L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

POWER GIRLS: Echo

La puissance au féminin

Notre chronique Power Girls est de retour ! Aujourd’hui, c’est une héroïne bien particulière pour ce qu’elle représente qui nous intéresse. Répondant bien souvent au nom d’Echo, Maya Lopez est le sujet du Power Girls du jour, mais savez-vous de qui il s’agit ?


Qui est Echo ?


Le personnage de Maya Lopez a été créé par David Mack et Joe Quesada et fait sa première apparition dans le Daredevil #9 en 1999 chez Marvel Comics. D’abord introduite comme un personnage secondaire de Daredevil, elle une jeune femme qui fut élevée dès son plus jeune âge par Wilson Fisk alias Kingpin. Fille du criminel Crazy Horse, elle est présente lorsque celui-ci se fait éliminer par Fisk. Il meurt en posant une main ensanglantée sur le visage de sa fille et en faisant promettre à Kingpin de s’occuper de celle-ci comme si c’était la sienne. Maya grandit ainsi élevée par Wilson Fisk dans l’ignorance de la vie de criminel de son père adoptif et des circonstances de la mort de son père biologique.

Vous voulez en apprendre plus sur Karl Urban ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Karl Urban <=

Rapidement, tout le monde pensait que Maya Lopez avait des déficiences mentales, mais il fut découvert qu’elle était sourde et que celle-ci bénéficiait d’une capacité en retour, celle d’une mémoire photographique extrêmement développée, lui permettant de reproduire tout ce qu’elle voit à la perfection. A l’âge adulte, Wilson Fisk lui demande d’enquêter sur l’avocat Matt Murdock car il pense qu’il s’agit d’un homme mauvais. Cela ne s’avèrera pas le cas et Maya et Matt tombent même amoureux. Maya sera ensuite envoyée pour éliminer Daredevil et prend le surnom d’Echo, peignant une main blanche sur son visage, en référence à la main ensanglantée posée par son père lors de sa mort.

Echo arrive rapidement à comprendre comment les pouvoirs de Daredevil fonctionnent et arrive à la battre mais comprend que Daredevil et Matt Murdock sont la même personne. Maya apprend de Daredevil les multiples mensonges que Wilson Fisk lui a dit depuis sa tendre enfance, ce qui poussera Maya à prendre sa revanche et à tirer une balle dans la tête de Kingpin.

Après avoir décidé de se recentrer à l’étranger et avoir fait la rencontre de Wolverine, qui lui enseigne la culture japonaise et la renseigne sur les organisations criminelles japonaises, Maya revient aux Etats-Unis et rejoint les New Avengers en dissimulant son identité en tant que l’héroïne Ronin. En tant que Ronin, puis à nouveau Echo, Maya Lopez participera à bon nombre de grands évènements de l’univers Marvel, tels que Civil War et Secret Invasion avant de devenir récemment le nouvel hôte de la Force Phénix, prenant le nouveau surnom de Thunderbird et obtenant une nouvelle palette de pouvoirs incluant vol, télépathie, force surhumaine et génération de flammes et énergie cosmique.

Depuis 2021, Maya Lopez est adaptée à l’écran au sein du Marvel Cinematic Universe sous les traits d’Alaqua Cox, apparue d’abord dans la série Hawkeye puis prochainement dans sa propre série, Echo.


Echo et sa féminité


Rien qu’à son histoire, vous aurez déjà compris pourquoi Maya Lopez méritait sa place dans notre chronique Power Girls. Maya est, comme beaucoup d’héroïnes, une personne dont l’histoire a commencé par une tragédie. Vu son jeune âge, on peut clairement parler d’un traumatisme que Maya Lopez a vécu en voyant son père mourir sous ses yeux tout en lui couvrant le visage de son sang. Sans mauvais jeu de mot, c’est un évènement qui laisse une trace dans l’esprit d’une petite fille, qui devra par la suite grandir sans son père.

Certes, Maya Lopez n’a manqué de rien en étant élevée par Wilson Fisk et aura même pu suivre son enseignement dans une école spécialisée pour surdoués. Cela n’empêche pas Kingpin de pas être le meilleur père du monde, et que du contraire. Vivant dans le mensonge et élevée par des criminels, Maya Lopez arrivera finalement à choisir sa propre voie en devenant une héroïne. D’ailleurs, comprendre qui elle est et être en accord avec elle-même est quelque chose d’important pour elle, comme le prouve aussi sa quête spirituelle au Japon.

Au-delà de l’éducation et de sa trajectoire, une autre facette du personnage qui prouve qu’elle est une femme forte est qu’elle s’est plutôt bien débrouillée au final, et ce malgré un handicap majeur, la privant du sens de l’ouïe. Elle aura comblé ce handicap par une intelligence supérieure à la normale et une mémoire photographique élevée, qu’elle aura aussi pu développer grâce à son éducation. Elle utilisera notamment cette intelligence en tant qu’Echo pour découvrir les faiblesses de Daredevil, l’emmenant notamment dans un environnement où il ne peut pas utiliser ses sens développés pour se repérer dans l’espace.

Enfin, Maya Lopez est aussi, comme prouvé par son passé mais également son histoire récente, une femme courageuse et déterminée à ne pas mourir. Dans la récente histoire “Enter the Phoenix”, elle perd brutalement un combat contre Namor pour devenir la nouvelle hôte de la Force Phénix, un combat où elle était désavantagée car se déroulait sous l’eau. C’est son désespoir et sa volonté de ne pas mourir qui attirera finalement la Force Phénix, qui en fera sa nouvelle hôte et la super-héroïne Thunderbird.


Echo et l’évolution de son image


Si Maya Lopez est apparue d’abord comme un personnage secondaire de Daredevil, elle est rapidement devenue bien plus que cela. Les créateurs du personnage et artistes derrières le comics Daredevil à l’époque ne sont pas tombés dans le piège de simplement “mettre en couple un aveugle avec une sourde”, car leurs handicaps arrivent rapidement au second plan lorsque les deux personnages tombent amoureux. Au final, Echo devient une héroïne à part entière et son inclusion dans les New Avengers en tant que Ronin au début des années 2000 permettra de l’inscrire comme un personnage important de l’univers Marvel.

Malheureusement, après les grands évènements des années 2000 et son départ des New Avengers, Echo tombera un peu aux oubliettes et ne fera que quelques très brèves apparitions durant les années 2010. Les fans du personnage auront ensuite été ravis de voir Maya Lopez revenir sur les devants de la scène en devenant Thunderbird en 2021, devenant véritablement un modèle dans beaucoup d’aspects.

Evidemment, vu sa présence dans la chronique et comme expliqué plus haut, Maya Lopez est avant tout un modèle féminin par sa force d’esprit, sa résilience, son courage et son intelligence. Surtout, c’est aussi l’une des rares héroïnes à ne pas avoir un costume volontairement aguicheur. Portant un simple pantalon noir et un haut noir, Maya Lopez n’est pas une héroïne dont le corps a été mis en avant pour vendre ses histoires. Que du contraire ! Avant de dévoiler son identité en tant que Ronin dans les pages de New Avengers, l’apparence du personnage laissait même volontairement penser que Ronin était un homme.

D’un point de vue des diverses communautés, il est aussi à signaler que Maya est d’origine amérindienne et est dès lors l’une des rares héroïnes amérindiennes dans les comics, et même sans doute la plus puissante depuis qu’elle est l’hôte de la Force Phénix. D’ailleurs, le choix du surnom de Thunderbird n’est pas anodin, vu qu’il était précédemment utilisé par un ancien membre des X-Men, lui aussi d’origine amérindienne. De cette manière, Maya Lopez représente encore d’avantage cette communauté, mais celle-ci n’est pas le seul groupe pour qui elle est un modèle.

Maya Lopez est évidemment l’une des seules super-héroïnes sourdes dans les comics. Démontrant qu’on peut réussir de grandes choses malgré qu’on souffre d’un handicap est aussi le message intrinsèque que renvoie Echo, Ronin et désormais Thunderbird. Par ces changements, Maya Lopez n’a pas seulement réussi sa vie, elle a évolué et embrassé son handicap au fil des ans, devenant ce modèle inspirant plusieurs communautés… une véritable Power Girl !


Vous avez manqué les derniers numéros de Power Girls ? Pas de panique ! Retrouvez-les ci-dessous :

Chaque mois, nous produisons aussi six autres chroniques variées : The Dark Side, qui présente les vilains des comics (le mois dernier : Chameleon) ; Comics Out, qui présente des comics LGBTQ+ (le mois dernier : Death: The Time of Your Life) ; Old But Gold, qui présente des comics primés aux Eisner et Havey Awards (le mois dernier : Kings in Disguise) ; Know Your Classics, qui présente des comics qui ont marqué l’industrie du comics (le mois dernier : Spider-Man par McFarlane) ;  Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Samuel L. Jackson) ; et le Top 5, qui présente un à deux sujets différents chaque mois, comme le TOP 5 des vilains de Spider-Man le mois dernier.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries originales comme Les Armures d’Iron Man dans le MCU, la série qui bénéficie déjà de deux saisons PubliStory et la toute récente Into the Writer-Verse.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire KNOW YOUR CLASSICS: Gotham by Gaslight <=