THE DARK SIDE: Kang le Conquérant 1


Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans un nouveau numéro de The Dark Side, la chronique qui étudie pour vous les plus grands méchants de chez Marvel et DC Comics, et qui cherche à savoir si un méchant l’est réellement ou pas. Ce mois-ci, nous allons nous pencher sur un personnage de chez Marvel qui a la bougeotte niveau ligne temporelle : Kang le Conquérant !


Qui est Kang ?

Créé par Stan Lee et Jack Kirby, le personnage de Kang apparaît pour la première fois dans Fantastic Four #19 en octobre 1963. De son nom originel Nathaniel Richards, il nait au 31ème siècle sur la Terre-6311 (c’est une dimension alternative à la Terre-616). Etudiant, il se retrouve hospitalisé un an suite à une blessure, et va étudier les sciences, la robotique et l’histoire. Il est attiré par l’aventure et se fascine par l’histoire ancienne. C’est alors qu’il découvre des enregistrements historiques effectués par l’un de ses ancêtres sur l’âge héroïque de la Terre-616 dont celui-ci était originaire.

Il construit ensuite un vaisseau spatial ressemblant à un sphinx, et se rend ensuite en Égypte ancienne, en 2950 av. J.-C. Malheureusement son vaisseau s’écrase, le rendant aveugle et le bloquant à cette époque. Parvenant à subjuguer le peuple local, il devient alors le Pharaon Rama-Tut et va gouverner le pays tel un dieu vivant pendant une décennie. Il a un fils, Ramadès, avec une esclave. Son règne prend fin à la suite d’un combat contre les Quatre Fantastiques, et il se retrouve envoyé à son époque depuis le XXème siècle. Richards doit quitter cette époque et repartir dans sa machine temporelle.

Aigri par ses défaites, Richards se rend dans un xxe siècle alternatif où il rencontre le Docteur Doom, qui l’inspire pour concevoir sa propre armure basée sur la sienne, et il prend le nom Scarlet Centurion. Par la suite, il affronte les Avengers d’une réalité alternative, mais échoue à les battre. Il tente alors de revenir au XXXIe siècle, mais dépassant la date de mille ans, il arrive sur une Autre-Terre du VIe siècle déchirée par la guerre. Il change alors d’armure et d’identité, devenant Kang le Conquérant. Le monde où il se trouve étant en train de mourir, il se lancera à la conquête d’une Terre plus ancienne et plus fertile.

Dû à ses nombreuses voyages temporels, la vie de Nathaniel Richards perd peu à peu tout caractère linéaire. Ses voyages ont également pour effet d’avoir créé d’innombrables divergences de lui-même, si bien qu’il devient impossible de déterminer lors des rencontres de Kang avec les héros de la Terre-616 à quelle divergence de Kang ils étaient confrontés.

Kang n’a pas de super-pouvoirs : c’est un voyageur temporel, il est un génie scientifique et un stratège militaire, il a une armure qui le protège et augmente sa force, lui permet de projeter de l’énergie, des champs de force et des hologrammes. Il a également accès à un vaste arsenal dû a ses nombreux voyages entre les époques passées et futures.

En décembre dernier, Marvel a officiellement annoncé le troisième opus des aventures d’Ant-Man : Ant-Man and the Wasp: Quantumania, avec Kang comme grand méchant de cet opus. Cela sera la première adaptation en live-action du personnage, depuis sa création il y a 58 ans.


En quoi Kang est-il un vilain?

Le paradoxe avec ce personnage est qu’il a beau être un ennemi important des plus grand héros connus de l’univers Marvel, il n’est pas censé exister à leur époque. En effet, rappelons le, Kang provient de 1000 ans dans le futur, au XXXIe siècle, où il était un simple étudiant du nom de Nathaniel Richards, lointain descendant de Reed Richards. Mais Kang est devenu un scientifique accompli, et un historien expert du XX-XXIème siècle. Dès lors, vu qu’il est un voyageur temporel, il lui est possible d’avoir toujours une longueur d’avance sur nos héros, avec ses connaissances des événements passés pour lui mais futur pour l’époque du XXIème siècle. Bien qu’il n’ait aucun pouvoir, son cerveau et sa redoutable intelligence sont les véritables armes de Kang.

Il est un adversaire récurrent des Avengers, des X-Men et d’autres héros. Il est également un tacticien militaire de génie. Doté d’un charisme considérable, il a réussi à réunir une armée gigantesque et à conquérir son premier monde alors que son armure n’était pas encore terminée. En tout, les conquêtes de Kang s’étalent sur plus de 100 années lumières, avec en tout des milliers de mondes asservis (on peut citer l’empire Shi’ar, les Krees et les Skrulls notamment). Bien qu’il ait à disposition des puissances astronomiques comme par exemple le Cube Cosmique, il préfère conquérir les mondes de manière plus « conventionnelle ». Mais sa détermination n’a d’égale que sa soif de pouvoir.

Il est en plus de tout le reste un maitre dans l’art du combat avec et sans armes. Il a notamment tenu tête à Captain America en combat à mains nues, et a réussi à retenir l’armée d’Immortus (une version future de Kang) durant quelques minutes, à lui seul, durant la Guerre de la Destinée. Enfin, en plus de son intelligence, ses compétences militaires et de combat, ce qui rend Kang si dangereux, c’est sa volonté indomptable. Par la seule force de cette volonté, Kang a réussi a se séparer de son soi futur Immortus pour devenir une entité distincte.

Kang est donc un formidable adversaire, œuvrant non pour faire le mal ou autre, mais simplement pour accomplir ses propres désirs. Sans peur, animé d’une soif de pouvoir sans borne et d’une haine envers les héros qui l’ont battu par le passé, Kang ne laissera personne se mettre entre lui et son objectif. Et c’est ce qui définit le mieux le personnage : sa soif de pouvoir incommensurable. Il est obsédé par la conquête et constituer un empire, sur lequel il régnerait sans partage et sans rival. Un empire éternel qui s’étendrait au delà du temps et des années lumières.


En quoi Kang n’est-il peut-être pas un vilain au final ?

Nous avons évoqué le fait qu’au tout début, Kang est un adolescent du XXXIème siècle, Nathaniel Richards. Nous avons parlé de son séjour forcé à l’hôpital qui est, si on peut le dire, à l’origine du futur du personnage, sans pour autant le décrire. Nathaniel fût harcelé durant son enfance, par des enfants plus âgés que lui. Leur violence était telle qu’un jour, sa gorge fut même tranchée par l’un d’eux, Morgan, et Nathaniel dût être hospitalisé pendant un an.

Un événement terrible et extrêmement choquant en soi pour l’enfant que Kang fût, qui a probablement créé de profondes blessures chez lui, mais qui a aussi pu engendrer de la colère et une violence refoulée. Le pire avec le harcèlement, qu’il soit physique ou moral, est que chacun réagit différemment. Cependant, une chose est sûre, c’est que subir un tel traumatisme dans son enfance a pour effet d’annihiler l’innocence d’une personne pour toujours, et peut corrompre et pervertir un enfant qui avait tout pour faire le bien.

Bien plus tard, lorsque Nathaniel devint Kang le Conquérant, il se lança dans la conquête de la Terre du XLe siècle, n’épargnant que le petit royaume du roi Carélius à cause de son intérêt pour sa fille, la Princesse Ravonna Lexus Renslayer. Kang tomba éperdument amoureux de cette femme, et fit tout pour qu’elle soit sienne. Mais celle-ci s’y refusa, jusqu’au jour où, affrontant ses propres troupes avec les Avengers pour protéger la vie de Ravonna, elle fut très impressionnée par le fait que Kang ait risqué sa vie pour elle. La princesse agit de même et se jeta devant le tir d’un Baltag vaincu pour sauver la vie du Conquérant, mais mourut apparemment à sa place. Kang, effondré, plaça Ravonna dans une stase dans l’espoir de trouver plus tard un moyen de la guérir.

Enfin, il est à noter qu’une version adolescente du personnage, ayant appris les mauvais penchants de son lui du futur, chercha à échapper à son destin. Il vola l’armure de son lui futur, revint dans le passé et créa l’équipe des Young Avengers, devenant Iron Lad et cherchant à arrêter ce Kang du futur. Réussissant à faire échouer le plan de son lui du futur, ce dernier mourut et sa mort provoqua de nombreux changements historiques, obligeant le jeune Kang à revenir dans son époque pour réparer les dommages. Le personnage tenta lui-même de s’arrêter, pour s’empêcher de devenir maléfique: c’est donc bel et bien la preuve qu’il y a du bon en Kang.


Il est fort probable que Kang, comme bon nombre de méchants dans les comics, ne soit pas fondamentalement mauvais, mais fût amené à devenir un formidable adversaire de nos plus grands héros par les expériences qu’il rencontra dans sa vie. Mais, après tout, les âmes torturées telles que la sienne ne font-elles pas les meilleurs méchants ?


Vous avez manqué les derniers numéros de The Dark Side ? Voici les derniers numéros en date :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autre chroniques : Power Girls, qui se centre sur des personnages féminins des comics (le mois passé :  Hawkgirl) ; Comics Out qui met en avant des personnages LGBT des comics (le mois passé : Loki) ; Agent Double, qui présente des acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois passé : Jeffrey Dean Morgan) ; et le Top 5 qui présente divers sujets sous format de top, comme le Top 5 de nos souhaits pour 2021.

Toutes les semaines, nous produisons aussi des One-Shots. On y parle notamment de comment Steve Rogers pourrait revenir dans le MCU ou de la nouvelle approche de DC pour ses films animés.

This content is available exclusively to members of this creator's Patreon at $2.99 or more.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “THE DARK SIDE: Kang le Conquérant