L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

L’armure Iron Patriot (Les autres armures créées par Tony Stark dans le MCU 2/8)

Ou quand War Machine change de nom !

Malgré la quantité d’armures vues dans Iron Man 3, saviez-vous que la deuxième armure qui a le plus de temps d’écran après la Mark XLII n’est pas une armure d’Iron Man ? C’est en effet l’armure d’Iron Patriot, portée par James Rhodes ! Dans ce deuxième numéro hors-série à côté des Armures d’Iron Man dans le MCU, nous parlons aujourd’hui de celle qui est considérée comme la War Machine Mark II.


L’histoire de la War Machine Mark II

Marvel’s Avengers: Age Of Ultron..L to R: Iron Man (Robert Downey Jr.) and War Machine (Don Cheadle)..Ph: Film Frame..?Marvel 2015

Acceptant enfin que son meilleur ami James Rhodes soit devenu le super-héros War Machine, Tony Stark décide de construire la prochaine armure de War Machine. La première armure ayant été une modification de l’Iron Man Mark II par Hammer Industries et s’avérant peu fiable en terme de fonctionnement et de sécurité, Tony Stark reconduit l’armure de A à Z et fabrique la War Machine Mark II.

Devant servir de garde officiel du Président des Etats-Unis, l’armure est repeinte et renommée en Iron Patriot. Nous la voyons ainsi pour la première fois sous ce surnom dans Iron Man 3. Pour sa première mission, James Rhodes est envoyé pour pourchasser le Mandarin après que ce dernier ait ouvertement menacé la vie du Président. Il se retrouve dans une embuscade face à un soldat boosté au virus Extremis. Rhodes est kidnappé et forcé en-dehors de son armure, après quoi un soldat de l’organisation terroriste A.I.M. le remplace pour accompagner le Président. Celui-ci pirate l’Air Force One et enferme le Président dans l’armure d’Iron Patriot, gardé comme otage sur le lieu de la bataille finale du film. James Rhodes s’infiltre sur les lieux avec l’aide de Tony Stark et arrive à sauver le Président et à récupérer l’armure Iron Patriot. Grâce à l’intervention des multiples armures d’Iron Man, Stark et Rhodes arrivent à se défaire des soldats d’A.I.M. et remportent la victoire.

N’étant pas fan du design et du surnom d’Iron Patriot, Tony Stark repeint l’armure, voyant James Rhodes devenir à nouveau War Machine. A l’aide de cette armure, Rhodes assiste les Avengers pour évacuer la Sokovie durant la bataille finale d’Avengers: Age of Ultron. Son armure sera améliorée plus tard par Tony Stark et remplacée par la Mark III.


Les spécificités de la War Machine Mark II


La War Machine Mark II est la première armure War Machine à être entièrement conçue par Tony Stark et marque une nette amélioration par rapport au première modèle. L’armure a notamment un système amélioré pour être enfilée, pouvant se replier sur elle même pour s’adapter au corps de son pilote, à l’instar des armures d’Iron Man à partir de la Mark VII. Elle est aussi équipée d’un système de premiers secours et de protection environnementale, résistant notamment à l’eau, au feu et à d’autres environnements extrêmes. L’armure corrige évidemment les problèmes connus de l’Iron Man Mark II (modèle de base de la War Machine Mark I) durant le vol et offre ainsi des capacités de vol améliorées par rapport au précédent modèle.

L’armure est lourdement armée, notamment avec une mitraillette montée sur l’épaule, des micro-canons sur les avant-bras ou d’autres armes à feu comme des mini-missiles et un canon sonique. L’armure est aussi bien évidemment équipée de répulseurs pouvant être utilisés comme des armes, et d’un Unibeam en utilisant la surcharge du réacteur au niveau de la poitrine. Le réacteur en question est fabriqué à l’aide du nouvel élément créé par Tony Stark, comme toutes les armures de Stark depuis l’Iron Man Mark VI.


Le design de la War Machine Mark II


La War Machine Mark II a un design beaucoup plus près du corps et moins massif que la première armure. Elle offre un design similaire au prototype d’armure de War Machine que Tony Stark avait créé avant, l’Iron Man Mark XXII dite Hotrod. L’armure est ainsi construite en titane.

L’armure est principalement noire avec quelques plaques argentées. Le réacteur sur la poitrine est de forme rectangulaire et affiche une couleur rouge tandis que les touches d’argenté se retrouvent sur les genoux, les quadriceps, l’abdomen, les jointures des épaules avec les bras et le masque.

L’armure est directement inspirée du modèle 11, la War Machine des comics, apparue pour la première fois dans le Iron Man #118 en janvier 1979.


Le design de l’Iron Patriot


Comme dit plus haut, la War Machine fut repeinte pendant un temps en tant qu’Iron Patriot.

Les plaques noires et certaines plaques argentées avaient été repeintes en bleu et rouge, afin d’imiter les couleurs du drapeau américain. Au final, l’armure apparait comme majoritairement bleue avec des touches de rouge sur les mollets et les poignets et mains et des bandes rouge et argenté au niveau de l’abdomen et des biceps, tout en conservant l’argenté original sur les quadriceps et le masque. Une étoile argenté apparait également sur la poitrine autour du réacteur arc.

L’armure est inspirée de l’armure Iron Patriot portée par Norman Osborn dans les pages de Dark Avengers et l’évènement Dark Reign.


Marquez vos agendas, il y aura encore six autres numéros hors-série dans les semaines à venir, et le prochain sera dans quatre semaines ! Petit indice : il s’agit de l’évolution directe de celle abordée aujourd’hui !


Vous avez raté le dernier numéro hors-série ? Retrouvez-le ici :

Retrouvez la série principale : Les Armures d’Iron Man dans le MCU

Retrouvez nos contenus UDC Original également sur notre sitedont nos 5 chroniques : Agent Double, sur les acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (en mars : Shawn Ashmore)Power Girls, sur les personnages féminins des comics (en mars : Zatanna) ; The Dark Side, sur les vilains des comics (en mars : Larfleeze) ; Comics Out, sur les personnages de comics de la communauté LGBTQ+ (en mars : Valkyrie) ; et le TOP 5, qui aborde deux fois par mois des sujets sous forme de top 5 (en mars : les meilleures séries Marvel avant Disney+ et les meilleurs corps de Lanternes).

Nos contenus UDC Original incluent aussi nos One-Shots, des sujets abordés en un seul numéro, parmi lesquels des One-Shots thématiques hebdomadaires (dont l’un des derniers en date parlait du film animé League of Super-Pets) ou d’autres One-Shots récapitulatifs de sorties publiés de manière ponctuelle (comme les prochaines sorties du Marvel Cinematic Universe après Doctor Strange in the Multiverse of Madness et Moon Knight)

%d blogueurs aiment cette page :