L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

AGENT DOUBLE: Colin Farrell

Découvrez les deux rôles incarnés par Colin Farrell !

Bienvenue dans ce tout nouveau numéro d’Agent Double qui va vous permettre d’apprendre à connaitre un certain Colin Farrell à travers ses deux rôles dans des adaptations de comics. Mais avant de rentrer dans le détail des films, découvrons tout d’abord sa vie !


Qui est Colin Farrell ?


Colin James Farrell nait le 31 mai 1976 à Castleknock, dans la banlieue de Dublin. Son père était un joueur de football et tenait un magasin de nourriture healthy. Lorsqu’il est adolescent, il suit des cours au Castleknock College avant de rejoindre le Gormanston College. A cette époque il tente de rejoindre le groupe Boyzone mais n’est pas retenu. La première expérience qui l’émeut au larmes est le visionnage du film E.T. et il est alors tenté de devenir acteur. Avec le soutien de son frère, il rejoint la Gaiety School of Acting mais l’abandonne lorsqu’il est casté pour son premier rôle, celui de Danny Byrne dans le drame Ballykissangel diffusé sur la BBC. Lorsqu’il voyage à Sydney alors qu’il a dix-huit ans, Farrell devient suspect dans une affaire de meurtre, le portrait-robot de la police ressemblant exactement à l’acteur. Il s’en sortira finalement grâce à un alibi : un journal tenu par son ami expliquant qu’ils avaient passé la nuit de l’autre côté de la ville à prendre de la MDMA.

Envie d’en apprendre plus sur Lois Lane ?

=> Lire POWER GIRLS: .Lois Lane <=

L’acteur irlandais débute alors avec des rôles à la télévision mais réalise son début au cinéma dans le film The War Zone réalisé par Tim Roth, en 1999. Le début des années 2000 voit Farrell se diversifier et apparaitre dans plusieurs films tels que Decent Criminal, Tigerland, American Outlaws, Phone Booth ou encore S.W.A.T. Si tous ses films ne sont pas des réussites commerciales et critiques, l’acteur se construit tout de même une sacrée carrière avant ses trente ans. Les années 2002 et 2003 sont également l’occasion de le voir dans des plus gros films tels que Minority Report et bien entendu Daredevil en tant que Bullseye, le premier rôle qui nous intéressera.

En 2004, Farrell incarne Alexandre le Grand dans le film Alexander d’Oliver Stone puis joue dans le film The New World. Deux années plus tard, l’acteur joue avec Jamie Foxx dans Miami Vice puis dans le film Cassandra’s Dream de Woody Allen. Il joue ensuite dans les films In Bruges, qui lui vaut un Golden Globe en tant que meilleur acteur et dans le film Imaginarium of Doctor Parnassus. Après avoir joué dans plusieurs films indépendants, on le retrouve ensuite dans les comédies Horrible Bosses et Fright Night. Les années 2010 lui permettent de compléter une filmographie déjà très importante avec les films Miss Julie, The Lobster, Fantastic Beasts and Where to Find Them et The Killing of a Sacred Deer. En 2022 l’acteur interprète The Penguin dans le film The Batman et joue également dans le film The Banshees of Inisherin.


Colin Farrell et son rôle de Bullseye


En 2003 sort le film Daredevil, suivant les aventures du héros Marvel aveugle. Faisant face à ce héros, on retrouve le méchant Bullseye, incarné par Colin Farrell bien qu’il fut considéré pendant un temps pour le premier rôle avant que Ben Affleck ne signe. L’acteur est encouragé à garder son accent irlandais dans l’adaptation puisque cette version du méchant est irlandaise.

Pour découvrir le rôle, l’acteur lit le run de Frank Miller sur le personnage de Daredevil afin d’également comprendre le personnage de Bullseye.

Les expressions des personnages dans les comics, et la façon dont ils bougent et les exagérations du personnage que je joue… il est tellement exagéré que je dois prendre ça comme base. Ce n’est pas un personnage où l’on peut utiliser le method acting. On ne peut pas courir dans New-York pour tuer des gens avec des trombones.

Mais si l’acteur est emballé par le projet, il n’est pourtant pas un grand lecteur de comics.

D’où je viens, on n’a pas la culture comics du tout. Il y a un magasin Forbidden Planet qui vend tout ça mais j’ai jamais grandi avec. Je n’avais jamais entendu parler de Daredevil avant que je rencontre Mark Steven Johnson.

Etonnamment, là où certains acteurs préfèrent jouer des personnages complexes, pour Bullseye, Farrell est ravi d’avoir un personnage dont la morale est claire.

Je suis bon quand il s’agit de trouver des aspects humains à des personnages horribles mais pas cette fois. Cette fois, c’est ma chance de laisser ma santé mentale derrière la porte et de jouer un sacré personnage. Bullseye est un bon personnage. Il est en noir et blanc. Il n’y a aucune nuance de gris. C’est juste un assassin fou qui prend plaisir à faire son travail de tueur.

Si l’acteur s’est clairement bien amusé sur le tournage, il semblerait bien qu’on ne le revoit toutefois jamais dans le rôle de Bullseye étant donné l’échec critique du film.


Colin Farrell et son rôle de The Penguin


En 2022 sort le film The Batman, réalisé par Matt Reeves, qui nous livre une version sombre et unique de Batman, incarné par Robert Pattinson, qui fait face à plusieurs personnages et notamment le Penguin. Le rôle est joué par Farrell, qui apparait méconnaissable et surprend tout le monde.

Lorsque Farrell rencontre Matt Reeves pour le rôle, l’acteur a pris beaucoup de poids pour son rôle dans la série The Nortwater. Si le réalisateur trouve que c’est parfait pour le personnage, Farrell, lui, préfère perdre du poids. Heureusement, la magie du cinéma a fait que les deux étaient compatibles.

Je savais où j’allais mais je n’étais pas à l’aise tant que je n’avais pas vu le maquillage. Quand je l’ai vu, c’est tout de suite devenu très très clair.

Toutefois c’est l’aspect que retient le plus Farrell du film, comme pour le premier test de maquillage.

Ça a prit six à huit heures, et il y avait au moins douze personnes. Telle personne avait moulé les dents, telle personne avait greffé les cheveux. Mike Marino et son équipe appliquaient les prothèses car il y en a entre six et huit. Et quand ce fut terminé, ça m’a dépassé. J’ai commencé à bouger, à gesticuler, et ça ressemblait beaucoup à être un gamin dans un bac à sable. C’était incroyable.

Au final, l’acteur va transcender le public dans ce rôle, et sera même prêt à reprendre les heures de maquillage pour la série The Penguin qu’il semble impatient de dévoiler.

La seule chose que j’avais en tête au moment de tourner The Batman, c’est que je ne pouvais pas explorer le personnage autant que je le voulais. Parce qu’il y a tout ce travail formidable fait par les make-up artists mais c’est juste le sommet de l’iceberg parce qu’il y a juste six ou sept scènes dans le film. J’étais content d’elles, mais j’en voulais plus.


Bullseye et The Penguin : différences et similarités des deux rôles


Avec ces deux rôles très différents l’un de l’autre, Colin Farrell a su montrer l’étendue de sa palette d’acteur. Qu’il incarne Bullseye ou bien The Penguin, Farrell semble avoir un certain goût pour les méchants d’adaptations de comics. Mais plusieurs différences sont à noter.

Tout d’abord au niveau du contexte de sortie du film, Daredevil est sorti en 2003, moment où les adaptations de comics étaient encore assez rares et où seuls Spider-Man et les X-Men pouvaient se vanter d’adaptations cinématographiques connues chez Marvel. The Batman est sorti dans un contexte bien différent puisqu’il est sorti vingt ans plus tard, alors que les adaptations foisonnent, certaines étant excellentes, d’autres passables. Mais ce qui a également beaucoup évolué, c’est l’acteur en lui-même. Pour Daredevil, il était encore dans la première partie de sa carrière, là où son rôle de The Penguin est arrivé à un moment ou Farrell avait déjà joué dans un peu tous les registres. C’est peut-être pour ça que le fait de jouer un personnage sans profondeur lui avait plu dans Daredevil et que son rôle de Penguin lui convient plus, maintenant que sa carrière a évolué, avec beaucoup plus de nuances.

Dans les deux films il joue tout de même un antagoniste très important même si ce n’est pas le principal. Effectivement, dans Daredevil, il est aux ordres du Kingpin et dans The Batman, c’est The Riddler qui prend la place d’antagoniste principal. Mais on peut tout de même remarquer que dans les deux films, il vole la vedette.

Au niveau des rôles en eux-mêmes, Bullseye est très solitaire là où le Penguin est entouré de plein d’hommes de main. Mais les deux personnages partagent un goût unique pour les affaires.

Enfin, il est clair que Bullseye ne fait plus partie des plans du MCU, ou en tout cas avec Colin Farrell alors que le Penguin fera assurément son retour sur le devant de la scène avec sa série The Penguin.


Avec deux personnages très différents, Colin Farrell aura réussi à imposer deux styles très différents d’antagonistes. D’un côté, un assassin fou qui ne trouve d’allié que dans sa folie et sa perversité, et de l’autre, un membre du crime organisé de Gotham qui va sûrement donner du fil à retordre à Batman dans les années qui viennent. Colin Farrell est un grand acteur que l’on a hâte de retrouver dans la peau du Penguin !


Vous avez raté les derniers numéros d’Agent Double ? Découvrez-les ici :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques : Power Girls sur les personnages féminins de comics (dernier numéro : Black Widow) ; Comics Out sur les personnages de comics dans la communauté LGBTQ+ (dernier numéro : Northstar) ; The Dark Side sur les vilains des comics (dernier numéro : Doctor Doom) et le Top 5, qui présente chaque mois au moins un sujet sous forme de Top 5 (le dernier numéro : Le TOP 5 des variants de Loki).

Découvrez aussi nos séries UDC Original, dont la dernière en date, PubliStory.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire OLD BUT GOLD: Love and Rockets <=