COMICS OUT: Karolina Dean


Notre chronique Comics Out, mettant en avant des personnages de comics issus de la communauté LGBTQ+, est de retour en ce mois de février. A l’instar d’une América Chavez il y a quelques mois, nous avons décidé de nous pencher aujourd’hui sur un personnage moins connu de l’univers Marvel et faisant pourtant bel et bien partie de cette communauté : Karolina Dean. Mais qui est cette jeune héroïne et comment représente-elle la communauté LGBT ? Regardons ensemble !


Qui est Karolina Dean ?


Karolina Dean est une jeune fille dont la création dans les pages de Marvel Comics remonte à moins de 20 ans, en 2003 plus précisément. L’héroïne sort alors de la plume d’Adrian Alphona et de l’esprit génialissime de Brian K. Vaughan, en faisant l’un des personnages les plus complexes de la série Runaways.

Tout comme les autres membres des Runaways dont elle fait partie, Karolina est la fille de super-vilains. Ceux-ci formaient l’association The Pride avec les parents d’Alex Wilder, Nico Minoru, Chase Stein, Molly Hayes et Gert Yorkes. Une fois que les ados remarquent que leur parents sont des super-vilains, ils prennent la fuite ensemble et se retrouvent à la rue, devant trouver un nouvel endroit où vivre, sans que leurs parents ne les retrouvent, tout en apprenant à vivre ensemble. 

Dès le départ, Karolina est donc comme les autres assez bouleversée par ce changement radical de vie du jour au lendemain, d’autant plus lorsqu’elle apprend que ses parents et elle ne sont en réalité pas des humains mais des aliens, de la race Majesdane. Elle porte depuis sa jeune enfance un bracelet qu’elle n’ose pas enlever, sur ordre de ses parents et il lui faudra du temps, au contact des Runaways, avant de l’enlever une première fois, révélant ses pouvoirs. 

Karolina peut absorber l’énergie solaire et la réutiliser pour créer des rafales d’énergie mais aussi tout simplement pour voler. Lorsqu’elle utilise ses pouvoirs ou révèle sa forme alien, elle apparait dans un halo de lumière multicolore, passant par toutes les variantes du spectre lumineux. Ses pouvoirs en font l’une des membres les plus puissants des Runaways. 

Même si elle apparait çà et là dans Avengers Academy ou S.W.O.R.D., Karolina Dean est la plupart du temps associée aux Runaways, qui ont eu quatre séries différentes depuis 2003. Karolina y a été constamment présente à l’exception d’une absence pour se rendre sur la planète de ses ancêtres Majesdanes. 

Nous avons eu la chance d’en voir son adaptation au sein de la série Runaways sur Hulu, qui s’avéra fort proche des comics et adaptait ainsi assez bien le personnage, hormis le fait que seule sa mère était une alien, faisant d’elle une mi-humaine, mi-alien, et que la race alien en question était les Gibborim, race totalement différente des Majesdanes dans les comics. La série voyait une Karolina Dean magnifiquement interprétée par Virginia Gardner

Et pourtant, le personnage de Karolina Dean n’est pas si simple que cela, Brian K. Vaughan l’ayant pensé avec diverses couches de complexité qui font d’elle, définitivement, une adolescente pas comme les autres.


Karolina Dean et son homosexualité


Malgré qu’elle ne soit qu’une adolescente, Karolina est tout de même sûre de qui elle est et s’assume complètement, ce qui est relativement peu courant à un si jeune âge. Karolina Dean est homosexuelle et a dès le départ été caractérisée comme telle, sans honte aucune, sans énormément de doute, se laissant porter par ses sentiments. Ainsi, dès ses premières relations amoureuses, Karolina s’affirme comme une jeune femme forte et sûre de qui elle est, servant d’inspiration pour d’autres jeunes filles qui n’oseraient pas sortir du placard, démontrant qu’il n’est pas grave d’aimer les filles si on est une fille. 

Karolina, malgré sa récence dans les comics, a déjà eu trois relations amoureuses depuis ses premières aventures avec les Runaways. La première fut justement celle dont elle tomba amoureuse et lui fit découvrir son homosexualité, Nico Minoru. Dès le début de Runaways, on comprend rapidement que Karolina a le béguin pour Nico depuis longtemps avant de se lancer enfin en tentant de l’embrasser. Cette première relation fut malheureusement une déception pour la jeune alien, d’abord rejetée par Nico lors de leur premier baiser et faisant ensuite face à de l’incompréhension lorsque Karolina dévoila ses sentiments. Cependant, Karolina restera une femme forte et décidera de passer à autre chose, même lorsque Nico décide de revenir sur sa décision. 

Karolina part alors vers l’inconnu lorsque que le Super-Skrull Xavin arrive sur terre en lui disant qu’elle était sa promise. Cette relation sera d’ailleurs très intéressante en terme d’acceptation de soi. Malgré le fait de vouloir tenter l’aventure du mariage arrangé, Karolina réaffirmera haut et fort qu’elle aime les filles, poussant ainsi Xavin, polymorphe, à prendre l’apparence d’une femme pour sa promise. Par ces évènements, Karolina envoie ainsi un message fort : il ne sert à rien de chercher l’acceptation dans le regard des autres, et celle-ci viendra naturellement si on s’accepte soi-même.

Karolina assumera d’ailleurs de plus en plus son homosexualité, allant même jusqu’à draguer puis entamer une relation sérieuse avec l’élève de l’Avengers Academy et membre de la famille Power Pack, Julie Power. Karolina mettra cependant trop souvent ses liens avec les autres Runaways avant sa relation avec Julie, relation à distance qui plus est, au point de voir leur relation se terminer abruptement. 

Karolina casse les clichés que le public lambda pourrait avoir sur la communauté lesbienne. Loin d’être un garçon manqué et loin d’être une dragueuse invétérée également, la jeune Runaway nous démontre ainsi que cela peut tout simplement être naturel pour une fille d’aimer une autre fille, d’égal à égal, loin d’une idée de sexe dominant transcrit dans une relation homosexuelle.


Karolina Dean et l’évolution de son image


Le personnage de Karolina Dean a directement été conçue comme un personnage homosexuel. Cela faisait partie de l’identité du personnage. Créée par Brian K. Vaughan, auteur notamment réputé pour la diversité  et la profondeur de ses personnages, Karolina a suivi le parcours qu’une jeune fille homosexuelle pourrait suivre dans la vie de tous les jours. Nous la rencontrons toutefois alors que celle-ci assume déjà son orientation sexuelle, peut-être pas encore pleinement, mais suffisamment pour ne plus se poser de questions quant à ses sentiments envers Nico Minoru. 

Du premier baiser hasardeux (comme tout adolescent connaitra dans sa vie) à l’affirmation de ses positions, on voit une Karolina grandie à la sortie de ce premier échec amoureux. Elle grandira d’autant plus au décès de son deuxième amour, Xavin, voyant ensuite partir Karolina dans une relation plus posée, plus adulte, avec Julie Power. Le personnage a donc évolué dans sa perception d’une relation amoureuse mais l’homosexualité de Karolina n’a jamais été remise en question. 

Au final, Karolina Dean se posera plus de questions sur sa nature d’extra-terrestre, plutôt que sur son orientation sexuelle. Contrairement à un Iceman par exemple, qui n’avait pas su assumer le fait d’être gay et d’être un mutant en même temps, Karolina a la chance de s’assumer pleinement sur son orientation sexuelle, Brian K. Vaughan choisissant plutôt de faire se questionner le personnage au sujet de ses origines. Beau tour de main pour l’auteur américain, qui arrive à démontrer que l’homosexualité peut être synonyme de normalité par un tel système de character-building. Le personnage a été magnifiquement adapté dans la série Runaways sur Hulu, voyant le personnage avec la meme aisance dans son orientation sexuelle mais les mêmes questionnements sur ses origines alien. 

Il est au final assez rare d’avoir un personnage rendant aussi bien honneur à la communauté LGBTQ+. Il serait intéressant à l’avenir de voir comment ses relations évoluent, de peut-être la voir se poser dans une relation à longue durée. Karolina aurait le potentiel pour former avec sa future moitié le couple lesbien le plus emblématique de Marvel si l’histoire et les personnages sont bien écrits, mais on ignore ce qu’il y a en stock de ce coté-là.

Il ne faudrait évidemment pas tomber dans le cliché – ce serait trop bête au vu de l’histoire du personnage – mais au final, qui de mieux pourrait incarner cet emblême qu’un personnage reflétant l’ensemble du spectre lumineux, c’est-à-dire toutes les couleurs d’un arc-en-ciel ?


Vous avez manqué les derniers numéros de Comics Out ? Retrouvez-les ci-dessous :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques que vous apprécierez certainement : Power Girls, qui présente des personnages féminins des comics (le mois passé : Hawkgirl) ; The Dark Side qui se centre sur les vilains des comics (le mois passé : Atrocitus) ; Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois passé : Jeffrey Dean Morgan) ; et le TOP 5, qui aborde chaque mois un thème différent sous forme de top 5, comme nos souhaits pour l’année 2021 

Retrouvez aussi notre autre contenu original, nos One-Shots ! On y parle de sujets divers et variés, comme la potentielle inspiration de la série Loki ou encore la nouvelle approche de DC pour ses films animés.

This content is available exclusively to members of this creator's Patreon at $4.99 or more.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.