Que peut-on attendre de « Infinite Frontier » ?


Le temps du nouveau relaunch de DC Comics est arrivé ! Après les récents New 52 et DC Rebirth de ces dernières années, la ligne éditoriale sera relancée une nouvelle fois sous la bannière Infinite Frontier.

Bien sûr, ce n’est pas la première fois que DC relance l’intégralité de sa ligne éditoriale, en atteste notre article à ce sujet d’il y a deux semaines. Mais qu’inclura ce nouveau relaunch et que peut-on en attendre au juste ? Bougez-pas, on vous explique tout cela.

Attention, potentiels spoilers pour les lecteurs de Dark Nights: Death Metal !


Au revoir le Multivers, bonjour l’Omnivers


Bon, tenez-vous bien, car on commence directement par la partie compliquée : l’histoire en tant que telle.

DC Comics est relativement connu pour avoir introduit son Multivers DC dans les années 1960, un concept qui veut qu’une multitude d’univers existent parallèlement aux autres. Ces univers ou réalités alternatifs ont souvent été nommés « terres » chez DC, se référant la plupart du temps à Terre-1 pour parler de notre réalité. Le Multivers a ensuite subi pas mal de changements au cours des ans.

Crisis on Infinite Earths (1986) a d’abord carrément supprimé le multivers en fusionnant toutes les terres, avant que celui-ci réapparaisse via Infinite Crisis en 2006. L’entièreté du multivers a ensuite été rebooté en 2011 par les évènements de Flashpoint, créant les New 52, un Multivers composé d’uniquement 52 terres. Cependant, DC Rebirth est passé par là il y a cinq ans, refusionnant l’univers DC comme nous le connaissions avant Flashpoint avec celui des New 52, tout en insérant l’univers de Watchmen au passage.

Si vous trouvez cela compliqué, ce n’est pas fini.

Les derniers évènements de Dark Nights: Death Metal ont eu pour conséquence de changer le centre du Multivers. Ce dernier est l’épicentre de toutes les réalités alternatives qui peuvent être créées et il ne s’agit maintenant plus de Terre-0 (l’épicentre était appelé comme tel jusqu’il y a peu). Infinite Frontier introduit un centre bifocal composé d’une terre Alpha, nommée Elseworld (en référence à l’appellation Elseworld pour les mondes alternatifs dans le passé) et son opposé, vous l’aurez compris, la Terre-Omega.

Elseworld est le nouvel épicentre per se, dont une multitude d’univers peuvent découler, dont le DC Universe, celui que nous connaissons et qui existe toujours comme un des univers de cette nouvelle version du multivers. De l’autre côté, Terre-Omega a un but opposé et quoi de plus logique quand on sait que Darkseid est à la tête de cet univers : détruire ou créer des malversations dans les différents univers. Cette dernière terre fait fortement penser à un épicentre pour ce qui s’appelait jusque là le multivers noir.

En réalité, il en est fini maintenant de parler de Multivers à la suite de ce changement. On parle maintenant d’Omnivers DC, car tout est maintenant canon, et pas juste le DC Universe. Comprenez donc que tous les univers ont autant de valeur que les autres, même si la ligne éditoriale continuera de se centrer majoritairement sur ce qui s’appelle toujours « DC Universe« .

Et justement, qu’advient-il de ce DC Universe ? Le récent one-shot Generations: Forged a eu des conséquences limitées sur celui-ci, faisant de cet univers un Linearverse. Imaginez-vous une ligne du temps et maintenant imaginez que vous étirez cette ligne du temps car elle est élastique. C’est un peu comme si le temps passait plus lentement dans cet univers, permettant à nos héros favoris de vivre plus longtemps, ce qui explique pourquoi Batman est par exemple toujours en pleine forme malgré 80 ans d’existence.


Une variété de nouvelles publications


Une grande partie de la ligne éditoriale sera relancée, et ce dès ce mois de mars. Cela veut donc dire que nous aurons droit à une flopée de nouvelles séries et, fort heureusement, celles-ci s’avèrent variées.

Quelques titres continueront toutefois leur bonhomme de chemin après les changements provoqués par Death Metal, parfois même avec une autre team créative. Ainsi la série Justice League de Scott Snyder passera officiellement entre les mains de l’auteur Brian Michael Bendis, auteur multi-primé ayant secoué l’univers des Avengers et des X-Men et crédité comme créateurs de personnages comme Miles Morales et Ironheart chez Marvel avant son passage chez DC il y a trois ans. Dans un jeu de chaises musicales, Bendis laisse ainsi derrière les séries Superman et Action Comics qui seront désormais écrites par Philip Kennedy Johnson, créateur de la série indé The Last God.

La série Batman/Superman sera reprise par Gene Luen Yang, qui avait précédemment travaillé sur The Terrifics et New Super-Man chez l’éditeur, Detective Comics sera désormais écrite par Mariko Tamaki, gagnante de l’Eisner Award de la meilleure autrice l’été dernier, tandis que Batman sera l’une des seules séries préexistantes à ne pas changer d’auteur, vu que James Tynion IV continuera à l’écrire.

En-dehors de Batman, Superman et la Justice League, quelques autres séries continueront sur le même principe. Ainsi, Wonder Woman passera entre les mains de Becky Cloonan et Michael W. Conrad, le duo derrière la récente série Future State: Immortal Wonder Woman ; la série The Flash sera écrite par Jeremy Adams, nom récent dans l’industrie du comics qui a tapé dans l’oeil de DC après son scénario du film animé Batman: Soul of the Dragon de ce début d’année ; Ram V, auteur de la dernière série Justice League Dark continuera son rue sur Catwoman ; et enfin la série Nightwing sera reprise par l’auteur montant Tom Taylor, l’auteur australien créateur des comics Injustice et DCeased.

A côté de ces séries préexistantes, nous aurons évidemment droit à une flopée de nouvelles séries, y compris pour certains des personnages majeurs. Une nouvelle série Green Lantern débutera sous la plume de Geoffrey Thorne, la Suicide Squad reviendra dans une nouvelle série écrite par Robbie Thompson tandis que Stephanie Phillips prendra les rênes d’une nouvelle série Harley Quinn.

D’autres personnages peu habitués à une série solo en auront droit à une grâce à Infinite Frontier. On peut notamment citer Robin, dont l’auteur montant Joshua Williamson écrira une nouvelle série solo, ou bien le récent personnage de Wonder Girl, qui aura droit à sa première série solo signée Joelle Jones. Et les méchants seront aussi à l’honneur ! A côté de la Suicide Squad et de Harley Quinn, le Joker aura une série solo écrite par l’auteur de Batman, James Tynion IV.

Passant d’un Multivers à un Omnivers, les nouvelles publications exploreront aussi d’autres terres, comme dans la mini-série Crime Syndicate, écrite par Andy Schmidt, ou même des futurs alternatifs, essentiellement celui décrit dans l’évènement Future State de ces deux derniers mois, comme la nouvelle série Future State: Gotham de Joshua Williamson et la mini-série The Next Batman: Second Son écrite par le scénariste oscarisé John Ridley. Fort heureusement, la plupart des changement au sein de l’univers DC seront aussi expliqués dans la mini-série évènement Infinite Frontier, écrite, tout comme Robin et Future State: Gotham, par Joshua Williamson.

Un autre phénomène à noter est l’émergence de plusieurs anthologies dans le line-up de publications. De grands noms passeront ainsi sur les nouvelles séries Batman: Urban Legends, Superman: Red & Blue ou encore Legends of the Dark Knight.


Infinite Frontier s’annonce plus que jamais intéressant avec toutes ces nouveautés et nous avons hâte de voir ce que la mini-série évènement éponyme nous réserve ! Et vous ? Avez-vous hâte ? Que lirez-vous ? Dites-le nous dans les commentaires !

Découvrez aussi nos derniers One-Shots !

Chaque moisnous abordons aussi des sujets plus poussés dans nos articles Focus, comme par exemple 7 acteurs qui ont incarné Superman à l’écran  ou les relaunches de DC Comics au fil des ans. Allez jeter un oeil !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.