L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

ETERNALS : Un audacieux pas en avant pour le MCU

La review approfondie d'Eternals est là !

Après une semaine, Eternals est bien installé dans nos salles de cinéma, et beaucoup d’entre nous ont pu découvrir l’histoire des plus anciens héros de la Terre : Les Eternels. Marvel Studios poursuit le déploiement de la phase 4, et décide de faire passer le Marvel Cinematic Universe à un niveau universel. Eternals est donc une porte d’entrée du MCU vers sa propre extension, amenant des enjeux dépassant nos héros. Mais du coup, Eternals est-il un bon ou un mauvais film ? On vous donne notre avis tout de suite !

Commençons par le contexte : Eternals base son histoire sur le grand récit écrit et dessiné par Jack Kirby dans les années 70, une des sagas les plus appréciées des lecteurs. Créé lors du retour de Kirby chez Marvel, après que sa saga New Gods fut laissée inachevée chez DC Comics (la série fut annulée), Kirby choisit de raconter une grande histoire à la dimension universelle. La réalisatrice Chloé Zhao s’est donc inspirée de cette saga, gardant son aura immense, bien qu’elle s’en éloigne largement en modifiant quelque peu l’histoire des Eternels.

On obtient ainsi une grande fresque de 2h30, qui nous montre l’implication des Eternels dans l’histoire humaine, depuis les débuts de l’humanité jusqu’à aujourd’hui. Les enjeux sont importants et les règles bien définies, ce qui nous offre une histoire à la fois simple et complexe, pleine de rebondissements. A travers différents thèmes comme l’amour, la famille, le devoir, la foi et l’éternité, et bien que l’histoire traite d’aliens, le film amène le spectateur à une réflexion profonde sur ce qui définit l’humanité.

Ainsi, l’histoire revient à l’origine de tout, et donne au MCU un caractère bien plus vaste, où l’on découvre les conséquences universelles que certains événements précédents ont eu. C’est comme si le MCU était une flaque, et que d’un coup il devenait un océan. La dimension cosmique des Célestes, ces géants de l’univers créateurs de monde, est bien amenée et rend vraiment bien à l’écran.

Pour ce qui est des personnages, le casting du film est extrêmement varié, et tous les actrices et acteurs sont parfaits dans leur rôle : Richard Madden est remarquable en stoïque Ikaris, Salma Hayek est une leader iconique en tant qu’Ajak, Angelina Jolie joue parfaitement la guerrière légendaire Théna, Kumail Nanjiani et Harish Patel gèrent le comic relief avec leur duo iconique Kingo et son valet, et j’en passe. Toutes et tous ont su s’approprier parfaitement leur personnage. C’est la grande force de ce film.

En ce qui concerne l’esthétique du film, les décors et les costumes sont magnifiques, avec des lieux iconiques de l’histoire humaine croisant des décors futuristes. Un travail sur l’évolution des costumes en fonction de la période de l’histoire a été fait, et est assez phénoménal à voir. On a beaucoup de couleurs, beaucoup d’inspirations de cultures différentes. Une vraie mosaïque historico-esthétique ! Petit bémol au design des Déviants, qui s’éloignent énormément du comics, ce qui a pour effet de les éloigner des Eternels, alors que les deux races à l’origine sont apparentées.

Vis-à-vis du rythme du film, on a une alternance bien équilibrée entre scènes d’action et de réflexion/dialogue. Les scènes d’actions sont bien rythmées et bien chorégraphiées, où chaque Eternel à son style particulier et se démarque des autres. Cependant, certaines scènes d’actions ne sont pas aussi spectaculaires que ce que l’on pouvait attendre d’un film de cette envergure. Par exemple, le combat final est assez expéditif, ce qui est très étonnant vu qui les Eternels affrontent.

Pour terminer, parlons de l’ambiance sonore : la musique est signée Ramin Djawadi, compositeur de génie ayant créé des œuvres comme la bande originale du premier film du MCU, Iron Man. Pour la petite anecdote, Eternals est son premier film Marvel depuis Iron Man, les deux à 13 ans d’intervalle. Malheureusement, la bande originale du film n’est pas aussi inoubliable que pour Avengers ou Thor ou Black Panther par exemple. La trame musicale est bien présente, mais aucun thème vraiment iconique ne se dégage de l’œuvre.

Quoiqu’il en soit, Eternals nous offre une grande et belle histoire, pleine de liens avec le passé, et de conséquences pour le futur. Bien que le film ne soit pas un succès à tout point de vue, le pari est réussi pour Chloé Zhao et Marvel Studios. Alors si vous n’avez pas encore vu le film ou que vous hésitez à aller le voir, foncez !


%d blogueurs aiment cette page :