AGENT DOUBLE: Natalie Portman


Bienvenue à vous, pour ce nouveau numéro de notre chronique Agent Double qui vous fait découvrir tous les mois les rôles d’acteurs et d’actrices ayant joué dans des adaptations de comics ! Pour ce mois d’avril nous allons découvrir les rôles qu’a interprété une actrice mondialement connue : Natalie Portman !


Qui est Natalie Portman ?


Née de l’union de Shelley Stevens, femme au foyer américaine et Avner Hershlag, médecin israélien, Neta-Lee Hershlag est appelée comme ça grâce à la chanson Nathalie de Gilbert Bécaud. Après ses 3 ans, sa famille quitte Israel et Jerusalem, sa ville de naissance, pour aller s’installer dans le Maryland, aux Etats-Unis afin que son père continue sa formation. Après plusieurs déménagements, sa famille s’installe à Long Island dans l’Etat de New York où la jeune fille va dans une école juive dispensant des cours à la fois religieux et laïcs avant de rejoindre à treize ans la Syosset High School. La future grande actrice qui connait alors déjà l’anglais et l’hébreu, apprend également le français et le japonais.

La jeune israélo-américaine a la chance de vivre dans une famille qui adore l’art et l’emmène au cinéma, au théâtre, à l’opéra et dans des musées. En parallèle, elle suit également des cours de danse moderne. Et c’est à l’âge de 10 ans qu’elle sera repérée dans une pizzeria par un agent de la marque de cosmétique Revlon. Cependant la jeune fille explique qu’elle ne veut pas devenir mannequin mais actrice. Les agents de Revlon lui trouvent alors des auditions et lui permettent d’y accéder. A douze ans la jeune fille tourne dans le premier grand film de sa carrière, Leon, de Luc Besson. Elle choisit alors le nom de jeune fille de sa grand-mère maternelle, Portman, comme nom de scène et sa carrière peut enfin débuter grâce au succès du film en France et aux Etats-Unis.

Avant même ses 18 ans, elle tourne avec Al Pacino, Woody Allen et Tim Burton. En 1999 elle finit ses études à la Syosset High School et commence des études supérieures en psychologie à Harvard. Avant les années 2000, elle obtient le rôle de Padmé Amidala, impressionnée par l’imagination et le fantastique présents dans la saga Star Wars. Elle enchaine ensuite les rôles dans les films Cold Mountain et Free Zone et en 2006, elle devient enfin la tête d’affiche dans l’un des films qui nous intéresse particulièrement, V for Vendetta. Elle joue ensuite dans Brothers, The Other Boleyn Girl, Black Swan, Jackie, Sex Friends et rejoint le cast de l’adaptation du personnage Marvel, Thor, dans le rôle de Jane Foster. Elle participe ensuite à de nombreux projets comme Planetarium ou Jane Got a Gun en tant qu’actrice mais également en tant que réalisatrice comme pour le film A Tale of Love and Darkness.

Découvrons maintenant son premier rôle dans une adaptation de comics !


Natalie Portman et son rôle d’Evey Hammond


Si le nom de Natalie Portman n’est pas encore connu mondialement, un film va la rendre très populaire, grâce à la qualité de son jeu. Ce film, c’est bien entendu V for Vendetta qui adapte le roman graphique du même titre d’Alan Moore et David Lloyd. Le film voit donc la jeune actrice incarner Evey Hammond, une jeune femme sauvée de la police secrète par le personnage principal, V, qu’elle va aider à réaliser ses plans. Le film se déroule dans une société dystopique ou un combattant de la liberté dénommé V lutte pour changer le pouvoir en place. Pour le film, Portman s’implique totalement, au point de se raser la tête pour le rôle et de prendre des cours avec un coach vocal pour avoir l’accent britannique.

L’actrice s’est confiée sur son personnage et son envie de le jouer dans plusieurs interviews :

Il est souvent mauvais et fait des choses que vous n’aimez pas. Venir d’Israël était une des raisons qui faisait que je voulais faire ça parce que le terrorisme et la violence sont vraiment des sujets de conversation quotidiens depuis que je suis petite.

Lors d’une interview sur le film, l’actrice s’était d’ailleurs confiée sur la relation entre le personnage qu’elle incarnait et V :

L’une des choses les plus excitantes à propos de la relation des personnages est qu’elle change constamment, ce à quoi ressemblent les vraies relations. Dans différents contextes, nous jouons différents rôles dans les relations. Parfois, nous sommes le protecteur; parfois nous sommes le bourreau. Il y a différents moments où ils sont amoureux, ils ont une relation type père-fille, ils sont ennemis, ils ont une relation étudiant-mentor, et donc ils passent par toutes ces étapes et ils se construisent et, à certains moments, ils sont tout à la fois.

L’actrice avait déclaré que si une suite de V for Vendetta voyait le jour, elle serait d’accord pour y jouer. Ce rôle très sombre lui a permis de découvrir de nouveaux rôles dont un dans un film du Marvel Cinematic Universe.


Natalie Portman et son rôle de Jane Foster


Quatrième film du Marvel Cinematic Universe, Thor avait la grande responsabilité d’adapter les aventures cosmiques et guerrières du Dieu du tonnerre incarné par Chris Hemsworth. Natalie Portman y incarnait Jane Foster, une des plus grandes astrophysiciennes du monde et la plus grande astronome du monde.

C’est une chose incroyable que de faire partie du Marvel Cinematic Universe, ils ont tellement planifié ça, les films se rejoignent tout le temps. La chose qui m’a vraiment fait rejoindre le projet de film a été de savoir que Kenneth Branagh en faisait partie. Je me suis dit que c’était intéressant et inattendu de voir Kenneth réaliser Thor. Jane est vraiment passionnée et concentrée sur ses recherches en marge de l’astrophysique. Elle croit en des choses que la plupart de ses collègues considèrent comme fou et l’arrivée de Thor vient confirmer plusieurs choses en lesquelles elle croit.

L’actrice a donc campé Jane Foster dans Thor et Thor: The Dark World mais pas dans le troisième opus, celui-ci ne se déroulant pas du tout sur Terre. Elle avait alors déclaré qu’elle ne savait pas si elle retournerait au sein du MCU :

Je ne sais pas si, un jour, ils m’appelleront pour un Avengers 7 ou autre, je n’en sais rien. Mais autant que je sache, c’en est fini pour moi. Mais c’était une très bonne expérience !

Et pourtant malgré cette petite déception, l’actrice se verra devenir Mighty Thor pour le film Thor: Love & Thunder qui sortira en 2022. Elle en a effectivement parlé dans une interview :

Le film se base sur le comics Mighty Thor. Mon personnage a un cancer et doit passer par toute une phase de traitement tout en étant une super-héroïne. Je ne peux pas vraiment vous en parler. Je suis très excitée. J’ai commencé l’entraînement et je dois prendre du muscle.

Ainsi l’actrice deviendra encore plus présente dans la franchise Thor !


Evey Hammond et Jane Foster : différences et similarités des deux rôles


L’actrice a donc eu la chance d’incarner deux personnages forts et indépendants dans deux univers que tout oppose, le régime dystopique de V for Vendetta au ton tantôt Shakespearien tantôt comique de Thor. Concernant les films en eux-mêmes, d’ailleurs, V for Vendetta aborde une question politique particulièrement complexe et propose au spectateur de réfléchir, là ou Thor et Thor: The Dark World sont plus présents pour proposer du grand spectacle et du divertissement.

Les deux personnages évoluent en petite équipe mais leurs personnalités, même si ce sont toutes deux des battantes, sont assez différentes. Hammond a vécu des moments particulièrement difficiles alors que Foster n’a pas tant souffert psychologiquement. Les deux personnages peuvent être considérés comme des héros dans leurs univers respectifs, le personnage d’Hammond étant bien plus difficile à cerner car elle reste assez complexe psychologiquement malgré le fait qu’on la voit beaucoup dans V for Vendetta. Effectivement, si le personnage de Jane Foster est important pour le MCU, il reste tout de même assez lisse et peu développé, une caractéristique qui l’oppose à Evey Hammond qui est plus mise en avant et bien plus complexe et tortueuse. L’amour fait également énormément partie de ces personnages, l’une ressentant un sentiment étrange envers V et l’autre étant le love-interest du Dieu du tonnerre.

V for Vendetta étant sortit 5 ans avant Thor, on aurait pu croire que le personnage de Portman serait plus développé et plus intéressant et pourtant le fait que Jane Foster soit relayée au second plan a mis à mal son character developpment. Cependant, l’actrice semble conserver un très bon souvenir de ces deux rôles et est prête à les rejouer avec plaisir.

Au final si les deux personnages partagent un sens de la dévotion et sont des femmes fortes, elles ont également de nombreux points qui les différencient mais restent de très bonnes expériences pour Natalie Portman.


Natalie Portman a donc eu la chance d’incarner deux personnages très différents qui restent et resteront importants aux yeux du public, l’un dans les idées qu’il a véhiculé, l’autre dans l’importance qu’il va prendre dans les années qui viennent. Nous pourrons donc retrouver Jane Foster en Mighty Thor dans Thor: Love and Thunder !


Vous avez raté les derniers numéros d’Agent Double ? Découvrez-les ici :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques : Power Girls sur les personnages féminins de comics (le mois dernier : The Wasp) ; Comics Out sur les personnages de comics dans la communauté LGBTQ+ (le mois dernier : Harley Quinn) ; The Dark Side sur les vilains des comics (le mois dernier : Kingpin) ; et le Top 5, qui présente chaque mois un sujet différent sous forme de Top 5 (le mois dernier : les 5 héroïnes les plus badass des comics).

Découvrez aussi notre autre contenu original, les One-Shots, dans lesquels nous abordons des sujets initialement développés dans notre Podcast, tels que les prochains films du DCEU ou encore ce que l’on peut attendre d’Infinite Frontier.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.