L'Univers des Comics

Tout sur les adaptations de comics au cinéma et à la télévision !

L’armure de War Machine post-Infinity War (Les autres armures créées par Tony Stark dans le MCU 7/8)

L'armure qui peut voyager dans le temps !

Thanos claque des doigts et cinq ans plus tard, War Machine a une nouvelle armure. Ceci n’est pas aussi simple que cela évidemment. Dans ce septième et avant-dernier numéro hors-série à côté des Armures d’Iron Man dans le MCU, nous parlons ainsi de la nouvelle War Machine Mark VI.


L’histoire de la War Machine Mark VI


Après que Thanos ait claqué des doigts avec le Gant de l’Infini à la fin d’Avengers: Infinity War, James Rhodes alias War Machine est l’un des survivants faisant partie de la moitié de la population non disparue. Durant la bataille du Wakanda, Rhodes portait alors la version Mark IV de son armure mais cinq ans s’écoulent avant de le revoir en armure dans Avengers: Endgame.

Découvrez notre plus récente série Into the Writer-Verse !

=> Lire INTO THE WRITER-VERSE OF JEFF LEMIRE <=

Tony Stark a vraisemblablement construit de nouvelles armures pour James Rhodes car nous voyons Rhodes porter la War Machine Mark VI lorsque nous le retrouvons. Il utilisera notamment cette armure pour repartir dans le passé en compagnie de Nebula pour récupérer la Pierre d’Infinité de la Puissance (l’Orbe) mais devra rapidement s’en débarrasser à son retour dans le temps présent. Au retour des Avengers, Thanos bombarde effectivement le QG des Avengers et War Machine se retrouve coincé sous les débris. Son armure l’ayant protégé, il s’en sort indemne mais on ne peut malheureusement pas en dire autant de l’armure, qui devient inutilisable. Rhodes enfile alors à la place une autre nouvelle armure, la War Machine Mark VII.


Les spécificités de la War Machine Mark VI

Marvel Studios’ AVENGERS: ENDGAME..L to R: War Machine/James Rhodey (Don Cheadle) and Hawkeye/Clint Barton (Jeremy Renner)..Photo: Film Frame..©Marvel Studios 2019

Comme le dernier modèle vu à l’écran, la War Machine Mark VI est construite pour assister James Rhodes dans la marche depuis que celui-ci a perdu l’usage de ses jambes lors de la Guerre civile des Avengers sept ans plus tôt. L’armure est aussi dotée d’un casque rétractable pour plus de visibilité en-dehors d’une situation de combat et d’un système d’auto-réparation. L’armure peut aussi passer en Mode Quantique afin de voyager dans le temps à travers le Royaume quantique. L’armure est aussi équipée de 8 micro-réacteurs arc afin de l’alimenter de manière plus équilibrée.

La Mark VI est équipée des mêmes armes que la Mark IV, à savoir ses répulseurs et Unibeam, des micro-missiles (installés cette fois-ci dans les poignets, à la place de micro-canons) et d’un canon à charges magnétiques à trois options de détonation. Ce dernier bénéficie toutefois d’une amélioration, désormais équipé d’un système d’auto-ciblage. Contrairement au modèle précédent, la War Machine Mark VI ne comporte pas de bâtons de combat ou de jet pack, libérant de la place dans le dos de l’armure.


Le design de la War Machine Mark VI


La War Machine Mark VI offre un design plus près du corps que le modèle précédent, revenant à un design plus proche de la Mark III. L’armure est construite dans le traditionnel alliage d’or et de titane des armures d’Iron Man.

Au niveau de son coloris, l’armure est majoritairement noire avec des touches de gris sur les clavicules, épaules, biceps, hanches et rotules ainsi que le masque.


Vous aimiez bien l’armure Iron Patriot d’Iron Man 3 ou vous préférez la War Machine classique ? Dans les deux cas, vous serez ravis la semaine prochaine pour le dernier numéro hors-série ! Ne le ratez pas, c’est le tout dernier !


Vous avez raté le dernier numéro hors-série ? Retrouvez-le ici :

Retrouvez la série principale : Les Armures d’Iron Man dans le MCU

Retrouvez nos contenus UDC Original également sur notre sitedont nos 5 chroniques : Agent Double, sur les acteurs et actrices ayant joué au moins deux rôles de comics (en mars : Shawn Ashmore)Power Girls, sur les personnages féminins des comics (en mars : Zatanna) ; The Dark Side, sur les vilains des comics (en mars : Larfleeze) ; Comics Out, sur les personnages de comics de la communauté LGBTQ+ (en mars : Valkyrie) ; et le TOP 5, qui aborde deux fois par mois des sujets sous forme de top 5 (en mars : les meilleures séries Marvel avant Disney+ et les meilleurs corps de Lanternes).

Nos contenus UDC Original incluent aussi nos One-Shots, des sujets abordés en un seul numéro, parmi lesquels des One-Shots thématiques hebdomadaires (dont l’un des derniers en date parlait du film animé League of Super-Pets) ou d’autres One-Shots récapitulatifs de sorties publiés de manière ponctuelle (comme les prochaines sorties du Marvel Cinematic Universe après Doctor Strange in the Multiverse of Madness et Moon Knight)

Publicités

Avez-vous lu nos récentes chroniques ?

=> Lire OLD BUT GOLD: Silver Surfer – Parable <=