L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

POWER GIRLS: Ms. Marvel

La puissance au féminin

bénéficie de la promo jusqu’au 30 septembre et deviens un Lanterne de la Galaxie !

utilise le code RENTREE1 pour obtenir 80% de réduction sur ton abonnement annuel

ou le code RENTREE2 pour obtenir 10% de réduction + un comics gratuit

Abonne-toi sans plus attendre !


Petit succès de l’été dernier, vous la connaissez sans doute : Ms. Marvel. La jeune héroïne de Marvel sera aujourd’hui le personnage qui ouvrira la troisième saison de Power Girls, et vous verrez : il n’y aurait pas pu avoir de meilleur choix car Kamala Khan est une power girl par excellence.


Qui est Ms. Marvel ?


Le surnom de Ms. Marvel n’est pas récent dans les comics de Marvel et a en réalité été porté par plusieurs personnages. La toute première à l’avoir porté reste Carol Danvers, qui adoptera au final le nom de Captain Marvel il y a une dizaine d’années. Actuellement, le surnom de Ms. Marvel revient à un personnage assez récent et bien plus souvent associé dans les esprits à Kamala Khan.

Jennifer Walters arrive en Pop !

Le personnage de Kamala Khan fut créé en 2013 par Sana Amanat, Stephen Wacker, l’autrice G. Willow Wilson et les dessinateurs Adrian Alphona et Jamie McKelvie. Kamala Khan est une adolescente d’origine pakistanaise vivant avec ses parents dans la petite ville de Jersey City aux Etats-Unis. Lors de l’évènement “Inhumanity” dans les pages de la série Avengers, une bombe Terrigen est libérée sur l’entièreté de la planète, libérant les brumes Terrigen, révélant des pouvoirs à certaines personnes étant génétiquement décrites comme des Inhumains. Ceux-ci étaient habituellement transformés dans des rituels décidés par la monarchie du royaume d’Attilan, mené par le Roi Black Bolt, jusqu’à cette fameuse bombe Terrigen. Du jour au lendemain, des centaines de nouveaux Inhumains “naissent” et Kamala Khan en fait partie.

Survivant au phénomène de tératogenèse, Kamala en ressort une Inhumaine. Elle n’a pas d’altération physique mais possède des pouvoirs de polymorphe. Elle peut ainsi agrandir et étendre son corps de manière considérable, jusqu’à augmenter sa taille de plusieurs dizaines de mètres. Ce pouvoir lui confère aussi une guérison plus rapide et une force décuplée par le phénomène de force physique lorsqu’elle augmente la taille de son poing, par exemple.

Ms. Marvel s’est rapidement intégrée dans l’univers Marvel, rejoignant même l’équipe la plus prestigieuse de l’éditeur : les Avengers. Elle a aussi fait partie d’autres équipes moins connues comme les Secret Warriors ou les Champions, une équipe composée uniquement de jeunes héros comme Kamala. On la voit ainsi régulièrement faire équipe avec d’autres héros adolescents comme Sam Alexander/Nova et Miles Morales/Spider-Man, ou encore avec le chien des Inhumains Lockjaw.

Ms. Marvel a joui d’un succès quasi-immédiat et est désormais l’un des personnages les plus populaires de Marvel, apparue dans plusieurs séries animées comme Avengers Assemble et Spider-Man et ayant été propulsée comme personnage central du récent jeu vidéo Marvel’s Avengers. Elle a récemment fait ses débuts en live-action au sein de sa propre série solo du Marvel Cinematic Universe, Ms. Marvel, incarnée par Iman Vellani. Mais pourquoi ce personnage est-il si populaire ?


Ms. Marvel et sa féminité


Kamala Khan est un personnage qui allie deux qualités souvent séparées : une certaine légèreté et un sens du devoir. Kamala connait ses responsabilités, se bat pour les causes qu’elle estime justes comme les inégalités diverses, mais est avant tout une adolescente qui aime être une super-héroïne. Il y a ainsi deux façons de voir ce phénomène, deux visions qui en ressortent positives dans chaque cas : Kamala est une super-héroïne qui arrive à garder les pieds sur terre, pour ne pas prendre la grosse tête mais aussi pour rester proche du peuple, lui permettant d’apprécier ce qu’elle fait et de ne pas être juste le cliché de la super-héroïne sérieuse qui sauve le monde ; et d’un autre côté, Kamala est avant tout une adolescente, mais est extrêmement mature pour son âge, sachant endosser tout un lot de responsabilités alors que certains adultes seraient dépassés avec la même charge de responsabilités.

De par sa nature, Kamala Khan est un exemple pour tout un chacun, militant pour certaines causes et menant ses activités de super-héroïne avec brio. Elle l’est sans doute encore plus pour la jeune génération, qui voit en elle une nouvelle icône, moderne et inspirante, comme l’aurait été un autre personnage il y a plusieurs décennies, à une autre époque. Kamala incarne les problématiques liées à la génération Z, fortement mises en avant dans la série Ms. Marvel sur Disney+ entre autres, comme l’incertitude sur le futur ou l’incompréhension des générations précédentes. On le verra aussi dans les comics lorsque Kamala et d’autres jeunes héros se séparent de leurs ainés au sein des Avengers à la suite de Civil War II pour créer les Champions. Mais en plus de cela, Kamala est aussi devenue une icône pour les jeunes filles musulmanes émigrées aux Etats-Unis, qui se reconnaissent en elle, notamment en l’absence d’héroïne similaire dans le passé.

Kamala Khan représente une génération et une communauté, mais elle incarne aussi le positivisme absolu. Kamala est une des rares héroïnes à ne pas subir sa transformation. Beaucoup de héros obtiennent en effet leurs pouvoirs après un accident ou une métamorphose et se retrouvent malgré eux dans le monde super-héroïque. Ce n’est pas le cas de Ms. Marvel, qui est fan de super-héros : obtenir des pouvoirs est un rêve et elle n’hésite pas une seconde à devenir une super-héroïne elle-même. Elle incarne une image positive du super-héroïsme et ce, dès sa conception.


Ms. Marvel et l’évolution de son image


Kamala Khan nait de l’esprit des éditeurs de Marvel Comics Stephen Wacker et Sana Amanat, qui sera ensuite en charge de développer le personnage, qui s’avère être fortement inspiré d’elle. Le but était de pouvoir dépeindre la vie quotidienne d’une jeune musulmane émigrée aux Etats-Unis, avec tout ce que cela implique. La religion et la culture prennent ainsi une très grande place dans l’histoire de Kamala Khan et ce, dès les premières pages. Entre la mosquée, le frère musulman très croyant et les parents tentant de continuer leur culture pakistanaise, Kamala baigne dans ce mélange de cultures au sein de la ville de Jersey City, qui prend aussi une place importante dans la narration de l’histoire de Kamala.

Le succès fut tout simplement immédiat pour le personnage. Les premiers numéros du personnage, écrits par G. Willow Wilson et dessinés par Adrian Alphona, ont même remporté le prestigieux Hugo Award pour le meilleur roman graphique, ainsi que le Prix du Festival d’Angoulême. Au-delà des prix, le succès est aussi surtout populaire, et comparable à un autre héros Marvel au succès foudroyant lors de sa création cinquante ans plus tôt : Spider-Man. Dan Slott, auteur de The Amazing Spider-Man à l’époque, indiquait ainsi que Ms. Marvel était le personnage le plus proche de Spider-Man, dans le sens où elle est une adolescente qui arrive dans le monde super-héroïque avec ses soucis quotidiens et ses différences, tentant d’assumer malgré tout une certaine responsabilité.

Il n’est ainsi pas étonnant de voir l’impact culturel qu’a eu Ms. Marvel. Reprise comme un symbole anti-racisme, le personnage de Kamala Khan a même été tagué par-dessus des tags racistes sur des bus de New York il y a quelques années. Certains voient même la création de Ms. Marvel comme un évènement majeur, l’ancien Président des USA Barack Obama présentant la créatrice Sana Amanat comme une super-héroïne pour avoir eu l’idée d’un tel personnage novateur et intégrateur.

Aujourd’hui, le succès de Ms. Marvel dépasse les simples comics et est rentré dans la culture mainstream grâce à la série Ms. Marvel sur Disney+. Extrêmement proche du ton du comics, la Kamala Khan campée par Iman Vellani a des pouvoirs différents mais une personnalité très fidèle à son alter égo papier. Ms. Marvel a déjà gagné de nombreux nouveaux fans grâce à la série et ce n’est sans doute pas fini et ce, grâce à la nature même du personnage : une jeune fille incarnant sa génération et la diversité, pouvant parler à tout le monde malgré tout, quelle que soit l’origine ou la génération, une super-héroïne moderne en soi… oi doit-on dire une power girl ?


Vous avez manqué les derniers numéros de Power Girls ? Découvrez-les ici :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques variées : Comics Out, qui se centre sur les personnages LGBT des comics (en mars dernier : Valkyrie)The Dark Side, qui présente les vilains des comics (en mars dernier : Larfleeze) ; Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (en mars dernier :Shawn Ashmore) ; et le Top 5, qui présente un à deux sujets différents chaque mois, comme les meilleurs corps de Lanternes.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries originales comme Les Armures d’Iron Man dans le MCU.

Publicités

Et toi, quel super-héros es-tu ?


L'Univers des Comics X BDfugue

Notre webshop a été mis à jour pour vous proposer les meilleurs comics du marché ! Découvrez sans plus attendre notre sélection de comics du mois ainsi que d'autres nouveautés très attendues en ce mois de septembre !

Accédez directement à notre webshop ici ou via le menu

retrouvez-y entre autres :

Le comics Marvel du mois : X-Men : Inferno

Le comics DC du mois : Batman: One Dark Knight

Le comics indé du mois : Primordial

Vous pouvez aussi directement aller faire un tour sur le site de notre partenaire BDfugue par ce lien :

%d blogueurs aiment cette page :