« Super Sons » : le coup de coeur UDC de septembre 2020


Si vous êtes fans de la fougue de Teen Titans et de l’alchimie des deux plus grands héros de DC dans Batman/Superman, vous allez adorer Super Sons !

Super Sons, comme vous l’aurez peut-être deviné par son titre, suit les aventures de Damian Wayne alias Robin, fils biologique et sidekick de Batman, et Jonathan Kent alias Superboy, fils de l’homme d’acier. Nous nous retrouvons avec un team-up qui n’est pas sans rappeler celui, certes plus récurrent, entre leurs paternels mais avec une touche en plus, les deux jeunes garçons étant encore plus diamétralement opposés que leurs aînés. L’innocente surpuissance de Jon Kent se mélange ainsi à la violente débrouillardise de Damian Wayne dans des situations qui s’annoncent parfois cocasses. Mais ne vous méprenez pas, les Super Sons ne se contentent pas de challenges « à leur niveau » ; collaboration avec Lex Luthor, voyage dans une autre dimension, protection de la Justice League : les Super Sons assurent ! 

Composée de 4 tomes (“Quand je serai grand”, “La planète des songes”, “Futur funeste” et “La fin de l’innocence”), la série est fun à lire du début à la fin, avec de l’action tout du long, et des aventures assez folles ! De plus, la qualité est au rendez-vous d’un tome à l’autre, ne sachant pas en définir un moins bon que les autres. Le troisième tome est aussi particulièrement intéressant pour les fans de Batman, voyant un Batman du futur débarquer pour éliminer Superboy, marquant un crossover avec les Teen Titans au passage. 

Après avoir déjà écrit les personnages dans Batman and Robin et Superman, Peter J. Tomasi (Green Lantern Corps, Detective Comics) explore les jeunes héros encore plus en profondeur. Le lecteur se retrouve alors immergé dans des histoires à haute tension et aux enjeux parfois planétaires tout en voyant Damian et Jon continuer à grandir, à apprendre à être des héros tout simplement.

Super Sons, c’est aussi une histoire pleine de morales, dont la trame est certainement l’amitié en tant que pré-ado, un age où l’on a vite tendance à rejeter les autres qui ne sont pas pareils. Ainsi, Robin et Superboy devront apprendre non seulement à faire équipe mais aussi à s’accepter avec leurs différences. 

Nous retrouvons aussi le thème de la paternité en filigrane. S’il n’est déjà pas facile d’élever un enfant “normal”, éduquer des super-héros en herbe n’en rend que la tache plus difficile. Si Damian et Jon sont les stars de cette série de comics, le lecteur est régulièrement rappelé que ce ne sont que des enfants et que, par conséquent, ce ne sont pas eux qui décident, pouvant observer des cameos de Batman et Superman à plusieurs reprises au fil des tomes. 

La majorité de la série est dessinée par Jorge Jimenez, l’actuel artiste de Batman, qui connait aussi bien Superboy après avoir défini le design du personnage dans Superman et Superboy. Les dessins de Jimenez sont très dynamiques et jouent beaucoup sur l’expression des visages, marquant un peu plus les réactions enfantines des deux jeunes héros. 

Super Sons est une lecture qui conviendra aux plus petits comme aux plus grands car, au delà des aventures trépidantes, des dessins aux clins d’oeil subtils à des classiques de Superman ou Batman, et la détente que la série provoque en la lisant, elle parle de sujets dans lesquels chacun pourra se reconnaitre, que ce soit en tant qu’enfant, parent ou les deux. Sans aucun doute l’un des meilleurs team-ups de ces dernières années. 


Envie d’avoir des conseils de lecture ? Chaque mois, nous vous proposons une sélection de trois conseils de lecture, comme par exemple The Boys dans l’édition de ce mois de septembre ! Allez jeter un oeil !

This content is available exclusively to members of this creator's Patreon at $2.99 or more.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.