Les histoires les plus marquantes de Harley Quinn


Bienvenue dans ce tout nouvel article made in Univers des Comics ! Cette fois-ci nous nous concentrerons sur un personnage bien plus fou que la folie elle-même : Harley Quinn.

Vous le savez sûrement si le personnage vous intéresse, la seconde saison de la série Harley Quinn se termine bientôt sur DC Universe, la plateforme de streaming de DC Comics. Cela nous a donc inspiré cet article regroupant les histoires les plus marquantes de la princesse clownesque préférée des lecteurs de DC !

Que vous ayez découvert le personnage grâce aux films de l’univers DC ou que vous soyez un fin connaisseur de DC, cet article est pour vous !


#1- La création

Quinn apparait pour la première fois dans la série animée Batman: The Animated Series sous les traits de Bruce Timm et dans une histoire de Paul Dini. Le comics qui nous vient en tête directement au sujet de l’apparition d’Harley Quinn : Mad Love.

Mad Love est un comics qui a exactement la même équipe créative que la série dont est issu le personnage d’Harley Quinn : Paul Dini et Bruce Timm.

Mad Love est LE comics des débuts d’Harley Quinn. C’est une des références les plus importantes concernant l’histoire de l’ancienne psychiatre. Les thématiques abordées sont nombreuses et intéressantes comme l’amour, la folie mais aussi l’obsession. En plus d’être un comics original et innovant pour l’époque, vous aurez la chance de découvrir qui est cette fameuse Harley Quinn dont tout le monde parle. Et si ces arguments ne vous suffisent pas, ecoutez dont ce qu’en dit Paul Dini, le scénariste même du comics :

Bienvenue dans le monde de Harley Quinn. Ou du moins, de « Harley telle que je l’écrivais en 1993″. À ses débuts, dans l’épisode de Batman: The Animated Series, « Chantage à crédit », je l’avais conçue comme une acolyte du Joker. Plus tard, j’ai vu dans l’opportunité de raconter ses origines le moyen de la distinguer des autres nervis en costumes bariolés. Que Harley ait été attirée par le Joker était déjà bizarre en soi, en faire sa psychiatre rendit leur histoire carrément tragique. Bruce TIMM, mon producteur et ami, et moi-même avions été invités pour réaliser un épisode spécial de The Batman Adventures et nous étions intéressés par l’idée de parler du passé de Harley. Autour d’un hamburger dans une gargote tropicale, nous essayions, tels deux gamins affairés sur un puzzle, de faire rentrer toutes nos pièces dans ce numéro judicieusement baptisé MAD LOVE.


#2- Le tournant décisif

Harley Quinn n’est pas qu’une vulgaire criminelle comme nombre de personnages DC, Harley est une anti-héroïne qui se bat pour ses amis et elle a parfois fait des alliances avec des personnages bien plus héroïques qu’elle ou pas comme Wonder Woman, Zatanna, Green Lantern, Superman et même Lobo ! C’est là qu’entre en jeu le comics Harley Quinn Little Black Book.

Ce comics témoigne du changement de cap que les auteurs prévoient pour le personnage de fiction qui devient alors plus que la simple amoureuse du Joker telle qu’on la connait. Elle devient alors un personnage à part entière, ayant ses propres sentiments, ses propres envies, aussi folles soient elles, et surtout, ses propres aventures à vivre ! Ecrit par Amanda Conner et Jimmy Palmiotti et dessiné par Amanda Conner et une dizaine de dessinateurs, ce comics nous montre comment Harley s’ancre dans l’univers dans lequel elle évolue. Ce duo créatif que nous retrouverons d’ailleurs plus loin dans l’article.

Harley Quinn Little Black Book est un des comics les plus déjantés et les plus illustratifs de ce qui a été fait, en terme d’histoires, sur Harley. Entre voyages, fantômes, une rencontre avec Hitler et la téléportation, vous allez vraiment voyager, croyez-nous !


#3- La coéquipière

Bien qu’elle soit plutôt seule, Harley aime bien les duos et faire équipe puis ensuite déstabiliser ses partenaires. Vous l’avez lu plus haut, elle a eu son lot d’aventures déjantées en duo. Cependant deux équipes ont pris une place importante dans la vie de l’ex-psychiatre : les Gotham City Sirens et la Suicide Squad. Crevons l’abcès de suite, nous ne parlerons pas des films, bien entendu.

Pour ce qui est de la Suicide Squad, vous pourrez retrouver le comics Suicide Squad du rebirth séparé en plusieurs tomes. Le premier tome, car c’est de celui-ci que nous allons parler, regroupe Jim Lee, Ivan Reis, Jason Fabok, Philip Tan, Gary Franck et Rob Wiliams. Vous imaginez bien qu’avec une telle équipe, cette aventure ne peut être qu’exceptionnelle !

L’équipe est composée de Captain Boomerang, Deadshot, Harley Quinn, Killer Croc et Katana.

Harley reste un des personnages les plus importants de l’équipe et ses dialogues assez décalés sont en déphasage avec les membres de cette équipe vouée à la mort. C’est un des comics à lire si vous aimez les histoires de Harley ou si vous voulez voir comment elle interagit dans une équipe composée de gens qu’elle n’apprécie pas forcement.


C’est d’ailleurs tout l’inverse pour le second comics que nous vous présentons pour ce chapitre sur les équipes de l’anti-héroïne : Harley Quinn et les sirènes de Gotham !

Effectivement ce comics regroupe notre anti-héroïne préférée ainsi que Poison Ivy et Catwoman. S’il est des personnages avec lesquels Quinn s’entend bien, ce sont bien Ivy et Catwoman ! Cependant les personnages que va croiser Harley seront diverses.

Harley va donc retrouver Poison Ivy et Catwoman mais également Talia Al Ghul ou encore Zatanna. Et pour l’occasion, un des deux « papas » d’Harley est de retour car le scénario du comics est signé Paul Dini. Au dessin on retrouve Guillem March qui est un grand habitué de l’univers de Gotham City. C’est donc une aventure en équipe, qui va vous en mettre pleins les yeux pour le personnage le plus fou de DC !


#4- La consécration

A titre personnel, s’il est des histoires que j’ai retenu, ce sont bien les histoires d’Amanda Conner et Jimmy Palmiotti lors de leur run sur Harley Quinn ! Le duo créatif a signé de très grandes histoires toujours aussi déjantées et impossibles. Voici Harley Quinn !

Ce comics met en scène une Harley fraichement séparée de son « poussin » qui la perturbait depuis Mad Love et qui s’installe à Coney Island. Cette séparation est l’évènement le plus marquant dans la vie de l’Arlequin depuis de nombreuses années et l’anti-héroïne ressent le besoin de vivre ses propres aventures. Outre son entrée dans le club de Roller Derby, le contrat mis sur sa tête et la Saint-Valentin qui arrive alors qu’elle est seule, Harley va se faire de nombreux amis, découvrir un nouveau paysage, loin des ruelles sombres de Gotham.

Les aventures se succèderont et l’univers de Harley sera de plus en plus vaste et étonnant.

Ce comics marque la renaissance d’un personnage vieux de 23 ans, à sa sortie. Cette histoire, et celles qui suivent, sont les plus drôles et fantastiques de Harley qui devient enfin elle-même.


Etes-vous prêts à découvrir Harley comme vous ne l’avez jamais vu ?

Si oui, lancez-vous sans attendre dans les aventures trépidantes et burlesques de la légendaire Harley Quinn !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.