L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

Batman dans les années 2000 et l’ère Morrison – PubliStory of Batman 4/7

Parcourons les années 2000 à 2011 !

C’est parti pour un nouveau numéro de PubliStory ! La deuxième saison se centre sur celui qui est incontestablement l’un des personnages les plus populaires de DC Comics : Batman. A travers 7 numéros, nous nous penchons sur l’historique des publications du Chevalier noir. Retrouvez l’intégralité du concept et du programme dans notre sommaire, ainsi que les premiers numéros ci-dessous, que nous vous conseillons de lire au préalable.

Bienvenue dans…

Envie de lire un comics dérivé de The Sandman ?

=> Lire COMICS OUT: Death – The Time fo Your Life <=

PUBLISTORY OF BATMAN

Chapitre IV : Batman dans les années 2000 et l’ère Morrison (2000-2011)

Alors que les premiers crossovers entre les différents titres de Batman débutaient dans les années 1990 après avoir introduit la version moderne du personnage que nous connaissons aujourd’hui, PubliStory of Batman rentre aujourd’hui dans les années 2000. Même si la tendance continue dans le même sens, les années 2000 annoncent leur lot de jamais-vu, mais le mieux ça reste encore de vous en parler.


Michael Keaton dans le rôle de Batman

Batman dans les années 90 : entre crossovers et films à succès

Après plusieurs années de disette, ça y est, Batman atteint un pic de popularité à partir de la fin des années 1980. Les raisons de ce succès fulgurant sont multiples, à commencer par les adaptations du personnage qui font rentrer le Chevalier noir dans la culture mainstream.

En 1989 sort en effet le film Batman de Tim Burton, qui deviendra un succès massif au box-office et aura un impact culturel énorme. Après Batman, Michael Keaton revient dans le rôle du justicier de Gotham en 1992 dans Batman Returns avant de voir la franchise changer de direction. Deux nouveaux opus sortiront dans les années 90 avec, il est vrai, moins de succès. Dans ces troisième et quatrième films de la série, nouvellement réalisés par Joel Schumacher, on retrouvait cette fois Val Kilmer dans le rôle de Batman dans Batman Forever en 1995, et finalement George Clooney dans Batman and Robin en 1997.

Le succès au cinéma mènera d’ailleurs à l’adaptation du personnage dans d’autres médias, dont la fameuse série animée Batman: The Animated Series, diffusée entre 1992 et 1995. Celle-ci donnera naissance à tout un univers dans lequel Batman sera présent, le DC Animated Universe, introduisant le concept de crossovers à la télévision et continuant les aventures du Chevalier noir dans The New Batman Adventures entre 1997 et 1999.

C’est aussi à partir de la fin des années 1980 que les premiers jeux vidéos arrivent dans les foyers, et Batman sera évidemment au rendez-vous. Entre Batman: The Caped Crusader en 8-bit et 16-bit et plusieurs jeux adaptés des films et séries animées par la suite, Batman a été en vedette dans une douzaine de jeux vidéo avant les années 2000.

Et côté comics, le succès est aussi au rendez-vous. Après un run de Frank MIller qui a redéfini le personnage, les séries Batman et Detective Comics sont propulsées en tête des ventes. Celles-ci vont rapidement être accompagnées de nouvelles séries et les premiers crossovers arrivent. Les équipes créatives deviennent de moins en moins régulières pour davantage se centrer sur les grands évènements racontés à travers les pages des différentes séries, et cela s’accentuera dans les années 2000.


Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire KNOW YOUR CLASSICS: Animal Man <=

Batman dans les années 2000 : de la vie à la mort et vice versa

L’année 2000 annonce l’arrivée du troisième millénaire et notre homme-chauve-souris est toujours présent dans le paysage des comics. A vrai dire, Batman est plus que présent, vu qu’il est à l’époque en vedette de cinq séries différentes : les séries principales que sont les séries solo originelles Batman et Detective Comics, une troisième série solo mensuelle, Batman: Shadow of the Bat, l’anthologie mensuelle Batman: Legends of the Dark Knight, et l’anthologie trimestrielle The Batman Chronicles. Avec ce beau line-up, DC Comics s’étaient ainsi assurés qu’il y avait une nouvelle histoire de Batman chaque semaine !

A l’aube des années 2000, en plus d’être le cas pour les anthologies Batman Chronicles et Legends of the Dark Knight, les trois séries solo n’avaient plus d’auteur ni d’artiste régulier alors que ceux-ci étaient de plus en plus entremêlés. Cela change toutefois en 2000 pour certains postes afin de donner plus de constance. Ainsi, sur Batman, Larry Hama, qu’on connait surtout pour ces runs sur Venom et les comics G.I.Joe, devient le nouveau scénariste de la série, et est accompagné au dessin par Scott McDaniel, qui s’est aussi fait connaitre pour ses dessins sur Nightwing ainsi que Daredevil chez Marvel. Même si Hama ne restera que quelques numéros, ce n’est pas le cas de McDaniel qui travaillera pendant deux ans avec le remplaçant de Hama, Ed Brubaker, qui gagnera les années suivantes trois fois le titre de meilleur auteur aux Eisner Awards pour ses histoires chez Marvel sur Captain America et Daredevil, mais aussi sa série indépendante Criminal.

Du côté de Detective Comics, il n’y aura pas de dessinateur régulier sur la durée mais l’année 2000 voit l’arrivée d’un auteur régulier en la personne de Greg Rucka, qui se fera aussi connaitre pour Gotham Central et Wonder Woman, ainsi que ses séries indépendantes telles que Lazarus et The Old Guard. Le run de Rucka durera ici aussi deux ans. Pendant ce temps, l’année 2000 sonnera par contre le glas de la troisième série solo, qui termine son dernier crossover et sera finalement annulée à la fin de l’année. Au final, seule Legends of the Dark Knight restera aux côtés de Batman et Detective Comics, car The Batman Chronicles prend également fin en 2001.

En 2002, Detective Comics reviendra déjà à un système de tournante d’auteurs après le départ de Greg Rucka, et ce pendant près de 4 ans. Ce n’est pas le cas de Batman par contre, où Ed Brubaker et Scott McDaniel quittent le titre mais seront remplacés, et pas par n’importe qui ! Au scénario, c’est Jeph Loeb qui reprend le titre, et celui-ci est alors accompagné de Jim Lee au dessin. Si ces noms vous disent quelque chose, c’est normal. Jeph Loeb fut le président de Marvel Television pendant de nombreuses années par la suite, même s’il s’est fait connaitre comme auteur de comics en ayant prêté sa plume aux univers Heroes Reborn et Ultimate de Marvel, et il reprenait ici le titre Batman alors qu’il venait de remporter des Eisner Awards pour ses précédentes contributions sur le personnage, Batman: The Long Halloween et Batman: Dark Victory. A côté, Jim Lee est aussi un monument. Artiste de renom ayant fait ses classes sur des titres comme X-Men ou plus tard Justice League, il est aussi l’un des fondateurs de l’éditeur Image Comics, le créateur du comics indé WildC.A.T.S et du label Wildstorm et fut éditeur, directeur artistique et finalement président de DC Comics depuis mai 2023. La collaboration entre Jeph Loeb et Jim Lee sur le titre durera un an.

Ainsi, en 2003, Jeph Loeb et Jim Lee quittent donc Batman et ils seront remplacés par le duo qui brillait à l’époque grâce à leur comics 100 Bullets, à savoir Brian Azzarello, un scénariste à qui on doit également Batman: Damned, Hellblazer, Wonder Woman et Before Watchmen, et Eduardo Risso, un dessinateur argentin qui est aussi le co-créateur du comics indé Moonshine. Le partenariat entre Azzarello et Risso durera un an. Quant à Jeph Loeb, il ne quittera pas les titres de Batman pour autant vu qu’il passera en réalité sur un tout nouveau titre mensuel, mettant Batman en team-up avec Superman dans Superman/Batman, titre sur lequel il restera 4 ans.

En 2004, l’équipe créative sur Batman change donc déjà à nouveau, au vu du départ de Brian Azzarello et Eduardo Risso. Au scénario, c’est Judd Winick qui reprend le titre, et au dessin, Dustin Nguyen. Winick connaitra un grand succès avec ce run sur Batman, alors que celui-ci est aussi connu pour avoir écrit sur Green Arrow, Green Lantern et Outsiders, tandis que Nguyen explosera également grâce à ce run et ses dessins à l’aquarelle avant d’atteindre la renommée ultime grâce à son comics indépendant Descender avec Jeff Lemire. Nguyen ne restera cependant qu’un an aux côtés de Winick et est remplacé en 2005 par Doug Mahnke, dessinateur notamment connu pour ses runs sur JLA et Green Lantern. La collaboration Winick-Mahnke durera deux ans.

En 2006, il y a du changement sur plusieurs titres. L’anthologie Batman: Legends of the Dark Knight tire sa révérence après 15 ans de loyaux services, mais – ne vous inquiétez pas – elle n’est que remplacée par une autre anthologie, Batman: Confidential, qui alternera aussi les auteurs et artistes comme le font toutes les anthologies. Du côté des titres réguliers, Jeph Loeb quitte enfin les titres de Batman en laissant Superman/Batman à Mark Verheiden, scénariste et producteur de la série Battlestar Galactica à l’époque, mais aussi plus tard de Heroes et Constantine. Batman et Detective Comics se voient quant à elles reprises par le même duo sur les deux titres, James Robinson, auteur qui avait déjà écrit sur Legends of the Dark Knight ainsi que le titre Starman et par la suite sur Superman, et Leonard Kirk, dessinateur connu pour ses runs sur Supergirl et JSA. Le duo Robinson-Kirk remplace ainsi Judd Winick et Doug Mahnke sur Batman et deviennent la première équipe régulière en 4 ans sur Detective Comics. Ceux-ci ne resteront cependant que quelques mois.

Plus tard en 2006, on repasse sur des dessinateurs qui s’alternent tant sur Batman que Detective Comics à la suite du départ de Leonard Kirk. Côté scénario, James Robinson est remplacé par Paul Dini sur Detective Comics, qui saute de l’écran au papier après avoir travaillé sur la célèbre série animée Batman des années 1990. Sur Batman, c’est une véritable nouvelle ère qui commence car James Robinson y est remplacé par Grant Morrison, qu’on connaissait déjà à l’époque pour son arc narratif sur Legends of the Dark Knight et ses séries à succès Animal Man, Doom Patrol et JLA. Dini et Morrison resteront plus de trois ans sur leurs titres respectifs.

En 2007, Mark Verheiden quitte le titre team-up Superman/Batman et est remplacé par Alan Burnett, scénariste de longue date de dessins animés, parmi lesquels ceux du DC Animated Universe et même Les Schtroumpfs. Burnett ne restera à la tête du titre qu’une seule année, avant de céder sa place à un duo de scénaristes composé de Mike Johnson et Michael Green, qui ne resteront qu’un an à leur tour.

Du coup, en 2009, Superman/Batman se retrouve sans auteur régulier, ce qui coïncide aussi avec un grand évènement dans l’histoire de Batman. Superman/Batman, Batman et Detective Comics font toutes une pause de trois mois pour la publication de la mini-série Battle for the Cowl écrite et dessinée par Tony S. Daniel, qui décidait du nouveau Batman après la disparition de Bruce Wayne. Dick Grayson est le nouveau Batman de DC Comics de manière permanente, pas juste pour deux-trois numéros comme par le passé, et il se retrouve ainsi en vedette de trois séries, dont naturellement Batman. Cette dernière continue encore et toujours et voit Judd Winick revenir au scénario pour un nouvel arc narratif, en compagnie du créateur de Battle for the Cowl, Tony S. Daniel, au dessin. Winick ne restera que quelques numéros avant que Daniel ne reprenne aussi le scénario du comics.

Le nouveau Batman se retrouve aussi en vedette d’une nouvelle série solo, Batman: Streets of Gotham, écrite par Paul Dini, qui quitte Detective Comics pour écrire ce titre, et dessinée par Dustin Nguyen, qui avait convaincu après son expérience sur Batman. Quant à la troisième série principale avec Batman en vedette, il s’agit de la nouvelle série team-up Batman and Robin, sur laquelle on retrouve Grant Morrison au scénario pendant deux ans, après ses trois ans sur Batman. Batman, pendant neuf mois, n’est alors pour la première fois plus en vedette du titre qui lui a donné vie, Detective Comics. Celui-ci, qui est à nouveau écrit par Greg Rucka et nouvellement dessiné par J.H. Williams III, dessinateur de Promethea d’Alan Moore, se centrera pendant ces neuf mois sur les personnages de Batwoman et The Question (Renee Montoya).

L’année 2011 marque ensuite un réel tournant en deux temps pour les titres de Batman. Dans un premier temps, le véritable Batman est de retour, mais Dick Grayson reste aussi Batman en même temps, ce qui donne un line-up massif de titres Batman. En plus de Superman/Batman et Batman: Confidential, toujours écrits et dessinés par une rotation d’auteurs et artistes, Batman écrit et dessiné par Tony S. Daniel, Batman: Streets of Gotham par Paul Dini et Dustin Nguyen et Batman and Robin, qui tombe dans le piège de l’alternance d’auteurs et artistes avec le départ de Grant Morrison du titre, on retrouve aussi deux nouveaux titres mensuels avec Bruce Wayne, à savoir Batman: The Dark Knight, écrit et dessiné par David Finch (New Avengers, Moon Knight, Wonder Woman), et Batman Incorporated, qui est alors écrit par Grant Morrison à la place de Batman and Robin. A côté de ces sept titres, il ne faut pas l’oublier, il y a aussi le titre originel, Detective Comics, qui voyait Batman revenir sur les devants de la scène en 2010 et voit un certain Scott Snyder arriver au scénario en 2011, lui qui connaitra un succès monstre avec Batman sur les années suivantes.

Mais voilà, les années suivantes c’est une autre histoire. Comme dit plus haut, l’année 2011 a été marquante en deux temps pour les titres de Batman, et le deuxième temps est l’annulation de toutes ces séries dont on vient de vous parler, seulement quelques mois après avoir été lancées dans le cas de certaines, et après plus de 70 ans d’existence pour Batman et Detective Comics.

C’est définitivement la fin d’une ère pour Batman, après des années 2000 qui auront aussi vu la publication de plusieurs mini-séries marquantes comme non seulement Batman: Dark Victory et Battle for the Cowl citées plus haut, mais aussi The Return of Bruce Wayne par Grant Morrison et les histoires alternatives The Dark Knight Strikes Again par Frank Miller, Batman: The Doom That Came to Gotham par Mike Mignola et Batman: Year 100 par Paul Pope. A ceux-ci, on peut également citer d’autres one-shots ou romans graphiques, parmi lesquels Batman: Ego par Darwyn Cooke, Batman: The Man Who Laughs par Ed Brubaker et Batman: Noël par Lee Bermejo.


Arcs narratifs majeurs et débuts de personnages

Les années 2000 furent très mouvementées pour Batman… c’est le moins qu’on puisse dire. Pendant quasiment une décennie, Batman a enchainé les crossovers massifs et histoires devenues cultes à travers ses différents titres, même si ceux-ci se centraient principalement sur Batman et Detective Comics au début.

Ainsi, après la clôture du crossover “No Man’s Land” en 2000, suit alors le double arc narratif “Bruce Wayne: Murderer?” et “Bruce Wayne: Fugitive“, le crossover “War Games” à travers tous les titres de la Bat Family et qui voyait une guerre entre tous les gangs de Gotham, et l’arc devenu culte “Under the Red Hood” par Judd Winick, qui voit le retour d’entre les morts du deuxième Robin, Jason Todd, qui devient l’anti-héros Red Hood.

L’ère de Grant Morrison introduira ensuite le personnage de Damian Wayne, fils caché de Bruce Wayne et élevé par sa mère, Talia al Ghul, au sein de la Ligue des Assassins. L’arc narratif “Batman and Son” introduira la relation père-fils entre Batman et celui qu’il connait à peine mais qui est bel et bien son fils, pour une histoire qui servira d’inspiration au prochain film The Brave and the Bold. Morrison pondra ensuite d’autres arcs narratifs importants, “The Resurrection of Ra’s al Ghul“, et “Batman R.I.P.“, qui verra la mort de Bruce Wayne conjointement avec l’évènement Final Crisis, également écrit par Morrison.

Si Bruce Wayne meurt, DC Comics ne sait pas se passer de Batman, et la mini-série Battle for the Cowl verra les différents alliés de Batman à Gotham s’affronter pour définir qui sera le nouveau Batman lorsque Red Hood s’auto-proclame comme le nouveau Chevalier noir. C’est le tout premier Robin, devenu Nightwing, Dick Grayson, qui sera adoubé comme le nouveau Batman par ses pairs après avoir vaincu Jason Todd, et il prendra Damian Wayne comme Robin, au détriment de Tim Drake.

Bruce Wayne ne s’est pas fait tuer par Darkseid en réalité. Il sera révélé l’année suivante dans The Return of Bruce Wayne qu’il fut perdu dans le temps et qu’il dut retrouver un moyen de revenir chez lui, à Gotham, dans son époque. A son retour, pour ne pas l’ébruiter, il laisse Dick en tant que Batman tout en faisant en sorte de protéger le monde entier. Il crée Batman Incorporated, une société se chargeant d’avoir un Batman dans chaque pays du monde, parmi lesquels on retrouvera notamment Black Bat, le nouveau surnom de Stephanie Brown, ou encore Batwing, qui n’est autre que le fils de Lucius Fox.


L’ordre de lecture de Batman dans les années 2000

Retrouvez ci-dessous l’ordre de lecture pour les titres en VF de Batman qui étaient publiés en version originale entre 2000 et 2011 :


Et après ?

Un certain évènement, nommé Flashpoint, qui met en vedette Flash, aura pour effet de rebooter tout l’univers DC, d’où l’annulation des huit titres de Batman publiés en 2011. A la place, DC Comics lancent l’initiative The New 52, dont on vous parlera dans deux semaines dans un numéro intitulé “The New 52 : Batman sous Scott Snyder“. Ce cinquième numéro abordera les années 2011 à 2016, alors soyez au rendez-vous !


Retrouvez également les publications de Batman dans notre ordre de lecture complet du personnage.

Si vous appréciez notre contenu original, vous aimerez peut-être nos autres créations originales, parmi lesquelles vous retrouverez notre autre série d’articles Les Armures d’Iron Man dans le MCU, ainsi que les chroniques Power Girls, Comics Out, The Dark Side et Agent Double.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire Le TOP 5 des mutants les plus puissants de Marvel <=