L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

POWER GIRLS: Wonder Girl

La puissance au féminin

Pour cette fin d’année 2023, Power Girls a aujourd’hui décidé de vous présenter une membre des Titans. Après avoir déjà abordé des personnages comme Starfire et Raven, il y a un personnage que nous ne pouvions plus mettre de côté : Wonder Girl. La connaissez-vous ?


Qui est Wonder Girl ?


Après des origines relativement floues, le personnage de Donna Troy a sa véritable première apparition dans le The Brave and the Bold #60 en 1965, créée par Bob Haney et Bruno Premiani d’après les récits de Robert Kanigher et Ross Andru. Dès ses débuts, le personnage est une super-héroïne qui obtient le surnom de Wonder Girl.

Envie d’en apprendre plus sur Invisible Woman ?

invisible Woman Power Girls

=> Lire POWER GIRLS: Invisible Woman <=

En effet, les origines de Donna Troy étaient au départ assez floues et il s’agit d’un des personnages qui a connu le plus de révisions de son origine au cours de ses presque 60 ans d’existence. Dans toutes ses histoires toutefois, Donna Troy a un lien très fort avec Wonder Woman, bien souvent dépeinte comme sa soeur. Elle a ainsi un passé qui est souvent en lien avec les Amazones, dont elle possède les mêmes pouvoirs, à savoir principalement une force, une vitesse, une endurance, une résistance et une longévité surhumaines. A l’instar de Wonder Woman, elle a aussi la capacité de voler et de contrôler certaines formes de magie et est une experte du combat au corps à corps.

Wonder Girl est bien souvent associée à l’équipe dont elle est considérée comme une membre fondatrice : les Teen Titans. Elle fait partie de l’équipe dès les premières aventures et est une membre essentielle de l’équipe, la voyant même évoluer en tant que Titans, l’équipe qui a remplacé la Justice League comme équipe principale de super-héros dans les comics actuels. Cela ne l’a pas empêché un temps d’être membre de la Justice League également lorsque la plupart des membres originaux des Teen Titans en faisaient partie.

Si Donna Troy répondait au début au surnom de Wonder Girl, celle-ci a changé de surnom à quelques reprises, remplaçant Diana Prince pendant un temps en tant que Wonder Woman notamment. Son surnom le plus unique (car le surnom de Wonder Girl a ensuite été attribué à un autre personnage) est celui de Troia, qu’elle adopte lorsqu’elle souhaite se défaire du lien systématique avec Wonder Woman.

Wonder Girl est apparue dans plusieurs adaptations au fil des ans, principalement lors de cameos dans des adaptations animées. Son rôle le plus important dans une adaptation reste à ce jour dans la série de la plateforme Max Titans, où elle est interprétée par Conor Leslie et est une membre des équipes originelle et actuelle des Titans.


Wonder Girl et sa féminité


Comme on l’a dit plus haut, Wonder Girl a eu de multiples origines, mais s’il y a bien quelque chose qui ressort de son caractère qu’importe son origine, c’est qu’il s’agit de quelqu’un qui cherche à être elle-même avant toute chose. Qu’elle soit un bébé secouru par Wonder Woman, une simple autre amazone, un double de Diana Prince ou un golem fabriqué pour détruire Wonder Woman, Donna Troy est toujours inévitablement comparée à Wonder Woman. Pourtant, à chaque fois, Donna arrive à se défaire de cette comparaison et à vivre ses propres histoires, se défaisant même du surnom Wonder Girl pour devenir Troia et ainsi se détacher de la plus grande héroïne de l’univers DC. Il y eut d’ailleurs même une période où Donna Trou fut la nouvelle Wonder Woman en l’absence de Diana Prince mais elle a vite abandonné le titre pour ces mêmes raisons, voulant juste être Donna Troy.

Cela ne l’empêche pas d’être fidèle et de prendre sa “grande soeur” pour modèle. Lors de ses premières aventures, avant que ses aventures solo – ou du moins sans Wonder Woman – soient plus nombreuses, Wonder Girl gardait toujours dans un coin de sa tête qu’elle devait être digne de son rang d’amazone et faire son possible pour que Diana et les autres guerrières de Themyscira soient fières d’elle.

Ayant subi plusieurs révélations au fil des ans, elle démontre d’une force de caractère hors du commun afin de rester debout et continuer à se battre pour le bien. Car même si c’est ce qu’elle souhaite, être “juste” Donna Troy est compliqué quand on a eu plusieurs vies à la suite des changements du multivers. Donna démontre ainsi une capacité d’adaptation et une résilience que beaucoup n’auraient pas dans de telles circonstances.

Donna Troy a aussi le sens des responsabilités et c’est pour cela qu’elle est si fidèle aux Teen Titans puis aux Titans. Elle est consciente qu’elle fait son job pour que le monde soit meilleur et s’impose naturellement comme une membre importante de l’équipe de jeune héros. Désormais adulte, Donna Troy fut même la leader officielle des Titans en l’absence de Nightwing après les évènements de “Joker War”. Cet aspect de leadership combiné au pacifisme se retrouve aussi dans certaines histoires, comme dans la version du personnage dans la série animée Young Justice, où elle est l’ambassadrice de Themyscira aux Nations Unies.

Donna Troy a ainsi réussi à trouver le juste milieu entre l’inspiration et la différenciation avec Wonder Woman : elle s’est inspirée et a pris ce qu’il y avait de mieux en Wonder Woman pour l’appliquer et se forger sa propre personnalité.


Wonder Girl et l’évolution de son image


Donna Troy s’est effectivement forgé sa propre personnalité, mais cela ne s’est pas fait en un jour. Comme évoqué dans la première partie, Wonder Girl apparait alors que ses origines sont floues. On pourrait même aller jusqu’à dire qu’elle n’existait pas vraiment avant son traitement dans les pages de The Brave and the Bold. Pour cause, au départ, Wonder Girl n’est qu’un concept, comme l’était Superboy pour Superman. Depuis plusieurs années déjà avant sa création, une Wonder Girl existe mais fait partie de ce qui était surnommé comme des “histoires impossibles” dans lesquelles Wonder Woman fait équipe avec une version plus jeune d’elle, alors surnommée Wonder Girl, et forme avec avec Wonder Tot (une version bébé de Diana) et Hyppolita (sa mère) la Wonder Family.

Au départ, le concept de Wonder Girl n’est donc qu’un outil pour rendre le personnage de Wonder Woman plus “family-friendly”. Ce n’est qu’après, avec la création des Teen Titans, que Donna Troy est explicitement nommée comme un personnage différent et au sein de la même continuité. De là, ses origines vont changer régulièrement, notamment car celles-ci doivent toujours se calquer sur celles de Wonder Woman, personnage dont celui de Wonder Girl restera inévitablement dérivé au fil des ans.

Wonder Girl est cependant devenu un personnage suffisamment important que pour avoir quelques histoires centrées sur elle, comme le one-shot The Return of Donna Troy. Le personnage est adapté (dans un cameo vocal) aussi tôt qu’en 1968 et a fait partie du paysage des adaptations DC depuis lors. Son adaptation la plus conséquente reste l’une des plus récentes, à savoir dans la série Titans. Son interprétation par Conor Leslie reste relativement proche du personnage original et l’histoire permet d’aborder certains aspects de la personnalité de Wonder Girl, comme un sentiment d’infériorité par rapport à sa soeur Wonder Woman ou encore la volonté de ne plus se faire appeler Wonder Girl mais Donna Troy.

On a donc eu la chance d’avoir déjà une adaptation proche du personnage et on ne peut qu’espérer que Donna Troy réapparaitra à l’écran à l’avenir, peut-être au sein du prochain DC Universe. Souvent dans l’ombre de Wonder Woman, il s’agit toutefois d’un personnage qui mérite d’être connu du plus grand public, notamment pour sa force de caractère ainsi qu’une personnalité et un costume bien plus proches de la réalité. Donna Troy est définitivement une Power Girl qui mérite plus de reconnaissance.


Vous avez manqué les derniers numéros de Power Girls ? Pas de panique ! Retrouvez-les ci-dessous :

Chaque mois, nous produisons aussi six autres chroniques variées : The Dark Side, qui présente les vilains des comics (le mois dernier : Punchline) ; Comics Out, qui présente des comics LGBTQ+ (le mois dernier : Heartstopper) ; Old But Gold, qui présente des comics primés aux Eisner et Havey Awards (le mois dernier : Eightball) ; Know Your Classics, qui présente des comics qui ont marqué l’industrie du comics (le mois dernier : L’Incal) ;  Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Danai Gurira) ; et le Top 5, qui présente un à deux sujets différents chaque mois, comme le TOP 5 des films de comics qu’on ne verra jamais le mois dernier.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries originales comme Les Armures d’Iron Man dans le MCU, la série qui bénéficie déjà de deux saisons PubliStory et la toute récente Into the Writer-Verse.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Nathan Fillion <=