L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

Le renouveau de Batman et l’Âge de Bronze – PubliStory of Batman 2/7

Parcourons les années 1964 à 1986 !

C’est parti pour un nouveau numéro de PubliStory ! La deuxième saison se centre sur celui qui est incontestablement l’un des personnages les plus populaires de DC Comics : Batman. A travers 7 numéros, nous nous penchons sur l’historique des publications du Chevalier noir. Retrouvez l’intégralité du concept et du programme dans notre sommaire, ainsi que le premier numéro ci-dessous, que nous vous conseillons de lire au préalable.

Bienvenue dans…

Vous voulez en apprendre plus sur Karl Urban ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Karl Urban <=

PUBLISTORY OF BATMAN

Chapitre II : Le renouveau de Batman et l’Âge de Bronze (1964-1986)

Nous avons parcouru les premières années de Batman, correspondant à l’Âge d’Or et l’Âge d’Argent des comics. Il est maintenant temps de rentrer dans l’Âge de Bronze et, vous verrez, la trajectoire de Batman s’avère assez inattendue.


Batman : des débuts remarqués

Bruce Wayne, Batman, le Chevalier noir… Il a beaucoup de surnoms mais le protecteur de Gotham City a surtout aussi eu beaucoup de succès dès son lancement. Créé par Bill Finger et Bob Kane et apparu pour la première fois dans le Detective Comics #27 en 1939, Batman a tout de suite trouvé ses fans et fut propulsé comme l’un des super-héros les plus populaires, une place qu’il conserve encore à ce jour.

Pour preuve que ses débuts furent fulgurants, Batman était en vedette de pas moins de trois séries différentes dès ses premières années, ayant ses histoires dans Detective Comics et World’s Finest Comics ainsi que sa propre série solo, Batman. Cette popularité grandissante a même permis au personnage d’avoir déjà une série au cinéma en 1943 avec la série Batman, voyant Lewis Wilson devenir le premier acteur à interpréter le super-héros à l’écran. Celle-ci sera même suivie d’une autre série, Batman and Robin, en 1949, avec cette fois-ci Robert Lowery dans la peau de Batman.

Alors que le succès était flamboyant sur les premières années, les années 1950 voient un déclin dans la popularité du Chevalier noir, et ce malgré le changement de ton opéré. Il reviendra à un nouvel éditeur de ramener Batman sur les devants de la scène en 1964.


Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire COMICS OUT: Strangers in Paradise <=

Le Batman “new look”

En 1964, l’éditeur Julius Schwartz est nommé à la tête des différents titres de Batman afin de repopulariser le personnage et stimuler une augmentation des ventes de comics, qui étaient en chute libre depuis quelques années. Schwartz commençait alors à se faire connaitre dans le milieu de l’édition, notamment grâce au succès du comics Justice League of America lancé quatre ans plus tôt, dans lequel Batman était aussi présent. Les publications autour de Batman entrent alors définitivement dans un nouveau chapitre après plusieurs années de comics écrits et dessinés par les créateurs du personnage, Bill Finger et Bob Kane. Le but est alors de moderniser Batman et s’en suit un tout nouveau design.

Ce Batman “new look” débutera en 1964 dans les pages de Detective Comics, alors seule série mensuelle avec le Chevalier noir en vedette. Au dessin, c’est ainsi Carmine Infantino qui aide à propulser ce nouveau look, un artiste connu pour avoir créé le personnage de Barry Allen / Flash ainsi que Black Canary et Elongated Man, entre autres. A ses côtés, au scénario s’alternaient John Broome, qu’on avait pu lire sur The Flash, Green Lantern et Strange Adventures et est à l’origine de la création du super-vilain Sinestro ; et Gardner Fox, qui avait déjà écrit quelques numéros de Detective Comics et Batman sur les premières années des comics mais qui s’est fait connaitre par la suite pour avoir créé la Justice Society of America et la Justice League of America. La collaboration Fox-Broome-Infantino durera près de trois ans.

Sur l’autre titre solo, Batman, alors publié 9 fois par an, on retrouve principalement France Herron au scénario, créateur de Captain Marvel, Jr chez Fawcett Comics et Red Skull chez Marvel. Alors que celui-ci cède rapidement sa place à John Broome et Gardner Fox dès 1965, qui cumulent avec Detective Comics, les dessins de Batman sont quant à eux réalisés dans la continuité des dernières années par Sheldon Moldoff, qu’on connaissait déjà depuis de nombreuses années sur Batman et Detective Comics. Après un an avec France Herron, la collaboration de Moldoff avec Broome et Fox durera là aussi environ trois ans.

A côté des séries solo, alors que le bimestriel World’s Finest Comics continue à mettre en avant Batman dans des histoires team-up avec Superman, un nouveau titre anthologique commencera à mettre en avant Batman dès 1966. The Brave and the Bold existait déjà depuis plusieurs numéros mais la série adoptera un tournant en 1967 lorsqu’elle devient une série mettant systématiquement en vedette Batman, en team-up avec d’autres héros, à partir de son 74e numéro. Batman redevient un personnage ultra-populaire, notamment grâce au succès de la série TV débutée en 1966.

L’année 1967 verra aussi un changement de dessinateur sur Detective Comics. Après trois ans passés sur le titre, Carmine Infantino laisse sa place à une autre légende, Neal Adams, lui qui laissera une trace sur le personnage et reviendra des années plus tard sur des titres comme Batman Odyssey mais est aussi connu pour avoir créé le Green Lantern John Stewart. Adams restera pendant quatre ans sur le titre, dont deux ans en collaboration avec les scénaristes John Broome et Gardner Fox. Du côté de Batman, Sheldon Moldoff quitte finalement son rôle dessinateur en 1968 et cède sa place à Irv Novick, dessinateur qui se fera connaitre grâce aux 13 années passées sur le titre à partir de cette année-là.

En 1969, John Broome et Gardner Fox quittent en effet le scénario à la fois de Detective Comics et Batman, et voyant arriver à leur place Dennis O’Neill sur les deux titres. L’auteur laissera un impact énorme sur le personnage de Batman alors qu’il fut aussi particulièrement connu pour ses runs sur The Shadow et The Question. O’Neill, après la fin du succès de la série TV Batman et de son impact sur la vente de comics, ramène Batman à ses racines dans un univers sombre en tant que détective. Il restera l’un des auteurs les plus marquants du personnage, passant plus de dix ans sur les deux titres.

En 1970, pour la première fois en 30 ans, Batman quitte le titre anthologique World’s Finest Comics, qui se centre alors uniquement sur Superman en team-up avec d’autres personnages, pour laisser Batman en team-up uniquement sur The Brave and the Bold. C’est aussi au début des années 1970 que commencent les chaises musicales au dessin des deux titres solo. A partir de 1970, et ce jusqu’en 1974, Neal Adams travaillera aussi sur Batman pour dessiner les numéros non réalisés par Irv Novick. A côté, Adams quitte cependant Detective Comics en 1971 et y cède sa place à… Irv Novick. Ce dernier est alors aussi accompagné d’un autre dessinateur, Bob Brown, pour un duo qui collaborera avec Dennis O’Neill pendant deux ans sur Detective Comics.

La suite des années 1970 verra essentiellement des changements d’un point de vue éditorial : la série Batman diminue à 9 numéros par ans à partir de 1972 mais revient en force en tant que série mensuelle en 1976 ; Detective Comics diminue aussi son rythme, passant en série bimestrielle en 1973 et, malgré une année 1975 en titre mensuel, elle repassera une nouvelle fois sur une publication bimestrielle en 1976 ; World’s Finest Comics voit le retour de Batman dans des histoires team-up avec Superman à partir de 1973, avant de revenir sur l’ancienne formule anthologique avec plusieurs histoires solo, dont une de Batman, à partir de 1977, le tout sur base bimestrielle ; et enfin, The Brave and the Bold augmente quant à elle son rythme à une publication par mois à partir de 1975. En réalité, les changements éditoriaux sont tellement présents que la maison d’édition change elle-même de nom en 1977 et devient officiellement DC Comics.

Les différents titres connaitront cependant quelques changements au dessin durant les années 1970. En 1973, Irv Novick et Bob Brown cessent de dessiner Detective Comics et sont remplacés par Jim Aparo, un nom qui résonnera énormément sur les titres Batman dans les années suivantes malgré seulement trois années initiales sur Detective Comics. Aparo sera remplacé en 1976 par Marshall Rogers, qui restera lui aussi trois ans sur le titre. Sur l’autre titre, Batman, Novick est toujours dessinateur mais commence à céder de plus en plus de numéros à partir de 1978 à Don Newton, qu’on connait aussi pour ses dessins sur The Phantom et Aquaman.

A partir de 1979, une transition créative commence à s’opérer au niveau des équipes et celle-ci commence avec le titre Batman. Après plus de dix ans sur le titre, Dennis O’Neill écrit ses derniers numéros en 1979 et cède sa place à Len Wein, qui sera plus tard connu comme le créateur de Swamp Thing, Wolverine, et d’autres X-Men tels que Storm, Colossus et Nightcrawler. Wein ne restera cependant qu’un an sur le titre et est remplacé en 1980 par Marv Wolfman, un autre grand nom à qui on devra le fameux Crisis on Infinite Earths six ans plus tard.

L’année 1980 verra la transition s’opérer pour Detective Comics également, voyant là aussi Dennis O’Neill quitter le titre, où il sera remplacé par Gerry Conway, auteur connu pour ses longs runs sur Justice League of America et The Amazing Spider-Man (on en parlait dans PubliStory of Spider-Man !). Au dessin, Marshall Rogers est quant à lui remplacé par Gene Colan, qu’on retiendra notamment pour ses dessins sur Daredevil, Howard the Duck et Tomb of Dracula chez Marvel. La collaboration entre Conway et Colan durera trois ans alors que la série repasse sur un rythme mensuel.

En 1981, les deux titres principaux de Batman commencent à être attribués au même auteur. Ainsi, en plus d’écrire Detective Comics, Gerry Conway remplace aussi Marv Wolfman sur Batman. Ce dernier titre verra aussi une transition au dessin s’opérer avec le départ d’Irv Novick après 13 ans sur le titre, voyant Don Newton rester comme seul artiste. La collaboration entre Conway et Newton durera deux ans.

En 1982, World’s Finest Comics revient à ce qui avait fait son succès, c’est-à-dire des team-ups systématiques entre Batman et Superman. Celle-ci deviendra la seule série team-up de Batman, car The Brave and the Bold est arrêtée l’année suivante. C’est aussi en 1983 que les deux séries solo du personnage enclenchent un changement d’auteur. Tant sur Batman que Detective Comics, Gerry Conway est remplacé par Doug Moensch, un auteur qui est aussi connu chez Marvel comme le créateur de Deathlok et Moon Knight. Moensch collaborera ainsi avec Gene Colan sur Detective Comics et avec Don Newton sur Batman, mais la collaboration avec ce dernier s’arrêtera en 1985, celui-ci étant remplacé par Tom Mandrake, qui travaillera aussi plus tard sur les séries Swamp Thing et The Spectre.

Cependant, l’année 1986 arrive comme un véritable tournant chez DC Comics avec le tout premier reboot de l’histoire des comics : Crisis on Infinite Earths. Ce reboot aura pour conséquence la fin de la série World’s Finest Comics après 45 ans d’existence et d’autres changements majeurs. Concernant Batman, les teams créatives sont complètement changées, voyant donc les départs de Doug Moensch, Tom Mandrake et Gene Colan de Batman et Detective Comics, et par la même occasion le début du Batman moderne.


Arcs narratifs majeurs et débuts de personnages

En quelques années, les titres de Batman auront beaucoup changé de ton. En 1964, lors de l’arrivée de Julius Schwartz à l’édition, Batman est revenu à des histoires sombres de détective, mais lorsqu’en 1966, la série TV provoque un regain de popularité, les comics s’adaptent alors au ton plus humoristique de celle-ci. La popularité de la série s’éteindra petit à petit, et Batman retournera une nouvelle fois à ses racines de sombre détective en 1968. Pour marquer le coup, Bruce Wayne et Alfred Pennyworth quittaient alors le Manoir Wayne pour emménager dans la Wayne Tower pour une dizaine d’années, avant de retourner au manoir dans les années 1980. Bénéficiant ensuite d’un seul auteur pour les deux séries solo du personnage qu’étaient Batman et Detective Comics, les années 1980 étaient l’occasion de voir les premiers crossovers entre les deux titres, voyant au final des histoires publiées sur base bimensuelle à travers les deux séries.

Cette période entre 1964 et 1986 a connu son lot de changements pour certains personnages. Parmi quelques histoires, on peut citer l’envoi à l’université de Dick Grayson, le meurtre de Kathy Kane, la mort – même si temporaire – d’Alfred Pennyworth, ou encore le retour du Joker à ses racines, commençant à être décrit comme un tueur psychopathe, version encore connue à ce jour.

D’autres personnages seront aussi introduits. Côté héros, Barbara Gordon, la nouvelle Batgirl sera introduite dans Detective Comics par Gardner Fox et Carmine Infantino d’après la version apparue dans la série TV. Plus tard, Dennis O’Neill introduira le personnage secondaire qu’est Leslie Thompkins, une médecin et amie de Bruce Wayne, dans Detective Comics. Len Wein créera quant à lui Lucius Fox, le génie de la technologie travaillant pour Batman, dans les pages de Batman, comics où sera aussi introduit Jason Todd, le futur deuxième Robin, durant le run de Gerry Conway.

Côté vilains, on a pu voir les premières apparitions de Man-Bat lors du 400e numéro de Detective Comics, et de Poison Ivy dans les pages de Batman. D’autres introductions importantes furent celles de Ra’s al Ghul dans Batman et sa fille Talia al Ghul et la Ligue des Assassins dans Detective Comics, durant le run de Dennis O’Neill, avec Bob Brown et Neal Adams respectivement. On pourra noter ensuite les premières apparitions des vilains Killer Croc dans Detective Comics durant le run de Gerry Conway, et Black Mask dans Batman durant le run de Doug Moensch.


L’ordre de lecture de Batman durant l’Âge de Bronze

Retrouvez ci-dessous l’ordre de lecture pour les titres en VF de Batman qui étaient publiés en version originale entre 1964 et 1986 :

  • Batman : La légende – Neal Adams (2 tomes)
    • tome 1, par Bob Haney, Dennis O’Neill et Neal Adams (2018)
    • tome 2, par Dennis O’Neill, Len Wein et Neal Adams (2018)
  • Batman : La légende – Jim Aparo (2 tomes)
    • tome 1, par Bob Haney et Jim Aparo (2013)
    • tome 2, par Bob Haney et Jim Aparo (2014)
  • Batman Black & White (2 tomes)
    • tome 1 (anthologie – 2016)
    • tome 2 (anthologie – 2016)
  • Batman : Dark Detective, par Steve Englehart, Javier Pulido et Marshall Rogers (2014)

Et après ?

Le reboot qu’est Crisis on Infinite Earths aura beaucoup de conséquences sur l’univers DC, et donc forcément aussi sur le personnage de Batman. Ce sera l’occasion d’introduire une version du personnage qui donnera le ton pour celui que nous connaissons encore à l’heure actuelle. C’est donc un véritable tournant qu’on s’apprête à aborder dans le prochain numéro, “Le Batman moderne et les grands évènements des années 1990“, qui couvrira les années 1987 à 1999.

Rendez-vous dans deux semaines ! A vos agendas !


Retrouvez également les publications de Batman dans notre ordre de lecture complet du personnage.

Si vous appréciez notre contenu original, vous aimerez peut-être enos autres créations originales, parmi lesquelles vous retrouverez notre autre série d’articles Les Armures d’Iron Man dans le MCU, ainsi que les chroniques Power Girls, Comics Out, The Dark Side et Agent Double.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Hugo Weaving <=