L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

THE DARK SIDE : Larfleeze

Le vilain du mois !

7 articles à lire avant “Doctor Strange in the Multiverse of Madness”

bénéficie de la promo jusqu’au 29 mai !

MADNESS pour 60% de réduction sur ta première année de Jeune Titan, Fantastique Gardien ou Lanterne de la Galaxie


Bonjour et bienvenue dans un nouvel épisode de votre chronique psychologique préférée : The Dark Side ! Nouveau mois signifie nouveau vilain, c’est pourquoi après vous avoir parlé de Penguin au mois de février, on va prendre un peu de hauteur avec un extraterrestre qu’on aimerait pas avoir comme ami : Larfleeze ! On reste donc chez DC Comics en mars. Rechargez votre anneau, mangez un morceau, c’est parti pour un nouveau numéro !


Qui est Larfleeze ?

Larfleeze, également appelé Agent Orange est un personnage qui fut créé par Geoff Johns et Ethan Van Sciver a la fin des années 2000. Il apparut pour la première fois dans les pages de DC Universe #0 en avril 2008. Sa création fait partie du grand plan de l’époque de Johns, qui souhaitait étendre et moderniser l’univers de Green Lantern. Dans cette optique, il créa deux events importants, Blackest Night suivi de Brightest Day, qui introduit concrètement la notion de spectre émotionnel universel, et l’apparition des différents corps de Lanterns, dont le Orange Lantern Corps !


Le comics indé à ne pas louper en ce mois de mai !

Procure-toi The Scumbag sans plus attendre et découvre l’agent secret le plus barré du monde !


A l’origine, Larfleeze provient de la planète Ogatoo, et est un représentant d’une espèce vivant extrêmement longtemps, puisqu’il dit être âgé de plusieurs milliards d’années (comme les Gardiens de l’Univers). Enfant, il fut enlevé à ses parents et réduit en esclavage. Son maitre, cruel et sadique, avait l’habitude de l’affamer lui et les autres esclaves, afin de supprimer ceux trop faibles pour travailler dans les conditions infernales où ils œuvraient. La cruauté de son maitre, le manque de nourriture et le fait qu’on le prive de ses droits les plus fondamentaux affectèrent profondément Larfleeze, lui faisant perdre peu à peu pied. A un moment, il commença à “entendre” les objets de ses maitres, qui le suppliaient de les posséder.

Quelques temps plus tard, il parvint à s’échapper, et devint un criminel recherché, formant une équipe de malfrats avec plusieurs autres de ses congénères. Il y a plusieurs milliards d’années, Larfleeze appartenait à une guilde de voleurs, qui dérobèrent de nombreux artéfacts sur la planète d’origine des Gardiens, Maltus, dont une boite mystérieuse censée valoir un système stellaire. Les Gardiens envoyèrent les Manhunters (les prédécesseurs des Green Lanterns) pour punir les voleurs, mais certains leur échappèrent. Suivant une carte du Gardien Krona menant à un trésor, Larfleeze et quelques autres arrivèrent sur la planète Okaara, dans le système Vega. Explorant un ancien temple, ils découvrirent une batterie de puissance orange, contenant la lumière de l’avarice, et finirent par se battre entre eux pour la posséder.

Seuls Larfleeze et Torpa en réchappèrent, et lorsque les Gardiens les rattrapèrent dans le temple, ils offrirent un marché aux survivants. En échange de la boite mystérieuse, ils pouvaient garder la lumière orange à deux conditions : que la lumière orange ne quitte jamais le système Vega, et qu’un seul d’entre eux possède la lumière. Larfleeze affronta Torpa et le tua, devenant ainsi le seul et unique Orange Lantern.

Lors des événements de Blackest Night et Brightest Day, Larfleeze fit équipe avec Green Lantern et d’autres Lanterns d’autres corps, se retrouvant dans le camp du bien, malgré sa mauvaise humeur et son insatiable faim. Il aida également à capturer les entités émotionelles, à vaincre Krona, il affronta le premier lantern et la troisième armée.

Larfleeze n’a encore jamais été adapté dans une série ou un film live action, cependant le personnage est apparu dans la récente série animée Green Lantern : The Animated Series, ainsi que dans les jeux video DC Universe Online, et DC Legends.


En quoi Larfleeze est-il un vilain ?

On connait très peu de choses au final sur la vie passée de Larfleeze, qui il était avant de devenir un Orange Lantern, ainsi que les épreuves qui ont forgé sa personnalité actuelle. Cependant, comme il a été dit précédemment, Larfleeze oscille entre les rôles de héros et de vilain. Il a souvent aidé malgré lui Hal Jordan, Sinestro et les autres Lanterns, dans l’espoir de récupérer sa propriété (comme lorsqu’Hector Hammond avala sa batterie de puissance orange) ou d’obtenir quelque chose en retour (il aida les Gardiens de l’Univers en échange d’obtenir un Gardien pour lui tout seul).

Les pouvoirs d’un Orange Lantern sont très similaires aux autres Corps de Lanterns : manipulation et projection de l’énergie orange de l’Avarice, vol et aura de protection. Il a en plus d’autres capacités : manipulation de la matière et de l’espace, modification de la réalité, manipulation d’énergie mystique, manipulation de la météo, de l’âme, de la vie et de la mort, création et manipulation d’avatar d’anciens Orange Lanterns, résistance psionique et immortalité. Larfleeze n’étant jamais loin de sa batterie orange, la charge de son anneau ne diminue jamais en dessous de 100%, et il est le seul Orange Lantern, ce qui signifie qu’il a accès à toute la puissance du Orange Lantern Corps. S’il le désire, il peut surcharger son anneau à 1,000,000%, ce qui peut s’avérer très dangereux lorsqu’il se met en colère par exemple.

En tant qu’Orange Lantern, il est le parangon de l’Avarice, il ne fait donc rien par compassion ou abnégation, mais par désir et jalousie. Conformément à l’accord qu’il a passé avec les Gardiens, Larfleeze est le seul porteur d’un anneau orange. Et pour respecter cette part du contrat, mais également parce qu’il ne souhaite pas partager son pouvoir, l’Agent Orange assassina chaque nouvel individu choisi par un anneau orange, absorbant leur âme dans sa batterie, lui permettant ensuite de les invoquer sous forme d’avatars de lumière orange.

Rappelons également que son accession à l’anneau et la batterie orange est tâchée de sang, puisqu’il assassina l’un de ses amis et membres de sa guilde, Torpa. De plus, il réduisit un Gardien en esclavage, Sayd, pour le servir lui et son Corps, simplement parce qu’il voulait un Gardien.

Larfleeze est la personnification de l’Avarice, l’un des Sept Pêchés Capitaux, et l’un des traits négatifs les plus forts de l’humanité. Il en veut toujours plus, et ne sera jamais satisfait de ce qu’il a ou est. Larfleeze, c’est la personnification du consumérisme de nos sociétés actuelles. On désire des choses dont nous n’avons pas besoin, dans l’espoir de combler un vide plus émotionnel que matériel. Voilà ce qu’est Larfleeze : l’envie à l’état pur. Comme lorsqu’il assista sur la planète Zamaron des Star Sapphires au couronnement de Caroll Ferris comme Reine des Zamarones, et qu’il voulut lui aussi devenir Reine. De la jalousie et de l’envie pure, incontrôlée et absurde.


Larfleeze est-il vraiment un vilain ?

L’un des points essentiels qui rend l’univers de DC Comics si unique, c’est sa capacité à créer des archétypes de super-vilains si variés, allant du psychopathe à l’anti-héros bordeline. Dans cet éventail de possibilités, le lecteur trouve son bonheur, et finit parfois par éprouver de la compassion pour certains vilains, notamment ceux qui ont une histoire des plus tragiques, les ayant poussé dans la criminalité, ou ayant assombri leur personnalité au delà de toute rédemption.

Si on met de côte son avarice exacerbée par son anneau orange, l’une des caractéristiques principales du personnage est sa misanthropie, isolé dans son antre sur la planète Okaara. La raison pour laquelle Larfleeze a débuté sa vendetta contre les autres corps de Lanterns, le faisant sortir de sa réclusion, c’est qu’il considérait que les Gardiens de l’Univers n’avaient pas respecté le pacte qu’ils avaient conclu avec lui il y a si longtemps. Son agressivité, sa violence dans ses actes furent donc, dans un sens, provoqués.

Sortant du système Vega pour réclamer vengeance, Larfleeze fut malgré lui embarqué dans de nombreuses aventures à travers différents mondes, sauvant plusieurs fois l’Univers de graves menaces : il accepta de s’allier aux autres corps de Lanterns pour combattre Nekron et ses Black Lanterns durant Blackest Night, il aida Hal Jordan/Green Lantern, Saint Walker des Blue Lanterns et Caroll Ferris/Star Sapphire a capturer les entités émotionnelles durant Brightest Day, il aida à vaincre le Premier Lantern et la troisième armée, etc…

Pour rappel, comme il a été dit précédemment, l’anneau orange possède, à l’instar de l’anneau indigo, un comportement parasitique : une fois l’anneau passé au doigt de son hôte, son comportement est modifié grandement. Le porteur n’est pas maitre de son anneau, mais plutôt l’inverse. Bien que Larfleeze semble avoir en partie le contrôle de son anneau, il est influencé par l’Ophidien, l’entité de l’avarice, qui est enfermé dans sa batterie de puissance, qu’il ne quitte jamais. De plus, lorsque Larfleeze fut brièvement séparé de son anneau, il était terrifié par celui-ci et supplia ses alliés de ne pas lui rendre. Mais dès qu’il récupéra l’anneau, l’influence de ce dernier repris le pas sur l’Agent Orange.

Enfin, lorsque Larfleeze rencontra Adara, l’entité de l’espoir, celle-ci combla momentanément sa soif de possession, lui annonçant qu’il sentait un vide dans son cœur, que rien ne pouvait combler. Il lui donna de l’espoir, en lui disant que sa famille était en vie, et qu’il manquait à ses parents. Cette nouvelle émut énormément Larfleeze, qui lui demanda si c’était vrai.

Larfleeze est un être à part, un électron libre dans l’Univers, un personnage assez pathétique dévoré par une faim qu’il ne peut assouvir, réagissant violemment lorsque qu’il veut quelque chose, ou qu’il se sent privé de ses biens. Bien qu’il fit des choses horribles pour obtenir et conserver son pouvoir, Larfleeze est l’esclave de la lumière orange. Et en même temps, il n’aime que lui, et ne partage rien. En est-il pour autant fondamentalement mauvais ? Allez savoir…


Voilà qui conclut notre numéro mensuel de The Dark Side. Nous espérons que vous avez appris des choses, et que nous vous avons ouvert l’esprit sur l’essence de ce vilain. Nous nous retrouverons dans un mois pour un nouveau numéro. En attendant, n’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire !


Vous avez manqué les derniers numéros de The Dark Side ? Voici les derniers numéros en date :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autre chroniques : Power Girls, qui se centre sur des personnages féminins des comics (le mois dernier : She-Hulk); Comics Out qui met en avant des personnages LGBT des comics (le mois dernier : Thunder) ; Agent Double, qui présente des acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Angelina Jolie) ; et le Top 5 qui présente divers sujets sous format de top, comme le Top 5 des versions de Hulk.

Toutes les semaines, nous produisons aussi des One-Shots. On y discute notamment de qui sont les Illuminatis, ou encore quels sont les plus longs films adaptés de comics.

Publicités

Et toi, quel super-héros es-tu ?