REVIEW SANS SPOILER: Crossover The Flash/Arrow


FLASH VS. ARROW

 

The CW a diffusé ces mardi 2 et mercredi 3 décembre 2014 un évènement crossover entre ses deux séries de l’univers télévisé DC, Arrow et The Flash. Un crossover est un terme souvent utilisé dans le monde des comics et sert à décrire une situation où un personnage issu d’un magazine intervient dans un autre magazine dont il n’est pas le héros principal. Dans cet univers télévisé DC, il s’agit donc d’apparitions de personnages de la série Arrow intervenant dans The Flash et vice-versa.

Deux petits crossovers avaient déjà eu lieu depuis le début de la saison 2014-2015 : le premier à l’occasion du premier épisode de The Flash, dans lequel Arrow fait une brève apparition pour parler avec Barry Allen à Starling City (discussion qui sera brièvement rappelée dans le premier épisode de la saison 3 de Arrow diffusé le lendemain) ; et le deuxième durant la quatrième semaine des deux séries, Felicity Smoak faisant une visite à Barry Allen dans l’épisode 4 de The Flash et étant alors absente durant la majeure partie de l’épisode 4 de Arrow – Saison 3. Mais on parle ici d’un crossover beaucoup plus massif. En effet, durant les épisodes 8 de The Flash (Flash vs. Arrow) et Arrow – Saison 3 (The Brave and the Bold), les deux séries se confondaient, mettant en vedette tant le héros de la série que le héros de l’autre série.

Dès le début de chaque épisode, le résumé montre directement que les deux séries ne forment qu’une pour ce crossover, comme le mentionne la première phrase, « précédemment dans The Flash et Arrow ». De plus, les logos se retrouvent un peu modifiés (une flèche rentrant dans le logo de The Flash, un éclair rentrant dans le logo de Arrow) et ce genre de clin d’oeil ne peut que plaire aux fans.

Dans l’épisode de The Flash, Arrow, John Diggle et Felicity Smoak se rendent à Central City, tandis que dans l’épisode de Arrow, ce sont Flash, Cisco Ramon et Caitlin Snow qui se rendent à Starling City, une semaine séparant apparemment les aventures de deux épisodes. Le plus intéressant et le plus amusant à regarder c’est évidemment les interactions entre Flash et Arrow. Les deux héros se taquinent et en viennent même aux mains à un moment. La bataille entre Flash et Arrow est d’ailleurs visuellement impressionnante. Le plus intéressant dans ces relations Flash/Arrow reste tout de même que chacun des deux héros souligne les défauts de l’autre ce qui, en conséquence de ces aventures, les aide à s’améliorer.

Les interventions des partenaires des deux héros sont souvent bourrées d’humour mais au final peu utiles dans le déroulement de l’histoire. Cela reste toutefois plus qu’intéressant de voir les deux casts interagir : Harrison Wells voulant absolument connaitre l’identité de Arrow, Diggle n’en revenant pas devant la vitesse de Flash, … Certains personnages apparaissent finalement aussi très peu à la suite du crossover. C’est le cas d’Eddie Thawne dans The Flash, qui n’a pas l’occasion de dire grand chose, ou pire de Laurel Lance, Quentin Lance et Thea Queen dont les apparitions se résument finalement à un ou deux cameos.

Le méchant dans The Flash n’est au final utilisé que comme un moyen de retourner Flash contre Arrow et passe totalement à l’oubliette lorsque les deux héros sont réconciliés. La même erreur n’a heureusement pas été faite dans Arrow, où Captain Boomerang a une place beaucoup plus importante dans le déroulement de l’histoire.

Au final, les deux héros n’en ressortent que plus proches et plus forts qu’avant et, au vu de la conclusion de l’histoire, on peut s’attendre à un autre crossover de cet ampleur dans l’avenir des deux séries. Malgré quelques petits défauts, il faut tout de même avouer que l’ambiance de chaque série a été respectée malgré la présence plus que grande d’un autre héros, tout en apportant tout de même un souffle nouveau à la série. Si vous ne vous étiez pas encore rendu compte de la différence d’ambiance entre les deux séries, celle-ci vous sautera aux yeux après le crossover. De plus, des éléments nouveaux/références aux épisodes précédents ont aussi été ajoutés, comme l’apparition de l’ancienne petite amie d’Oliver Queen qu’il avait mise enceinte en étant jeune (pourtant dans l’épisode de The Flash) ou l’apparition de Firestorm, qu’on devrait voir plus en détail dans la finale de mi-saison de The Flash.

En bref, ce crossover est à féliciter déjà pour la prouesse dont il s’agit (un crossover aussi massif est du jamais vu à la télévision) mais aussi pour ce que cela apporte à chaque série et à chacun des deux héros. Certains personnages des deux séries ont été beaucoup moins présents que d’habitude mais cela ne prête pas à conséquence sur la qualité des épisodes dans leur ensemble. Etant diffusés une semaine avant les finales de mi-saison de chaque série, ces dernières ne sont que plus attendues après le visionnage du crossover. Une belle expérience télévisuelle !


A propos de Timo Masson

Editeur-en-chef du site et producteur de la chaine, Timo vous donne rendez-vous chaque mois dans ses chroniques « L’Edito » et « Le Top 5 ». Sur la chaine, vous pouvez le retrouver dans l’intégralité des émissions, dont notamment « L’Hebdo des Comics » chaque dimanche

Laisser un commentaire