en 2015 et, forte de son succès, cédera immédiatement sa place à une suite directe, Batman and Robin Eternal. Là aussi, les dessinateurs s’alternent, tandis qu’une team d’auteurs s’occupe du scénario. Celle-ci est nouvellement co-menée par Scott Snyder et James Tynion IV, inclut à nouveau Tim Seeley, mais aussi des nouveaux venus avec l’arrivée de Steve Orlando (connu plus tard pour ses séries Wonder Woman et Midnighter), Genevieve Valentine (l’autrice de Catwoman à l’époque), le duo Colin Kelly/Jackson Lanzing (qui écrivent actuellement Captain America) et Ed Brisson (un habitué des X-Men).

En plus de Batman Eternal, l’année 2015 voit aussi la fin de Batman and Robin quatre ans après son lancement. L’auteur de la série, Peter J. Tomasi ne quittera pas les titres Batman pour autant et en profitera pour reprendre le scénario de Detective Comics à la place de Francis Manapul. Au dessin, Manapul et Brian Buccellato sont remplacés dans un premier temps par Marcio Takara (Poison Ivy), puis par Fernando Pasarin (Batgirl, Green Lantern Corps) afin d’épauler Tomasi.

En 2016, c’est à Batman/Superman de changer une dernière fois d’équipe créative pour remplacer Greg Pak et Ardian Syaf, voyant l’arrivée au scénario de Tom Taylor, l’un des auteurs les plus mis en avant actuellement et qui s’était fait connaitre grâce aux comics Injustice, et le recrutement au dessin de Robson Rocha, qui se fera notamment connaitre par la suite pour son run sur Supergirl.

Toutefois, 2016 sonne aussi le glas de l’univers New 52, car DC Comics décideront de rebooter leur univers seulement cinq ans après le précédent reboot. S’en suit ainsi une relance complète de la ligne éditoriale et donc l’annulation des quatre titres de Batman encore en cours, Batman, Detective Comics, Batman/Superman et Batman and Robin Eternal.


Batman Eternal

Arcs narratifs majeurs et débuts de personnages

Qui dit reboot dit grands changements dans l’histoire de Batman. Tout du moins, cela aurait été la théorie. Alors que la quasi-intégralité des personnages repartent de zéro, Batman a la particularité de ne pas subir le même sort. Bien que dans un nouvel univers, l’histoire récente de Batman, comme le fait qu’il soit mort et que Dick Grayson l’ait remplacé ou tout simplement le fait qu’il y ait déjà eu quatre Robins, est toujours d’actualité. Toutefois, le reboot sera l’occasion de voir Bruce Wayne redevenir le seul et unique Batman et de remettre Dick Grayson dans son rôle de Nightwing. Pour la première fois de l’histoire, le Robin de Batman est son véritable fils, vu que Batman fait en effet équipe avec Damian Wayne.

Les aventures du Dynamic Duo seront particulièrement mises en avant dans la série Batman and Robin, jusqu’à la mort du Boy Wonder par les mains de Morgan Ducard. Bruce Wayne passera ensuite par les différentes étapes du deuil à travers une série qui changera de nom à chaque numéro (Batman and…) en fonction du personnage avec qui il fait équipe. La situation reviendra ensuite “à la normale” lorsque Bruce arrive à trouver un moyen de ressusciter son fils, à l’aide d’un éclat de Chaos.

Hormis les aventures avec Robin, les aventures les plus marquantes seront certainement dans la série Batman, où les arcs narratifs cultes se succèdent l’un après l’autre : “Night of the Owls“, qui voit la ville de Gotham passer sous le contrôle d’une société secrète dont Batman ignorait encore l’existence jusque là, la Cour des Hiboux ; “Death of the Family“, qui voit le Joker tenter de prendre sa revanche sur Batman en voulant éliminer toute la Bat-Family, capturant Batgirl et les 4 (ex-)Robins ; “Zero Year”, un arc narratif flashback qui revisite les origines de Batman dans l’univers New 52 ; “Endgame“, qui voit ce qui s’apparente comme le clash final entre Batman et le Joker, qui meurent tous deux dans leur combat ; et “Superheavy“, qui voit James Gordon devenir un Batman en armure mécanique après la mort présumée de celui-ci, alors qu’on apprend que Bruce Wayne est juste devenu amnésique et ne se souvient plus qu’il était Batman.

La période The New 52 permettra l’introduction de nouveaux personnages, à commencer par des nouveaux sidekicks : Harper Row alias Bluebird et Duke Thomas, le futur héros surnommé The Signal. Côté vilains, les New 52 introduisent donc la Cour des Hiboux et ses combattants d’élite les Talons, mais aussi d’autres vilains plus secondaires comme White Rabbit.


L’ordre de lecture de Batman durant les New 52

Retrouvez ci-dessous l’ordre de lecture pour les titres en VF de Batman qui étaient publiés en version originale entre 2011 et 2016 :


Et après ?

Un nouveau reboot se mettra en place, le DC Rebirth, qui relancera la ligne éditoriale des titres Batman une nouvelle fois. C’est ce que nous aborderons dans deux semaines dans le prochain numéro, intitulé “DC Rebirth : Batman et le Multivers noir“, qui abordera les années 2016 à 2020. Soyez au rendez-vous !


Retrouvez également les publications de Batman dans notre ordre de lecture complet du personnage.

Si vous appréciez notre contenu original, vous aimerez peut-être nos autres créations originales, parmi lesquelles vous retrouverez notre autre série d’articles Les Armures d’Iron Man dans le MCU, ainsi que les chroniques Power Girls, Comics Out, The Dark Side et Agent Double.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire KNOW YOUR CLASSICS: Gotham by Gaslight <=