L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

DMZ : La bonne surprise signée HBO Max (REVIEW)

Découvrez ce que nous avons pensé de DMZ !

7 articles à lire avant “Doctor Strange in the Multiverse of Madness”

bénéficie de la promo jusqu’au 29 mai !

MADNESS pour 60% de réduction sur ta première année de Jeune Titan, Fantastique Gardien ou Lanterne de la Galaxie


Annoncée peu de temps avant sa sortie, la série DMZ a été rendue disponible sur HBO Max il y a une semaine. La série suit évidemment le comics du même nom, offrant une adaptation live action à un comics de qualité publié sous le label Vertigo chez DC. La série suit donc Zee qui rejoint une zone « démilitarisée » appelée DMZ afin de retrouver son fils, qu’elle avait perdu au moment de la grande évacuation de Manhattan. Sur fond d’élections pour la direction de la DMZ, la série nous emmène donc à travers des paysages désolés et des immeubles vides d’une Manhattan post-apocalyptique. Mais que vaut donc la série en elle-même ?

DMZ est une série intéressante. Son découpage en quatre épisodes d’une heure chacun rend le visionnage différent des autres séries. Si l’on pouvait avoir peur que la série soit victime du phénomène Y : The Last Man qui avait transformé un comics indépendant génial en série passable, il n’en est rien. Sans être la série de l’année, DMZ fait un très bon travail d’adaptation.


Envie d’un conseil de lecture ?

Une nouvelle série Savage Avengers débute en ce mois de mai : l’occasion de se lancer dans le précédent comics de cette équipe aps comme les autres ! Commande-le sans plus attendre !


La réalisation de la série est originale et on sent que le réalisateur a voulu tenter des effets, qui fonctionnent plutôt bien dans l’ensemble. Au-delà de la réalisation en elle-même on retrouve également des jeux avec les couleurs et leurs significations qui sont intéressant.

Le scénario est intriguant même si malheureusement la répartition de la qualité de celui-ci est assez inégale. Effectivement, les deux premiers épisodes sont très bien écrits, surprenants même, et de manière globale, très bien faits, là où les deux derniers sont loin d’atteindre le même niveau. Dans l’ensemble on se retrouve face à un scénario de qualité, qui réussit à être inattendu dans les deux premiers épisodes, mais pas dans les deux derniers, qui deviennent plus “communs” pour terminer sur un final puissant mais un peu dénué de saveur car trop attendu. Pourtant le scénario arrive à nous faire sympathiser avec les personnages qui traversent la réalité violente et sordide de DMZ car ils sont complexes et nuancés, ce qui ajoute de l’aspect réaliste à la série. De plus, on a droit à certains monologues très bien écrits et inspirants par moment qui viennent ponctuer certaines scènes.

Mais le gros point positif de DMZ est bel et bien ses acteurs et actrices avec, à leur tête, une Rosario Dawson troublante de sincérité et particulièrement juste. Elle parvient à la fois à incarner un personnage vraiment touchant mais qui est tout de même une femme forte qui suit ses convictions et qui est prête à tout pour retrouver son fils. L’autre acteur qui s’est très nettement démarqué des autres c’est le jeune Jordan Preston Carter qui incarne avec justesse Odi. Chacune de ses apparitions est très bien écrite et jouée et c’est probablement le second meilleur personnage de la série. En plus de cela, son arc narratif est très intéressant. Les autres acteurs restent très bons et on prend d’ailleurs plaisir à les retrouver dans les épisodes.

La musique accompagnant la série est également très adaptée, originale et changeante d’une scène à l’autre. C’est un autre très bon point pour la série qui, si on n’y dénote pas forcément de thème principal, reste une bonne série du point de vue de la composition.

Malheureusement les deux derniers épisodes viennent obscurcir le bilan, tombant dans le piège esquivé par les deux premiers, à savoir de donner des scènes clichées et assez peu surprenantes. La série se conclut ensuite sur un dénouement peu étonnant mais qui parvient tout de même à conclure les arcs des personnages principaux, tout en laissant quelques éléments dans le flou pour une éventuelle suite. Pour les enjeux développés tout au long de la série, la fin proposée parait un peu décevante malgré une certaine logique.

Au final, DMZ est une série très nuancée, comme ses personnages, qui souffre de quelques passages clichés mais qui reste dans l’ensemble une série intéressante et bien au-dessus de certaines des autres séries adaptées de comics. Avec ses personnages forts et sa réalisation originale, DMZ nous a offert de beaux moments, que l’on prendra plaisir à revoir, malgré un dénouement qui nous laissera un peu sur notre faim.


Découvrez aussi nos dernières reviews :

Publicités

Et toi, quel super-héros es-tu ?


Nouvelle vidéo !