L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

Le TOP 5 des films de comics qu’on ne verra jamais

Apprenez-en plus sur les projets abandonnés d'adaptations de comics !

Bien que tous les ans, de nouvelles créations autour des comics voient le jour, malheureusement certaines sont abandonnées après quelques mois de développement malgré parfois une certaine envie des fans. C’est le sujet du TOP 5 de ce mois de novembre qui va faire un point sur les 5 films adaptés de comics, que nous ne verrons jamais.


5

Le “Batman: Year One” de Darren Aronofsky

Pour ouvrir le bal des adaptations annulées, on retrouve un projet qui donnait très très envie. Après l’échec du film Batman & Robin au cinéma, Warner Bros se tourne vers un réalisateur dont le talent n’est plus à prouver : Darren Aronofsky. Le réalisateur, qui a réalisé de nombreux succès tels que The Whale, Requiem for a Dream, Black Swan ou encore Mother! veut alors à l’époque tourner avec un nouvel acteur dans le rôle de Batman : Clint Eastwood !

Envie de lire un comics dérivé de The Sandman ?

=> Lire COMICS OUT: Death – The Time fo Your Life <=

Plus que cela, le réalisateur décide qu’il veut tourner à Tokyo, qui aura pour lui le visage de la Gotham de son film Batman reprenant les comics The Dark Knight Returns de Frank Miller, les producteurs parviennent à l’orienter vers les comics Batman: Year One comme source principale d’inspiration, racontant une nouvelle fois l’origin story du personnage DC.

Et pour collaborer sur ce film, un expert du personnage est appelé en la personne de Frank Miller. Celui-ci sera même ravi de collaborer avec Aronofsky :

Darren est assez incroyable, il a une idée à la seconde. Nous avons pris beaucoup de plaisir à travailler ensemble. C’était assez drôle car j’étais celui avec les idées les moins noires, et je n’ai absolument pas l’habitude de ça ! Darren estimait que Batman : Year One aurait fait ressembler la version de Burton à un Disney !

Cependant, le projet n’aboutira pas, probablement à cause de l’environnement “poisseux” que voulaient donner Miller et Aronofsky au film.

=> apprenez-en davantage sur le Batman : Year One d’Aronofsky dans notre chronique Lost Projects


4

Le “Superman Lives” de Tim Burton

En quatrième position on retrouve le film Superman Lives de Tim Burton avec en tête d’affiche le célèbre Nicolas Cage ! Une fois de plus, après avoir essuyé un sévère echec, avec Superman IV en 1987, Warner Bros décide de mettre en pause le personnage et la saga. Cette pause est maintenue jusqu’à l’arrivée du comics The Death of Superman qui repropulsera les ventes liées à l’homme d’acier et relancera l’intérêt du public pour le personnage. Un nouveau projet de film est donc lancé pour en profiter.

Le projet passe entre de nombreuses mains et fini par tomber entre celles du génial Kevin Smith qui se retrouve à devoir accepter plusieurs requêtes de la part de la production comme le costume noir, un combat avec une araignée géante, un Lex Luthor laquais de Brainiac et bien d’autres choses. Tim Burton prend ensuite en main le projet et Nicolas Cage est annoncé dans le rôle titre.

Cependant le projet prend l’eau, les producteurs trouvent que Burton ne va pas assez vite, le réalisateur débarque Smith du projet et fait réécrire le scénario avant de finalement quitter le bateau, laissant derrière lui un projet qui aurait pu faire le renouveau de Superman au cinéma.

Malgré le fait que le film soit stoppé, Nicolas Cage aura tout de même droit à une petite apparition dans le film The Flash à travers une séquence aux effets spéciaux très douteux, mais une séquence tout de même !

=> Apprenez-en davantage sur le Superman Lives de Burton dans notre chronique Lost Projects


3

The Sinister Six

Pour cette troisième place, c’est The Sinister Six qui prendra le titre du film le plus récent annulé. C’est en 2013, alors que le renouveau de la saga Spider-Man est réalisé avec le film The Amazing Spider-Man, que germe dans la tête de Sony l’idée de faire un film spin-off sur les Sinister Six.

Le film est laissé entre les mains expertes de Drew Goddard, et la réalisation, à priori également laissée à Goddard. L’idée ayant germé pendant le tournage du film The Amazing Spider-Man 2, le film doit alors, pendant un moment, prendre la place du troisième opus. Le film doit faire cohabiter Green Goblin, Rhino, Vulture, Kraven, Mysterio et Doc Oc dans cette équipe de némésis plus que dangereuse, offrant tout de même une place à Sandman, Lizard et Electro dans le film, tout en reprenant le Spider-Man d’Andrew Garfield. Des grands noms d’acteurs font partie des bruits de couloirs, tels que Channing Tatum en Venom, Tom Hardy, Colin Firth en Vulture ou encore Sean Penn en Doctor Octopus.

Mais un piratage vient chambouler les plans du studio qui se retrouve avec 100 téraoctets de données confidentielles volées et des titres diffusés sur site de téléchargement. Le projet est alors mis en pause jusqu’à nouvel ordre.

C’est à cette époque que le tisseur revient en partie chez Marvel Studios et le projet Sinister Six est alors mis de côté, même s’il n’est pas annulé encore aujourd’hui.

=> Apprenez-en davantage sur le Sinister Six de Goddard dans notre chronique Lost Projects


2

Le “Lobo” de Guy Ritchie

Autre salle, autre ambiance, on va maintenant parler de cigare, de moto et de Sherlock Holmes !

En 2009, Warner Bros tente de faire face, tant bien que mal à la montée en puissance de Marvel Studios avec la préparation d’un film Lobo. A sa tête, Guy Ritchie est engagé pour donner vie au personnage irrévérencieux de DC. Le réalisateur a alors signé les films Lock, Stock and Two Smoking Barrels ou encore Snatch qui l’ont fait connaitre mondialement.

Le film semble vouloir jouer sur plusieurs tableaux, offrant une adaptation au personnage le plus vulgaire des comics DC mais en voulant le limiter à un PG-13 (film déconseillé aux moins de 13 ans). Plusieurs noms d’acteurs sont entendus et le film devient le gros projet du moment à Hollywood. Toutefois, Ritchie réalise Sherlock Holmes quelques mois avant qui rencontre un succès colossal et met en attente l’avancement du film Lobo. Chez Warner, Ritchie est alors réorienté vers un nouveau film Sherlock Holmes, quittant donc le projet.

Le projet sera ensuite confié à Brad Peyton, qui voit en Dwayne Johnson l’acteur parfait pour le rôle. Finalement, les producteurs ne sont pas enclin à donner le feu vert pour le film suite aux echecs des quelques films DC distribués en salles comme Jonah Hex ou Green Lantern.

=> Apprenez-en davantage sur le Lobo de Ritchie dans notre chronique Lost Projects


1

Le “Justice League Mortal” de George Miller

En première position, c’est probablement la plus grande frustration de nombreux fans de comics.

Nous sommes en 2007, Warner Bros. démarre la saga The Dark Knight avec le film Batman Begins d’un côté mais subit l’echec de Superman Returns de l’autre. Alors que chez Marvel tout le monde se prépare à lancer ce qui pourrait bien être le premier film d’une longue série, un certain Iron Man, DC décide de lancer un film colossal : Justice League.

Le bébé est alors placé sous la protection de George Miller, réalisateur ayant fait ses preuves aux commandes de films comme la trilogie Mad Max, The Witches of Eastwick ou encore Happy Feet. Le réalisateur accepte à la condition que les acteurs soient différents de ceux présents dans les franchises actuelles (Brandon Routh et Christian Bale).

Le scénario fait part d’un monde où les super-héros sont déjà bien établis. S’inspirant de plusieurs comics comme The Omac Project, Identity Crisis et JLA: Tower of Babel, le scénario est validé par les producteurs et le cast est rapidemment regroupé. On retrouve Adam Brody (The Flash), Armie Hammer (Batman), Common (Green Lantern), DJ Cotrona (Superman) et Megan Gale (Wonder Woman).

Mais un détail vient tout chambouler. La Australian Film Commission refuse de donner son aval, mettant en avant l’absence d’acteur natif du pays. Le film subit alors toute une vague d’attaques par avocats. Il est alors décidé de relocaliser la production au Canada mais The Dark Knight sort et rencontre le succès qu’on lui connait bien, enterrant tout souhait de réalisation de ce film.

=> Apprenez-en davantage sur le Justice League Mortal de Miller dans notre chronique Lost Projects


Si ce TOP vous a plu, n’hésitez pas à découvrir notre chronique Lost Projects qui vous apprendra tous les secrets des films adaptés de comics annulés ! N’hésitez pas à nous dire en commentaire quel film vous aimeriez le plus aimé voir.


Vous avez manqué les Top 5 précédents ? Pas de panique, les voici !

Chaque mois, nous produisons aussi six autres chroniques : Power Girls sur les personnages féminins de comics (dernier numéro : Echo) ; Comics Out sur les personnages de comics dans la communauté LGBTQ+ (dernier numéro : User) ; The Dark Side sur les vilains des comics (dernier numéro : Mongul), Agent Double qui met à l’honneur des acteurs ou actrices ayant joué au moins deux rôles dans des adaptations de comics (dernier numéro : Willem Dafoe)Old But Gold sur les comics primés aux Eisner et Harvey Awards (dernier numéro : Batman: The Killing Joke) et Know Your Classics sur les comics qui ont marqué l’industrie du comics (dernier numéro : Green Arrow: The Longbow Hunters).

Découvrez aussi nos séries UDC Original Les Armures d’Iron Man dans le MCU, la série qui bénéficie déjà de deux saisons PubliStory, et la plus récente Into the Writer-Verse.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire AGENT DOUBLE: Hugo Weaving <=