3 éditeurs qui veulent révolutionner l’industrie du comics


On aimerait avoir votre avis afin de fignoler nos abonnements !

Votre avis compte réellement pour nous et on vous offre trois mois d’abonnement gratuits si vous répondez à ce sondage.

Il y a aussi moyen de gagner un jeu PS4 Spider-Man: Miles Morales, une Funko Pop de Scarlet Witch de la série WandaVision ou un comics The Dark Knight Returns !


L’industrie du comics est depuis longtemps dominée par deux éditeurs qualifiés d’éditeurs majeurs que sont Marvel Comics et DC Comics. Cependant, la part de marché détenue par les éditeurs indépendants a bien grandi ces dernières années et l’attrait pour ces comics indépendants a permis à de nouveaux éditeurs de se lancer. Aujourd’hui, nous vous présentons trois éditeurs récents qui innovent dans leur manière de produire de nouveaux comics. Ne vous y méprenez pas, ces éditeurs cherchent bien à révolutionner l’industrie du comics, et voici comment.


TKO Studios : des sorties une fois par an pour créer l’évènement


TKO Studios est un jeune éditeur de comics fondé en 2017 par Salvatore Simeone, un ancien militaire et dévelopeur de softwares qui se lance pour la première fois dans l’industrie du comics, et Tze Chun, un réalisateur et producteur de films et séries ayant notamment travaillé sur les séries Once Upon a Time et Gotham mais n’ayant jamais fait le pas non plus vers les comics.

La première particularité de TKO Studios fut, au départ, que l’éditeur court-circuitait le géant de la distribution de comics Diamond Comic Distributors (qui distribue quasiment tous les comics sauf DC aux Etats-Unis) en les distribuant eux-même directement dans les comic book stores. TKO ont cependant délégué la distribution récemment, en 2020, à la société Ingram Publisher Services.

Les premiers comics de TKO Studios sortent en décembre 2018 selon un principe simple mais efficace qui pourrait être apparenté à du binge-reading. Les six numéros de la mini-série sortent le même jour et le lecteur a ainsi le choix d’acheter le comics en trade paperback (les six numéros en un tome broché) ou les acheter individuellement, avec la possibilité de les stocker dans une box collector. TKO Studios publient ainsi leurs comics par vagues, sortant directement 4 comics selon ce mode de publication : The Fearsome Doctor Fang par Tze Chun et Mike Weiss, The 7 Deadly Sins par Tze Chun également, Goodnight Paradise par Joshua Dysart (Unknown Soldier, Harbinger) et Sara par Garth Ennis (Preacher, The Boys).

TKO Studios arrivent ainsi à tirer leur épingle du jeu et réussir leur première phase, en attirant notamment de grands noms comme Joshua Dysart et Garth Ennis. L’éditeur continuera ainsi à publier une vague entière de comics en une fois en fin d’année. Ils lancent leur deuxième vague en octobre 2019 avec Eve of Extinction par Sal Simeone et Steve Simeone, Pound for Pound par Natalie Chaidez, The Banks par Roxane Gay (dont un film est actuellement en cours de développement) et Sentient, nominée lors de la dernière édition des Eisner Awards et écrite par l’auteur canadien Jeff Lemire (Sweet Tooth, Black Hammer).

Malgré la crise sanitaire, et notamment grâce au gros coup de pub de la nomination de Sentient aux Eisner Awards 2020, TKO Studios peuvent se permettre de publier leur troisième vague en novembre 2020. Ils sortent alors pour la première fois les TKO Shorts, des one-shots, mais aussi 3 nouvelles séries selon le même mode de publication : Lonesome Days, Savage Nights par Steve Niles (30 Days of Night, Kick-Ass The New Girl) et Salvatore Simeone, Redfork par Alex Paknadel et The Pull par Steve Orlando (Midnighter, Justice League of America).

Par ce mode de publication, TKO Studios proposent ainsi un mode de consommation du comics fort différent des habituelles publications mensuelles, notamment prônées par les éditeurs majeurs Marvel et DC. L’anticipation et l’aspect évènementiel rendent ainsi l’éditeur attrayant. L’éditeur arrivera-t-il à continuer à produire de la qualité et réitérer une nomination aux Eisner Awards ?


Bad Idea : le mode de distribution à l’opposé du mouvement mainstream


Récent éditeur à peine fondé l’année passée, Bad Idea est certainement un éditeur qui n’a pas froid aux yeux. Alors qu’aller à l’encontre du courant mainstream est parfois considéré comme une mauvaise idée (d’où leur nom ironique), l’éditeur embrasse pleinement son rôle d’outsider et sa volonté d’aller à contre-courant de la tendance actuelle qui ne dessert pas les librairies.

Bad Idea publie ainsi uniquement les mensuels de ses comics. Vous ne trouverez donc jamais de trade paperback (tome. collectionnant l’intégralité d’une série sous format de couverture souple) ni de hardcover (couverture en dur) chez Bad Idea. Le support physique est aussi privilégié pour contrer la digitalisation grandissante des comics : les comics de Bad Idea ne sont ainsi pas publiés sous format digital. Enfin, Bad Idea privilégie le local et ne distribue ses comics que dans certains comic book stores, pas moyen donc d’en commander en ligne non plus. Par exemple, en Europe, vous ne saurez en trouver que dans un magasin à Dublin, un à Hambourg, un à Athènes (vraiment) et un chez nos voisins flamands à Gand (Belgique).

Bad Idea a pour mantra de publier uniquement des comics « dont le visuel et le contenu doivent procurer quelque chose de spécial ». C’est ainsi pour ça que nous ne retrouverons jamais deux fois le même format et que l’éditeur ne compte pas publier plus de 2 numéros par mois, et en réalité on sera bien souvent sur un seul numéro par mois. Cela va effectivement totalement à l’encontre des éditeurs majeurs qui publient presque 60 publications par mois.

Côté créations, Bad Idea a débuté sa toute première série le mois passé (on vous en parlait dans nos séries de comics à tenir à l’oeil), la très attendue et déjà acclamée par la critique ENIAC par Matt Kindt (Justice League of America, X-O Manowar). Nous aurons ensuite droit à la mini-série Tankers par Robert Venditti (Green Lantern Corps, The Flash) dès ce mois-ci, le one-shot Whalesville par Matt Kindt en mai, et la mini-série The Lot par Marguerite Bennett (DC Comics: Bombshells, Batwoman) et le one-shot Slay Bells par Zeb Wells (New Mutants, Ant-Man), tous deux en juillet.


AWA Studios : le conseil créatif pour une qualité supérieure


Petit dernier de notre trio du jour, nous vous proposons aussi de découvrir AWA Studios. Ce jeune éditeur, qui est l’abréviation pour Artists, Writers, and Artisans, a été fondé en novembre 2018 par Jonathan Perkins Miller, ancien membre du site Fandom, et surtout Bill Jemas, ancien éditeur chez Marvel, et Axel Alonso, qui était éditeur-en-chef de Marvel Comics avant de créer AWA Studios.

Au delà d’Axel Alonso qui officie en tant que directeur artistique, AWA Studios choisit et conçoit les oeuvres à publier grâce à son Conseil créatif, ce qui est tout simplement du jamais vu pour un éditeur indépendant. Ce Conseil créatif est pour l’instant composé de six personnes issues de divers médias de l’entertainment, et non des moindres ! Nous y retrouvons ainsi J. Michael Straczynski, auteur de comics à succès (Amazing Spider-Man, Superman: Earth-One) et créateur de la série Netflix Sense8 ; Reginald Hudlin, scénariste de films ayant aussi travaillé sur quelques comics (Black Panther: Who Is the Black Panther?, Milestone Comics) ; Garth Ennis, auteur de comics réputé pour ses oeuvres plutôt violentes ou borderline (Punisher, Preacher, The Boys) ; Gregg Hurwitz, l’auteur des romans fantastiques Orphan X ayant aussi écrit des comics tels que Batman: The Dark Knight et The Vengeance of Moon Knight ; Margaret Stohl, autrice best-seller de la saga Beautiful Creatures ayant commencé à écrire des comics tels que Spider-Man Noir et Mighty Captain Marvel ; et enfin Frank Cho, un auteur de comics (Liberty Meadows) mais surtout connu pour ses dessins chez Marvel (Mighty Avengers, Totally Awesome Hulk).

Malgré le confinement, les premiers comics d’AWA Studios sont parus en mars 2020, l’éditeur débutant directement avec 4 séries : The Resistance par J. Michael Straczynski en personne, Archangel 8 par Michael Moreci (The Flash, Hack/Slash), Hotell par John Lees (Sink, Mountainhead) et Red Border par Jason Starr (Wolverine MAX). Au total, ce sont depuis lors pas moins de 12 autres titres qui sont sortis entre temps, avec quasiment une nouvelle série chaque mois. Plusieurs auteurs de renom ont ainsi pu publier de nouveaux comics chez AWA Studios tels que Benjamin Percy (Year Zero et Devil’s Highway), Rob Williams (Old Haunts), Peter Milligan (American Ronin) ou Cullen Bunn (Byte-Sized). Les membres du Conseil créatif mettent aussi la main à la pâte vu que Straczynski étend le monde de The Resistance avec une mini-série séquelle (The Resistance: Uprising) et à l’avenir une série spin-off (Moths), Garth Ennis publiera en mai Marjorie Finnigan, Temporal Criminal, Frank Cho publiera en juillet Fight Girls, et Margaret Stohl a annoncé la série The Amazing Ordinary.

AWA Studios est donc déjà, malgré seulement un an de publications, un éditeur indépendant avec lequel il faut compter, son Conseil créatif, l’expérience de ses dirigeants et son professionnalisme lui ayant permis de publier près de 20 comics en un an d’existence.


Les éditeurs indépendants commencent donc à se multiplier et TKO Studios, Bad Idea et AWA Studios sont certainement parmi ceux qu’il faut surveiller de près. Que ce soit plus local, plus évènementiel ou plus qualitatif, ces trois éditeurs visent définitivement à révolutionner l’industrie du comics par leur manière de fonctionner et on ne serait pas étonné qu’ils gagnent en parts de marché dans les années à venir.

Seriez-vous tentés de lire des comics de ces éditeurs ? En avez-vous peut-être déjà lu ? Dites-le nous dans les commentaires !


Etes-vous hypés par ce nouveau relaunch ? Trouvez-vous cela une bonne idée ? Dites le nous dans les commentaires !

Retrouvez chaque mois nos Focus sur le thème des comics au sens le plus littéral :

Chaque mois, nous abordons aussi un sujet ciné/TV dans un second Focus, comme ce mois-ci sur la Justice Society of America !

Et si vous aimez les sujets dans le genre, nous abordons chaque semaine des sujets un peu plus légers dans nos One-Shots, qui font partie de notre contenu original ! Nous y parlons notamment des projets de DC Comics pour le court terme ou bien la manière dont le SnyderVerse pourrait continuer !

On aimerait avoir votre avis afin de fignoler nos abonnements !

Votre avis compte réellement pour nous et on vous offre trois mois d’abonnement gratuits si vous répondez à ce sondage.

Il y a aussi moyen de gagner un jeu PS4 Spider-Man: Miles Morales, une Funko Pop de Scarlet Witch de la série WandaVision ou un comics The Dark Knight Returns !


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.