L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

COMICS OUT: Mystique

Comics and Pride

Nous avons parlé par le passé de beaucoup de personnages Marvel dont la présence dans notre chronique ne faisait aucun doute, comme Wiccan, Hulkling, Nico Minoru ou même Iceman. Mais aujourd’hui, vous le verrez, Comics Out a décidé de se pencher sur un personnage qui y a tout à fait sa place, mais dont l’appartenance à la communauté LGBTQ+ est moins connue du grand public. Aujourd’hui, en l’occurence, nous allons parler de la mutante Mystique. Vous l’avez certainement vue au cinéma, mais connaissez-vous vraiment son histoire ?


Qui est Mystique ?


Sans doute l’une des super-vilaines les plus iconiques de Marvel, Raven Darkholme alias Mystique est un personnage apparu pour la première fois dans le Ms. Marvel #18 en 1978, alors créée par Chris Claremont et Dave Cockrum. Mais résumer l’histoire de Mystique à celle d’une super-vilaine serait certainement un mensonge, tant celle-ci a changé de camp plus de fois qu’on pourrait le compter.

Envie d’en apprendre plus sur Lois Lane ?

=> Lire POWER GIRLS: .Lois Lane <=

Au départ, Mystique est en effet introduite comme une vilaine. Destiny lui ayant prédit que l’héroïne Ms. Marvel créerait des soucis à sa fille adoptive, Rogue, Mystique monte une opération afin de tuer Carol Danvers / Ms. Marvel. Bien que réussissant à se faire passer pour la directrice-adjointe de la DARPA (Defensive Advanced Research Projects Agency) afin d’approcher Carol Danvers, Raven Darkholme n’arrivera pas à ses fins.

Raven est une mutante et a le pouvoir de polymorphisme, pouvoir qui lui est extrêmement utile pour accomplir plusieurs de ses plans. Mais le plan de tuer Ms. Marvel persistera, et Raven montera sa propre version de la Brotherhood of Evil Mutants. Pour combiner ce plan de nuire à Ms. Marvel et libérer les autres membres de la Brotherhood, Raven et Rogue mènent une attaque contre les Avengers, voyant Rogue absorber les pouvoirs de Ms. Marvel et Mystique libérer les autres membres de son équipe, même si les Avengers vaincront finalement la Brotherhood.

Par la suite, la Brotherhood tentera d’éliminer le leader des X-Men, le Professor X, mais Raven arrêtera finalement ses coéquipiers, décidant de rejoindre les X-Men afin que Professor X puisse guérir son esprit. Ce changement de camp se confirmera par après, lorsque Raven décide de se rendre auprès du gouvernement avec le reste de la Brotherhood. Les anciens criminels reçoivent un pardon de la part du gouvernement et agissent dorénavant sous leurs ordres en tant que Freedom Force. Cela ne l’empêchera pas d’être déployée avec ceux-ci contre les Avengers ou l’équipe de mutants X-Factor, qu’elle rejoindra d’ailleurs par la suite.

Mystique sera même considérée comme une héroïne en bonne et due forme par après, devenant une agent infiltrée du Professeur Charles Xavier / Professor X, et rejoignant ensuite officiellement les X-Men. Mystique ne restera cependant pas du côté du bien pour toujours, et se rangera du côté du crime à de nombreuses reprises. Elle rejoindra les Dark X-Men de Norman Osborn lors du passage de ce dernier à la tête du S.H.I.E.L.D. après Secret Invasion, elle mourra et sera ressuscitée par l’organisation terroriste The Hand, et tentera même de mener son propre cartel à Madripoor en dealant de la Mutant Growth Hormone.

Aujourd’hui, elle fait partie de la nation mutante unie de Krakoa mais le public la connait certainement mieux pour ses nombreuses apparitions cinématographiques au sein de l’univers X-Men, d’abord sous les traits de Rebecca Romijn, puis de Jennifer Lawrence. Mais si sa version cinématographique ne laissait pas entendre un tel aspect du personnage, Mystique a bel et bien sa place dans notre chronique Comics Out.


Mystique et sa bisexualité


En effet, nous n’avons pas eu l’occasion de le voir dans les films, mais Mystique est bel et bien bisexuelle. Elle a régulièrement été vue en couple avec des hommes au cours de son histoire, que ce soit notamment Sabretooth, le mutant démon Azazel ou le X-Man Forge, mais ces relations n’ont jamais revêtu quelque chose de réellement sérieux ni s’ancrant dans la durée. Pourtant, Mystique eut même des enfants avec deux d’entres eux, à savoir avec Sabretooth (Gayden Creed) et Azazel (le membre des X-Men Nightcrawler), mais sa relation avec ces derniers s’est rapidement terminée, que ce soit peu de temps avant ou après l’accouchement.

Sa relation la plus qualitative restera à ce jour avec une femme. En effet, dès ses débuts, Raven est en couple avec Irene Adler, une mutante voyante surnommée Destiny, et ce depuis les années 1930. Le couple Mystique-Destiny est un couple qui roule et qui se sent extrêmement bien ensemble. Concubines, elles iront même jusqu’à adopter ensemble la jeune mutante Rogue et l’élèveront comme leur fille, jusqu’au moment où un désaccord entre mère et fille pousse Rogue à rejoindre Charles Xavier et ses X-Men.

Mais revenons à Mystique, qui reste grâce à cela l’un des premiers personnages bisexuels des comics, même si cela n’était pas explicitement nommé à l’époque, et Mystique et Destiny sont aussi l’un des rares exemples de parents homosexuels dépeints dans les comics, de par l’éducation de Rogue.

Toutefois, peut-on dire que Mystique est un exemple pour les personnes bisexuelles, voire homosexuelles ? C’est difficile à dire, car Mystique est une personne qui s’accepte comme elle est. C’est une personne qui est notamment fière d’être mutante, préférant afficher sa peau bleue plutôt que de prendre une autre forme quand ceci n’est pas nécessaire. Pourtant, en public, Raven se transforme souvent en homme lorsqu’elle apparait en couple avec Destiny, ce qui amène une observation mais aussi des questions. On observe en effet que Raven s’accepte, est fière de qui elle est, mais en même temps, le regard des autres a toujours suffisamment d’impact sur elle que pour changer son apparence pour sa relation amoureuse. Ces apparitions quasi-systématiques sous forme masculine au début soulèveront même une question chez certains : de par son pouvoir de polymorphisme, Raven est-elle réellement une femme ou est-elle un homme qui préfère se changer en femme la plupart du temps ?

Ces questions resteront sans doute sans réponse au vu de l’ambigüité causée par le pouvoir de Mystique, mais ses transformations en homme n’ont peut-être au final aucun lien avec la façon dont se considère le personnage. Et s’il s’agissait simplement de la manière dont elle a dû être dépeinte à l’époque ?


Mystique et l’évolution de son image


En effet, n’oublions pas que Mystique apparut pour la première fois en 1978. A cette époque, la Comics Code Authority était un organisme régulant les publications du secteur afin de vérifier que leurs contenus étaient “corrects”. Souvent considérée davantage comme un organisme de censure, la CCA était notamment contre la représentation de l’homosexualité dans les pages de comics.

Pourtant, Chris Claremont avait pensé Mystique comme bisexuelle dès le départ (ou tout du moins au moins homosexuelle). Il se retrouvait alors à devoir contourner les règles de la CCA et cela n’empêcha ainsi pas l’auteur de dépeindre Mystique comme telle, mais de manière plus subtile que s’il n’y avait pas eu de CCA. C’est donc sans doute pour cela que la plupart des interactions du couple Mystique-Destiny restent ambigües même si l’intégralité des lecteurs comprendra bien la nature amoureuse de leur relation.

En effet, la proximité de Mystique et Destiny, et bien sûr le fait qu’elles aient élevé ensemble Rogue, efface toute hypothèse que celles-ci soient juste des amies vivant ensemble, et ce malgré l’absence de moments d’intimité dépeints dans les comics. La mort de Destiny touchera aussi énormément Mystique, au point de la voir tomber en dépression, la voyant expérimenter un deuil ressemblant bien plus à celui dû à la perte d’un être aimé. Enfin, côté subtilité, le vilain Shadow King surnommera même Destiny comme la “leman” de Mystique, un terme anglais archaïque voulant dire “lover”, afin d’éviter d’écrire le terme et ainsi contourner les règles de la CCA. D’ailleurs, l’existence de la CCA aura même affecté le personnage dès sa création car Chris Claremont avait initialement imaginé Mystique et Destiny comme les parents biologiques de Nightcrawler, ce qui fut refusé, et le couple aura plus tard l’occasion de devenir parents adoptifs de Rogue.

Pourtant, Mystique aura finalement connu un parcours inversé par rapport à d’autres personnages homosexuels ou bisexuels dans les comics. Là où certains voient leur représentation de plus en plus libre, Mystique aura eu des débuts où elle fut dépeinte comme telle envers et contre tout, avant de ne plus jamais la voir en couple avec une femme. Ceci est certainement dommage au vu de la qualité de sa relation, qui aura marqué à jamais le personnage, et au vu des efforts des créateurs du personnage, mais qui sait, peut-être verrons-nous Mystique repartir vers une expression plus libre de sa bisexualité, que ce soit sur papier ou à l’écran. Après tout, ce n’est que très récemment que Mystique put retrouver sa femme et que Marvel commencèrent à être plus explicites envers la relation entre Mystique et Destiny. Et avec le reboot des mutants au sein du Marvel Cinematic Universe, Mystique aura peut-être une place à prendre également de ce côté.


Vous avez manqué les derniers numéros de Comics Out ? Retrouvez-les ci-dessous :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autres chroniques variées : Power Girls, qui se centre sur les personnages féminins des comics (le mois dernier : Stature)The Dark Side, qui présente les vilains des comics (le mois dernier : Reverse-Flash) ; Agent Double, qui présente des acteurs/actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Chris Hemsworth) ; et le Top 5, qui présente un à deux sujets différents chaque mois, comme le TOP 5 des projets du DCU de James Gunn.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries d’articles UDC Original comme Les Armures d’Iron Man dans le MCU ou la récente PubliStory.

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire THE DARK SIDE: Ultron <=