L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

L’armure-valise (Mark V) – Les Armures d’Iron Man dans le MCU #5

Une armure... en forme de valise !?

En parallèle à la Mark IV, nous retrouvons aussi une armure pas comme les autres dans Iron Man 2… une armure-valise ! Dans ce cinquième numéro sur 50 visant à présenter les armures d’Iron Man dans le Marvel Cinematic Universe, nous vous présentons aujourd’hui cette armure particulière : la Mark V !


L’histoire de la Mark V


Tony Stark, après avoir été capturé par des terroristes et fabriqué sa propre armure, est devenu le super-héros Iron Man. Se concentrant quasiment à plein temps sur sa nouvelle activité, Tony Stark commence à expérimenter après avoir révélé au monde entier qu’il était Iron Man.

A côté de son armure principale, la Mark III, remplacée par la Mark IV après le combat contre Iron Monger, Tony crée une première armure expérimentale, pliable et transportable, prenant la forme d’une valise avant d’être déployée. Ce modèle est essentiellement conçu comme armure d’urgence et est apparue pour la première fois dans le film Iron Man 2.

Tony Stark la déploie en effet lors du Grand Prix de Monaco pour faire face à Ivan Vanko. Bien qu’il sortira vainqueur, l’armure sera fortement endommagée par le combat. Tony Stark en construit plus tard une nouvelle qu’il exposera dans son Hall des Armures, mais celle-ci sera détruite dans Iron Man 3 lorsque la maison de Stark se fait bombarder par l’organisation Ten Rings.


Les spécificités de la Mark V


La Mark V est la toute première armure d’Iron Man à être équipée d’une technologie lui permettant de se replier sur elle-même, technologie qui sera utilisée plus tard au fil des améliorations d’armures, notamment sur la Mark VII.

Elle est conçue comme une armure d’urgence et n’offre donc pas toutes les possibilités des précédents modèles. Concrètement, elle se rapproche plus des fonctionnalités de la Mark II que de la Mark IV. Elle n’est ainsi quasiment pas équipée d’armes, n’utilisant que les répulseurs et l’Unibeam, au niveau de la poitrine.

La Mark V peut voler mais n’est pas conçue pour voler à des hautes altitudes, sur de longues distances ou avec des lourdes charges. Plus légère, elle est aussi moins résistante et est alimentée directement par le réacteur arc dans la poitrine de Tony Stark, offrant ainsi peu d’autonomie.


Le design de la Mark V


Compacte, la Mark V est aussi surnommée armure-valise, celle-ci pouvant effectivement se replier sous la forme d’une valise, transportable et déployable en terrain civil. De par ces fonctionnalités, l’armure est composée de plus petites plaques qui s’imbriquent plutôt que des grandes plaques comme les précédents modèles.

Plus fine, elle sied plus au corps que les modèles précédents. L’armure n’est d’ailleurs pas construite dans l’alliage or-titane classique de multiples armures mais semble se rapprocher d’un alliage utilisé pour la Mark II, essentiellement composée d’acier. Elle est aussi surnommée “The Football” de par la forme de sa poitrine, les plaques s’imbriquant pour ressembler à un ballon de football, avec des plaques hexagonales autour du réacteur arc.

L’armure-valise laisse tomber la traditionnelle combinaison or et rouge pour une combinaison rouge et argent, avec du rouge beaucoup moins dominant que sur les modèles précédents. Le visage est ainsi argenté, tout comme les quadriceps, une partie des mollets, les biceps, les poignets et la majeure partie de la poitrine, en laissant du rouge qu’au niveau des clavicules et des côtes.


C’en est tout pour cette armure unique en son genre ! Tony Stark passera ensuite sur une réelle amélioration technique : la Mark VI. Nous l’aborderons la semaine prochaine, alors soyez au rendez-vous !


Vous n’avez pas encore lu les numéros précédents ? Retrouvez-les ci-dessous :

Retrouvez nos contenus UDC Original également sur notre sitedont nos 5 chroniques : Agent Double, sur les acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (en septembre : Halle Berry) ; Power Girls, sur les personnages féminins des comics (en septembre : Kate Bishop) ; The Dark Side, sur les vilains des comics (en septembre : Sinestro) ; Comics Out, sur les personnages de comics de la communauté LGBTQ+ (en septembre : Apollo) ; et le TOP 5, qui aborde deux fois par moi des sujets sous forme de top 5 (en septembre : les meilleurs crossovers de l’Arrowverse et les meilleurs personnages récents de Marvel).

Nos contenus UDC Original incluent aussi nos One-Shots, des sujets abordés en un seul numéro, parmi lesquels des One-Shots thématiques hebdomadaires (dont l’un derniers en date parlait des comics qui ont inspiré la série Hawkeye) ou d’autres One-Shots récapitulatifs de sorties publiés de manière ponctuelle (comme les séries adaptées de comics prévues pour la saison 2021-2022)

Fans du Marvel Cinematic Universe ? Notre ordre de visionnage et notre page explicative répondront à toutes vos questions !

%d blogueurs aiment cette page :