L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

POWER GIRLS: Monica Rambeau

La puissance au féminin

Le film The Marvels n’est même pas encore arrivé que nous avions déjà eu l’occasion d’aborder Captain Marvel et Ms. Marvel dans Power Girls. Il nous en manquait toutefois une pour être complet et c’est aujourd’hui que nous avons décidé de vous en parler. Connaissez-vous Monica Rambeau ?


Qui est Monica Rambeau ?


Le personnage de Monica Rambeau a plus de 40 ans d’histoires, étant apparue pour la première fois dans le Amazing Spider-Man Annual de 1982, créée par Roger Stern et John Romita, Jr. A l’origine une lieutenant dans la patrouille de surveillance du port à La Nouvelle-Orléans, elle se retrouve exposée à une énergie extra-dimensionnelle lorsqu’elle tente d’arrêter une arme dangereuse. Cette exposition lui donne le pouvoir de transformer son corps en énergie. Elle décide rapidement d’utiliser ses pouvoirs pour combattre le crime, après avoir appris à les maitriser davantage. Les media la surnomment Captain Marvel, nom auparavant utilisé par Mar-Vell quelques années pus tôt et dont la communauté super-héroïque accepte qu’elle l’utilise comme nom de super-héroïne.

Envie de lire un comics dérivé de The Sandman ?

=> Lire COMICS OUT: Death – The Time fo Your Life <=

Ent ant que Captain Marvel, Monica Rambeau devient rapidement membre de l’équipe de super-héros, les Avengers. Elle sera une membre éminente de l’équipe et participera à bon nombre de combats importants contre les Masters of Evil, les X-Men, les Dieux de l’Olympe, ou encore durant l’évènement original Secret Wars. Durant un combat contre la femme de Namor, Marrina, elle se transformera en éclair d’énergie géant mais verra son énergie – et donc son corps – réparti sur des milliers de kilomètres au contact de l’océan. Elle récupèrera ses pouvoirs par la suite mais de manière très progressive.

Lorsqu’elle fut de retour en pleine possession de ses pouvoirs, cela correspond aussi au moment où Genis-Vell, le fils de Mar-well, décide de devenir un héros à son tour et de se faire appeler Captain Marvel. Monica lui cède alors le titre par héritage de son père et prend un autre surnom : Photon.

Après cela, les aventures de Monica Rambeau se sont aussi étendues dans l’espace, avant de revenir sur terre et de faire partie de plusieurs équipes comme Nextwave et les Mighty Avengers. Elle sera ainsi impliquée dans plusieurs grands évènements de Marvel comme Civil War, Infinity, Secret Wars ou, plus récemment, Devil’s Reign. Elle changera aussi surtout plusieurs fois de surnom, devenant Pulsar en 2005, Spectrum en 2013 et finalement à nouveau Photon depuis 2022.

Le personnage a déjà été adapté à l’écran au sein du Marvel Cinematic Universe. On y a d’abord vu Monica en tant que petite fille dans les années 1990, alors campée par Akira Akbar dans Captain Marvel, mais on l’a aussi vue en tant qu’adulte sous les traits de Teyonah Parris, tout d’abord dans la série WandaVision et prochainement dans le film The Marvels.


Monica Rambeau et sa féminité


Si Monica Rambeau se trouve aujourd’hui dans notre chronique Power Girls, c’est parce qu’elle y mérite certainement sa place. Avant même d’avoir ses pouvoirs, Monica Rambeau était une femme forte. Elle exerçait un métier dans les forces de l’ordre, métier moins répandu pour la gent féminine, et c’était d’autant plus vrai à l’époque. Avant même d’être une super-héroïne, Monica Rambeau pouvait donc se targuer d’incarner une figure d’autorité et de respect, une position qui la mettait de facto à égalité avec ses homologues masculins.

Au fil de ses aventures, Monica a démontré de grandes capacités de leadership. Relativement rapidement, Monica Rambeau est devenue la nouvelle leader des Avengers, poste que peu de héros peuvent se vanter d’avoir occupé. Au-delà des missions sur le terrain, elle a démontré sa gestion des conflits au sein d’une équipe, devant régulièrement calmer les choses entre Hercule et Namor, et trouvant des subterfuges pour ne pas tomber dans les pièges de Doctor Druid, qui tentait constamment de mettre à mal son autorité.

Monica est ainsi une femme qui n’a pas peur de s’exprimer quand il le faut. Ainsi, quand Genis-Vell, qui avait récupéré le surnom de Captain Marvel quelques années plus tôt, décide de créer son propre héritage et de prendre le nom de Photon, qui était le nouveau nom utilisé par Monica après lui avoir laissé le nom de Captain Marvel, Monica n’hésita pas à lui dire ses quatre vérités à ce sujet. Cette expérience lui a permis de ressortir avec un nom qu’elle aimait mieux au final, devenant Pulsar.

Vous l’aurez compris, Monica Rambeau a changé régulièrement de surnom. Ceci démontre notamment que Monica est quelqu’un qui embrasse le changement, qui est en quête d’évolution. elle n’a pas peur d’expérimenter de nouvelles choses, d’aller vers l’inconnu et ne reste ainsi pas dans sa zone de confort. On a notamment pu le voir dans la série WandaVision lorsque Monica n’hésite pas à pénétrer dans Westview sans savoir ce qu’il l’attend derrière, et ce sans avoir de pouvoir à ce moment-là.

Monica Rambeau est au final un exemple pour toute jeune fille qui chercherait un modèle. Déterminée, courageuse, forte et meneuse d’hommes, elle est la preuve qu’une femme peut s’imposer dans des domaines majoritairement masculins tout en restant elle-même. Elle a su rester unique, et ceci est peut-être dû à la conception du personnage.


Monica Rambeau et l’évolution de son image


Le design du personnage pensé par l’artiste John Romita, Jr n’était pas le même au tout début de sa conception que celui qui figurera dans le Amazing Spider-Man Annual de 1982. Romita expliquait qu’à l’origine, Monica Rambeau aurait dû tirer ses traits de l’actrice Pam Grier, tout simplement car il était fan d’elle. Un changement dût cependant être opéré, les éditeurs à l’époque ayant trouvé un autre modèle sur lequel se baser, ce qui au final fut bénéfique au personnage. Romita indiquait en effet dans une interview que “d’autres artistes ont ensuite pris Pam Grier comme modèle, qui est au final devenue le modèle pour la super-héroïne noire générique”.

Ce changement de design aura finalement été bénéfique pour l’héroïne, qui a des traits plus distinctifs et sa propre identité. Cependant, il est vrai que Monica Rambeau a toujours ce statut de personnage plus secondaire qui lui colle à la peau, n’ayant jamais véritablement réussi à s’imposer parmi les grands noms de la Maison des Idées. D’ailleurs, il aura fallu attendre 2022 pour voir enfin Monica obtenir sa propre série solo de comics avec Monica Rambeau: Photon. Ayant porté le même nom que celle-ci au départ, Monica reste toujours considérée comme une Captain Marvel moins populaire et le public mainstream à même tendance à ignorer qu’elle a un jour été Captain Marvel.

Toutefois, on ne peut pas reprocher à Marvel de ne pas avoir essayé de populariser davantage le personnage. En vedette de plusieurs séries d’équipe comme Avengers et Nextwave, elle a régulièrement été mis en avant, mais ses changements de noms réguliers démontrent sans doute une tendance à vouloir (trop souvent) relancer la popularité du personnage en changeant son statu quo.

Le résultat est là : à l’heure actuelle, malgré 40 ans d’existence et un rôle de power girl qui lui va à ravir, Monica Rambeau n’a toujours pas eu d’histoire majeure. Son apparition à l’écran, contrairement à beaucoup de super-héroïnes, n’arrivera qu’en 2021 dans WandaVision (2019 si on compte son apparition en tant qu’enfant dans Captain Marvel). Mais le positif est qu’il y a encore énormément de potentiel à exploiter car le personnage reste fort apprécié des fans. La popularité du personnage pourrait bénéficier de sa mise en avant au cinéma, comme ce fut le cas pour beaucoup d’héroïnes passées dans Power Girls. Alors, à quand un rôle sur les devants de la scène pour cette power girl ?


Vous avez manqué les derniers numéros de Power Girls ? Pas de panique ! Retrouvez-les ci-dessous :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques variées : Comics Out, qui se centre sur les personnages LGBT des comics (le dernier numéro de la saison 3 : Northstar)The Dark Side, qui présente les vilains des comics (le mois dernier : MODOK) ; Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Michael Keaton) ; et le Top 5, qui présente un à deux sujets différents chaque mois, comme Le TOP 5 des variants de Loki.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries originales comme Les Armures d’Iron Man dans le MCU et la récente PubliStory

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire OLD BUT GOLD: Silver Surfer – Parable <=