L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

THE DARK SIDE : Enchantress

Le vilain du mois

Bonjour, bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans un nouveau numéro de votre chronique psychologique préférée : The Dark Side ! Et pour démarrer ce nouveau mois, on s’aventure chez Marvel Comics avec une méchante mystique qui donnerait du fil à retordre au Doctor Strange : Enchantress ! Alors enfilez votre diadème, révisez vos sorts, on se lance tout de suite dans un nouveau numéro !


Qui est Enchantress ?


Le titre d’Enchantress est un nom que plusieurs personnages dans l’univers Marvel ont porté : l’Asgardienne Amora, puis par la suite l’humaine Sylvie Lushton. Mais nous allons nous concentrer sur le personnage d’Amora aujourd’hui. Ce dernier fut créé par Stan Lee et Jack Kirby, et apparut pour la première fois en avril 1964 dans le comics Journey into Mystery #103.

Bien qu’on ignore qui étaient ses parents, on sait qu’Amora est une Asgardienne qui naquit et grandit à Asgard, et qu’elle a une sœur nommée Lorelei. Elle débuta son apprentissage de la magie et des arts mystiques auprès de Karnilla, la Reine des Nornes (des divinités régissant le destin des habitants des 9 mondes de la mythologie nordique), mais fut bannie. Elle continua son apprentissage par elle-même, en séduisant ceux qui maitrisaient la magie afin d’apprendre leurs secrets. Elle devint avec le temps l’une des plus puissantes magiciennes d’Asgard, capable de contrôler l’énergie magique ambiante, se spécialisant dans le charme et le contrôle de l’esprit des autres, aidée par son intellect hors normes, et son exceptionnelle beauté.

Lors de son apparition dans les comics, elle fut tout d’abord envoyée par Odin pour séduire Thor afin de le détourner de Jane Foster, une humaine dont le Dieu du Tonnerre s’était épris. Assistée de Skurge l’Executeur, Enchantress utilisa l’amour que ce dernier lui vouait afin d’en faire son homme de main, n’hésitant pas à le trahir à la première occasion. Elle et Skurge furent stoppés par Thor et finirent par être bannis d’Asgard sur Terre. C’est alors que le Baron Zemo recruta l’Enchantress dans son équipe Masters of Evil afin d’affronter les Avengers. Elle essayera d’ailleurs de retourner Thor contre les Avengers, mais ces derniers parviendront à l’arrêter. Elle sera par la suite recrutée par le Mandarin, Magneto, Malekith et bien d’autres vilains, et s’opposera de manière régulière aux Avengers, aux Asgardiens et surtout à Thor.

Au niveau des séries et films d’animation, l’Enchantress est apparue plusieurs fois, notamment dans la série The Avengers: Earth’s Mightiest Heroes, Avengers: Secret Wars, ou encore dans le film Hulk vs. Thor. Dans la série live action Disney+ Loki, l’actrice Sophia Di Martino interprète Sylvie, une version alternative du Dieu Loki, et le personnage s’inspire en partie de Lady Loki et de Sylvie Lushton. Il est donc tout à fait envisageable de considérer que le personnage d’Enchantress ait été introduit en 2021 dans le Marvel Cinematic Universe.


En quoi Enchantress est-elle une vilaine ?


Comme on l’a vu dans la première partie, l’Enchantress n’est pas un personnage qui a connu une origin story tragique comme certains autres vilains, comme Double-Face, Scarlet Witch ou encore Gorr le massacreur des Dieux, bien qu’on ignore d’où elle vient. Elle s’est “créée” toute seule, se forgeant aux arts mystiques en partie toute seule. Usant de ses charmes, ce qu’elle convoite, elle finit toujours par l’obtenir.

Enchantress est une Asgardienne, ce qui signifie que ses capacités physiques sont bien supérieures à celles d’une humaine ou d’un humain, ou même d’un athlète : résistance, endurance, force (peut soulever jusqu’à 25t) et vitesse surhumaines. Très intelligente, Amora a su maitriser les arcanes et sorts de son peuple pour devenir la sorcière la plus puissante d’Asgard, juste après sa mentor Karnilla. Consciente que sa grande beauté et son intelligence sont des armes redoutables, Enchantress manipule aisément les hommes, leur faisant miroiter son amour tant qu’elle a besoin d’eux. C’est d’ailleurs ce qu’elle fit avec Skurge, jusqu’à ce qu’il meurt.

Habituée au luxe et à la vie de château à Asgard, elle n’hésite pas à user de son charme et de son corps pour obtenir ce qu’elle souhaite, et elle obtient toujours ce qu’elle veut. Réactive et pragmatique, elle a confiance en ses capacités et sait de quoi elle est capable. A l’inverse de la majorité des Asgardiens, Enchantress a suffisamment côtoyé les humains pour savoir de quoi ils sont capables, et de ne pas les sous-estimer. Parfois cruelle, elle a par exemple torturé une nymphe d’eau afin d’en savoir plus sur le Beyonder. Elle est également rancunière et vengeresse, ayant même été jusqu’à maudire une planète entière lorsque son collier fut détruit.

Amora personnifie le culte de la beauté dans notre société actuelle. Bien qu’elle soit subjective à chacun, la beauté est une arme puissante pour obtenir beaucoup de pouvoir. Enchantress le prouve : égoïste et avide de pouvoir, elle est dotée d’une beauté renversante, elle le sait et sait s’en servir. En plus de cela, elle utilise ses pouvoirs pour augmenter encore plus sa beauté, enchantant également ses lèvres pour asservir ceux qu’elle embrasse, afin de soumettre les hommes à son pouvoir.

Le personnage d’Enchantress est globalement une opportuniste cherchant à tourner chaque situation à ses propres fins, utilisant héros comme vilains afin d’accomplir ses objectifs, d’obtenir ce qu’elle veut tout en restant le centre de l’attention.


Enchantress est-elle vraiment une vilaine ?


Pour quelqu’un d’aussi imbue d’elle-même et égoïste, il est assez difficile d’imaginer l’Enchantress du bon côté de la balance. Et pourtant, Amora a pu être dans le camp du bien plusieurs fois, aidant les héros contre des menaces inimaginables.

Bien que ses nombres méfaits et crimes lui valurent la colère d’Odin, qui finit par la bannir elle et Skurge d’Asgard, l’Enchantress aida sa patrie lors de grandes crises : lorsque Surtur et ses armées de Muspelheim déclencheront une guerre contre le royaume d’Asgard, Amora et Skurge viendront prêter main-forte aux héros Asgardiens, et gagneront ainsi le droit de revenir à nouveau à Asgard.

De plus, bien que l’Enchantress traita toujours Skurge comme son laquais, ne lui manifestant aucun intérêt autre que son utilité pour parvenir à ses fins, celui-ci était désespérément amoureux d’elle. Mais Skurge finit par voir la manipulation de la femme qu’il aimait, et décida d’aider Thor sur une mission dans le royaume de Hel, le royaume des morts dirigé par Hela. Skurge finira par se sacrifier héroïquement pour sauver ses compagnons et Thor, et gagnera sa place au Valhalla. Sa mort bouleversera Amora qui, malgré le fait qu’elle ne fit que manipuler Skurge de son vivant, portera sincèrement son deuil après sa mort. Elle cherchera ensuite le réconfort dans les bras de Thor, et les deux ennemis développeront une relation amoureuse.

Lorsque Thor recrée Asgard sur Terre et ressuscite les Asgardiens morts, notamment Amora, celle-ci toujours privée de Skurge et réalisant combien il comptait pour elle, utilisera sa magie pour manipuler la réalité en attaquant l’arbre monde, Yggdrasil. Elle sera raisonnée par Thor, Loki et Balder, qui parviendront à lui faire comprendre que son attaque endommage les neufs mondes, et que si elle ressuscite Skurge et le libère du Valhalla, cela déshonorera sa mort héroïque.

Lors des événements avec Onslaught, l’Enchantress est capturée par les Géants de glace, mais parvient à s’échapper grâce à sa magie. Par la suite, elle découvre la disparition de Thor et se met à la recherche des dieux Asgardiens. En les retrouvant, elle découvre que ces derniers ont été transformés en mortels par la magie d’Odin. Elle les aidera à retrouver leur puissance en arrêtant les machinations de l’ancien dieu Set.

Il apparaît donc qu’Amora ait su faire preuve d’héroïsme dans les moments importants, combattant pour des causes justes. Derrière la façade magique de femme fatale et indomptable de l’Enchantress se cache un personnage fragile, effrayé à l’idée de ne pas être aimée et de tomber dans l’indifférence.


Voilà qui conclut ce numéro mensuel de la chronique The Dark Side . Nous espérons que vous avez appris des choses, et que nous vous avons ouvert l’esprit sur l’essence de ce vilain. Nous nous retrouverons dans un mois pour un nouveau numéro. En attendant, n’hésitez pas à nous donner votre avis en commentaire !


Vous avez manqué les derniers numéros de The Dark Side ? Voici les derniers numéros en date :

Chaque mois, nous produisons aussi quatre autre chroniques : Power Girls, qui se centre sur des personnages féminins des comics (le mois dernier : Stephanie Brown); Comics Out qui met en avant des personnages LGBT des comics (le mois dernier: Angela) ; Agent Double, qui présente des acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (le mois dernier : Barry Keoghan) ; et le Top 5 qui présente divers sujets sous format de top, comme le TOP 5 des adaptations de comics en 2022.

Et si vous aimez notre contenu original, ne manquez pas nos séries originales comme Les Armures d’Iron Man dans le MCU ou notre toute nouvelle série PubliStory.

%d blogueurs aiment cette page :