L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

“Brightest Day” : le coup de coeur UDC de mars 2022

À lire absolument !

7 articles à lire avant “Doctor Strange in the Multiverse of Madness”

bénéficie de la promo jusqu’au 29 mai !

MADNESS pour 60% de réduction sur ta première année de Jeune Titan, Fantastique Gardien ou Lanterne de la Galaxie


Dans l’univers du comics, les publications des différentes séries sont rythmées par des éléments importants qui apporte un vent frais et des rebondissements aux différents univers : les events. Ces derniers servent souvent d’introduction, de passerelle à une modification profonde de l’univers concerné, voir une refonte complète. Le plus souvent, nos héros (et parfois les vilains) se retrouvent malgré eux confrontés à des menaces planétaires, voir cosmiques, et doivent allier toutes les forces pour vaincre leur ennemis.

Mais parfois, on a des events qui prennent une voie totalement différente, où la menace est plus subtile, et où les héros ne sont pas forcément confrontés à un ennemi, mais à eux-mêmes. Ils doivent, au travers d’une introspection, vaincre leurs propres démons, car c’est la que réside la solution pour résoudre la situation. C’est d’un de ce type de comics qu’on va parler aujourd’hui, un crossover qui est la suite de l’event ultra populaire de DC Comics : Blackest Night. Après la mort déferlante qui cherche à engloutir l’univers dans les ténèbres silencieuses de la non-vie, la vie revient et est au centre du comics dont on vous parle aujourd’hui : Brightest Day !


Envie d’un conseil de lecture ?

Tu aimes la série Moon Knight ? Fonce sur le dernier comics en date du personnage ! Commande-le sans plus attendre !


Il est important de faire une remise en contexte, afin de bien comprendre l’importance et l’impact du comics dans l’univers DC. Brightest Day est donc la suite immédiate de l’arc Blackest Night (les deux events se centrant sur l’univers de Green Lantern), lui même étant la suite du crossover Final Crisis, qui a vu Batman mourir sous les Omega Beams de Darkseid (il n’est en fait pas mort mais renvoyé dans le passé). Ces deux crossovers se sont terminés en 2010, et sont un prémice à l’event Flashpoint, qui verra le reboot Rennaissance DC arriver, avec la relance de 52 séries de comics chez DC, d’où le nom de New 52.

Dans Blackest Night Black Hand, l’un des ennemis récurrent de Hal Jordan/Green Lantern fasciné par la mort, se sert de la batterie du Black Lantern Corps qui se trouve au cœur du secteur 666 (secteur mort, détruit par la folie des Manhunters) pour créer des anneaux de Black Lanterns et ainsi ressusciter les personnages de DC morts (BatmanFirestormAquaman, et bien d’autres). D’autres personnages, qui ont côtoyés la mort ou en sont revenus, sont également transformés en Black Lantern (Superman, Green Arrow, Wonder Woman, etc…).

A la fin de cet évent, les différents Corps de Lantern unissent leurs lumières afin de recréer la lumière blanche originelle de la vie, et parviennent à invoqué l’entité de la vie. Cette dernière, une fois Nekron et les Black Lanterns vaincus, se transforme en lanterne blanche, ressuscite Black Hand qui vomi des anneaux blancs.

Ces anneaux vont ressusciter 12 héros et vilains suivant la volonté inconnue de la lanterne blanche : c’est ainsi que débute Brightest Day ! L’histoire suit les exploits de ces personnages qui cherchent à comprendre le pourquoi de leur retour à la vie. Chacun d’entre eux a été ressuscité avec une mystérieuse mission dictée par la lanterne blanche, parfois énigmatique.

Bien que l’histoire compte 12 personnages principaux, Brightest Day se concentre plus particulièrement sur Boston Brand, un héros connu sous le nom de Deadman qui était mort depuis longtemps, combattant le crime en tant qu’esprit, et qui se retrouve ramené à la vie . On suit le parcours du personnage, qui doit réapprendre à vivre après tant d’années passées en tant que fantôme, afin d’accomplir sa mission auprès de la lanterne blanche.

Brightest Day parle de la vie, de la mort, de destinée, de rédemption, de pardon, de deuil et d’amour. Il est l’exact opposé de Blackest Night, et vient boucler la boucle de manière grandiose. On retrouve à l’écriture l’excellent Geoff Johns, à qui l’on doit les New 52. Au dessin, c’est l’artiste brésilien Ivan Reis (Action Comics, Infinite Crisis, Multiversity) qui signe une œuvre magistrale, avec une histoire très colorée, dynamique et émotionnelle. Le duo est habitué à travailler ensemble, puisqu’ils sont également derrière le crossover précédent, Blackest Night.

Brightest Day fait partie de ces comics dont on ne ressort pas indemne. Vu les nombreuses thématiques abordées, on est forcément touché à un moment par cette histoire prenante d’abnégation et de don de soi, qui crie à plein poumons que la mort n’est pas la fin, et que la vie continue quoiqu’il en coûte. Voilà pourquoi c’est notre coup de cœur ce mois-ci.


Brightest Day, Tome 1 par Geoff Johns et Ivan Reis (Urban Comics)


(Re)découvrez nos précédents coups de coeur :

Si vous voulez découvrir un classique, on vous propose aussi chaque mois une réédition qui parait dans le mois en cours, comme le retour de The Maxx ce mois-ci. Et si vous voulez plus de conseils de lecture, nous sommes aussi là pour ça ! Chaque mois, une sélection complète vous attend, et pour le mois de février elle incluait notamment Catwoman: Le Dernier Braquage, Spider-Gwen et Aquaman : La mort du Prince.

Publicités

Et toi, quel super-héros es-tu ?